Réforme constitutionnelle de Macron: vers la fin de la République parlementaire?

post_thumb_default

 

Limiter le droit d’amendement des parlementaires suivant l’importance de leur groupe, c’est l’une des pistes envisagées par le gouvernement dans sa réforme constitutionnelle. Si depuis, les députés d’opposition crient au scandale, pour l’avocat Régis de Castelnau, il s’agit bien d’une attaque en règle orchestrée contre le Parlement.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

2 commentaires

  1. Posté par Le Taz le

    C’était à prévoir, le Golem d’Attali fera tout ce qu’il faut pour limiter la démocratie, la France est aujourd’hui une république bolchevique, sa justice est une vaste farce. La France est l’exemple type d’un pays détruit par l’immigration, entre les salauds aux manettes, la masse de crétins incultes importée depuis des décennies, la naturalisation à tout va, le droit du sol, l’avortement, le regroupement familial (toutes des mesures imposées par la racaille bolchevique) nous pouvons voir les ravages de la stratégie des mondialo-bolcheviques! Si les français avaient eu les attributs masculins leur permettant de voter pour Jean-Marie il y a 20 ans, la France ne serait pas dans cet état de délabrement. Et cet escroc de Macron peut hurler comme un hystérique: France is back, la France n’est plus rien, un pays bouffé par la dette, par l’immigration, par la mafia bolchevo-maconnique, son économie est morte, militairement la France est inexistante et au niveau géo-politique elle n’a aucun poid. La seule solution c’est un coup d’état militaire, mais comme la plupart des généraux font partie du grand orient de France, il y a peu de chance que cela se produise. Le salut des français ne pourrait venir que de l’extérieur, par un grand mouvement souverainiste d’autres pays européens. L’euro a fusillé les économies de tous les pays du sud européen et les peuples décérébrés votent contre leurs intérêts depuis des décennies.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.