La réputation de la Suisse à Bamako n’est plus à faire!

post_thumb_default

 https://twitter.com/OnlineMagazin/status/972146205152153600

‼ : A 25-year-old man from , , who had fled from his homeland in search of a better life in , married a wealthy Swiss woman and immediately became a millionaire.

3 commentaires

  1. Posté par G. Guichard le

    Et joyeux aperçu de la presse locale. J’ai eu le journal en question et de jolies pubs locales. Instructif

  2. Posté par monde-tombé-sur-la-tête le

    On voit tout de suite que c’est un très beau couple qui va super bien ensemble – et l’heureux mari a tout à fait l’air irrésistiblement séduisant- encore plus séduisant qu’un loup pour une brebis.

  3. Posté par RealrecognizeReal le

    Et sur leurs smartphones, ils lisent cela (s’ils ne sont pas analphabètes) et partent par millions. Internet a ses effets positifs et négatifs. Nos dirigeants sont les premiers coupables de laisser faire, d’encourager l’immigration illégale sous prétexte d’asile : contre le vieillissement de la population? pour faire tourner l’économie d’un pays majoritairement remplis de retraités? oui selon moi.
    Cette histoire me rappelle un ami très proche : suisse de souche, plus de la trentenaire qui n’a JAMAIS EU une petite amie. Même ses frères m’ont dit qu’ils ne l’ont jamais vu avec une femme. Et il n’est pas homo, je le connais très bien. Une des grandes raisons est que les petites suissesses, dès l’école, sont lavées du cerveau *les autres avant les nôtres* et vu qu’elles veulent faire plaisir à leur professeur de gauche et à la bien pensance dominante, elle suivent le troupeau par peur d’exclusion sociale (elle adorent être bien vue de toutes car avoir une mauvaise réputation équivaut à la peine de mort sociale). Ayant vécu au U.S.A., pour comparer, je peux vous dire que les américaines aiment leurs hommes (et respectent leur drapeau). L’éducation puis l’information sont les clés pour modeler un peuple. Dommage pour Billag…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.