Libérer la France de la Cour européenne des droits de l’homme

post_thumb_default

 

Libérer la France de la Cour européenne des droits de l’homme
La Cour européenne des droits de l’homme occupe une position stratégique dans le dispositif qui assure en France comme en Europe la prééminence du pouvoir judiciaire sur le pouvoir politique. Elle milite pour l’idéologie des droits de l’homme et défend tous les préceptes de la pensée unique.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

8 commentaires

  1. Posté par G. Guichard le

     » l’UE est la nouvelle URSS »
    Ce serait plutôt Chine nouvelle mais, bon

  2. Posté par SM le

    Appliquons sans tarder l’article 58 et sortons notre pays de ce régime totalitaire digne de celui des pires états communistes (l’ex-URSS, la Chine de Mao) que représente la CEDH. De plus, il serait souhaitable que la Suisse fasse de même face à des organisations du même acabit – ONU, UNESCO, Amnesty International, Human Rights Watch, etc.

  3. Posté par JeanDa le

    « La Cour européenne des droits de l’homme occupe une position stratégique dans le dispositif qui assure en France comme en Europe la prééminence du pouvoir judiciaire sur le pouvoir politique »
    Et c’est là que se trouve l’erreur !
    1) Le peuple,
    2) Les politiques
    7) Le pouvoir judiciaire (non, ce n’est pas une erreur)

  4. Posté par Nicolas F. le

    Comme c’est curieux: La France ne veut plus de juges étrangers alors que l’UErss veut en imposer à la Suisse ! A retenir pour les prochaines votations….

  5. Posté par Socrate@LasVegas le

    Merci, excellent article de Polemia nous expliquant en plus qu’activer l’art.58 pour quitter la CEDH est très simple!

  6. Posté par Le Taz le

    La cour des droits de l’Homme, une organisation mondialo-bolchevique qui permet de violer sans vergogne les constitutions nationales. Lorsque je vous dis que l’UE est la nouvelle URSS… Mêmes méthodes, même idéologie, mêmes structures, mêmes financiers, mêmes pratiques!!!

    Nous allons devoir voter sur une excellente initiative d’auto-détermination, il reste à espérer que les masses belantes ne voteront pas une fois de plus contre leurs intérêts… Car en ce qui concerne les merdias mondialistes, nous savons déjà de quel côté ils seront… La Suisse va s’isoler, c’est une initiative nauséabonde, l’extrême-droite veut placer notre pays au-dessus des droits humains, ça nous rappelle les heures les plus sombres de l’histoire, bref, la réthorique habituelle destinée aux crétins incultes. Alors que les droits de l’Homme sont une invention purement bolchevique destinée à monter les communautés les unes contre les autres, la traditionnelle inversion accusatoire, on monte les noirs contre les blancs, les musulmans contre les chrétiens, les femmes contre les hommes, les homosexuels contre les hétérosexuels, etc. Diviser pour régner, rien de plus ni de moins!

  7. Posté par Alex le

    Qui osera proposer un référendum pour éliminer cet organisme de suicide des nations ?

  8. Posté par miranda le

    VASTE PROJET !
    Comment museler et dégager une organisation juridique comme celle là. On aimerait tous. Mais chaque fois qu’une décision est prononcée en France et qu’elle déplait aux plaignants, ils prennent leur petite valise et vite, vite vont à la CEDH. Qui prendra une décision contraire à la précédente.
    Ca démontre bien « l’avenir juridique des nations, nations qui ne devront plus exister ». On sera peut-être jugé REGIONALEMENT? Et comme les régions n’auront plus la taille humaine qu’elles ont aujourd’hui, il faudra sûrement prendre le TGV pour se faire juger très loin de chez soi.
    ON EST TOUS D’ACCORD, pour que la CEDH disparaisse mais on n’a pas le mode d’emploi. Ca n’empêche pas d’y réfléchir.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.