Analyse du résultat de No-billag par un professeur de l’université de Neuchâtel

Un lecteur neuchâtelois nous prie de publier et constate que l'endoctrinement des jeunes est garanti avec de tels professeurs.

uni-ne

prof-neuch

Source : Arcinfo du 09.03.2018, page 16

 

Ndlr. En opposition à cette phraséologie gauchiste j'ajouterai ma propre analyse du résultat de cette votation sur "No Billag" en précisant que j'ai dû aller en France pour pouvoir effectuer cette analyse.

Le plus grave : si les étudiants ne répètent pas les affirmations idéologiques de ce genre  d'universitaires gauchistes lors des examens, ils ont en général peu de chance de réussir.

Et encore plus grave : une fois ce genre de personnes nommées elles n'engageront que d'autres personnes  "pensant" comme elles. Ce qui n'est pas le cas des universitaires libéraux ou "de droite" beaucoup plus ouverts et tolérants. 

Uli Windisch

Lien vers ma propre analyse, en ce moment aussi sur notre site LesObservateurs.ch, En Prime, ici

 

 

 

44 commentaires

  1. Posté par Claude Haenggli le

    Monsieur le professeur Vincent, plutôt que de perdre votre temps de fonctionnaire à écrire un article bourré de poncifs que même nos pires journalistes payés par Soros n’osent plus utiliser, vous devriez lire d’abord pour vous informer les auteurs que vous citez, comme Maurras et Evola. Vous n’écririez alors pas de telles bêtises sur eux. Quant à votre engagement politique chez les Verts libéraux, il ne m’étonne pas, le nom de ce parti étant lui-même un oxymore.

  2. Posté par Patrick Vincent le

    Je suis heureux de voir que mon billet a eu autant de succès auprès de vos lecteurs. Pour votre information, je suis un membre actif du parti vert libéral. Je laisse à mes étudiants la liberté de penser comme ils veulent. […]

  3. Posté par leone le

    Je cite Monsieur Windisch:  » Et encore plus grave : une fois ce genre de personnes nommées elles n’engageront que d’autres personnes « pensant » comme elles.  »
    C’est ce mécanisme qui est à l’oeuvre depuis des décennies dans l’administration publique et l’enseignement et explique la dérive à gauche des sociétés occidentales. Dérive qui est entrain de s’emballer.
    La gauche applique les méthodes marketing de Mac Do: rendre les enfants/adolescents dépendants le plus tôt possible pour qu’ils perdent leur esprit critique et hurlent avec la meute sans réfléchir au contenu de leurs hurlements. Et comme chez Mac Do c’est une stratégie à long terme.

  4. Posté par pepiou le

    Dans la famille « Vincent » je préfère « David »car lui, il a vu les envahisseurs … et essaye de convaincre ses concitoyens du danger.

  5. Posté par Lustucru le

    peillon, amarelle et maintenant vincent, ils font forts à l’Uni de Neuchâtel. Petit rappel, le bolchévisme a fait des millions de morts.

  6. Posté par Pierre H. le

    S’en prendre à Billag, c’est comme s’en prendre à La Pravda du temps de l’URSS… La différence aujourd’hui, c’est la poudre aux yeux.
    Mais dans ce bas monde, tout à une fin ! Tout !

  7. Posté par aldo le

    Et quand vous creusez un peu pour dénicher les ressources des crypto-communistes endimanchés de titres universitaires, http://www.levoyageensuisse.ch/association/comite/ vous finissez par comprendre comment fonctionnent ces véritables parasites politiques qui ne se contentent pas de salaires surfait et sans rapport avec le réel bien en-dessous de leurs conditions de privilégiés, mais qu’ils vont encore se sucrer et se goinfrer de pognon à toutes les sources du racket des citoyens victimes de leurs rapines. http://www.levoyageensuisse.ch/association/soutiens/ Voilà pourquoi ce barbu ébarbé se voit maintenant désaqué de son imposture.

    Ce qui explique pourquoi IL EN AVAIT GROS SUR LA PATATE, D’APPRENDRE QU’IL RISQUAIT DE NE PLUS POUVOIR TÉTER AUX MULTIPLES PIS DE LA SSR SI LES MILLIARDS DE BILLAG VENAIENT A SE TARIR. Et les ressources de cet imposteur de la bonne conscience s’emboîtent comme de bolchéviques poupées russes, en faisant de lui un vulgaire cumulard, qui donne le change en détournant le regard des idiots utiles, tout en critiquant le capitalisme dont il finit par être le meilleur des représentants. A BAS LE CAPITALISME DES SANGSUES CRYPTO-COMMUNISTES ! OUI A NO-BILLAG.

  8. Posté par A. Bloesch le

    Il y a des idées qui semblent échapper au temps, qui s’élèvent de l’être comme une plante qui va porter des fleurs, puis donner des fruits et des graines. Poésie, sentiment et raison. Ces idées, ce n’est pas nous qui les créons, ce sont elles qui nous font, qui bercent ou qui forgent notre personnalité.
    Les idées révélent, comme un aveu fatal mais avec une indiscrétion criante, ce qu’il y a de meilleur en nous, mais aussi les ultimes insuffisances et les pires mesquineries de notre personnalité. À faire réfléchir un professeur d’Université, versé dans la littérature et le rêve plutôt que dans la démagogie, la rengaine froide et sans charme.
    Les métaphores s’animent, les visions romantiques apparaissent [arc, Hausfrau, nains de jardin, rösti, souverainisme de K. Schmitt, bottes de cuir et pas de l’oie, le visage à piétiner l’hérétique, ennemi de la société (!)], sans joie intérieure, dispensant ironie glacée, sarcasme, poison, mépris, tristesse, désespoir, aigreur à soulever l’irritation. Chez un artiste, c’est de la création artistique; chez un «professeur» c’est de l’irréalisme grotesque qui illustre plutôt la décomposition de la personnalité en fragments.
    Désolé d’exprimer ainsi et aussi un saut d’humeur, caractéristique de la part féminine de l’homme névrosé, manifestant ses caprices infantiles!

  9. Posté par aldo le

    NO-BILLAG OUI-GONDO
    Le véritable résultat démocratique de la votation NO-BILLAG est là : https://www.lematin.ch/suisse/gondo-irreductible-village-antibillag/story/24895551 Là la propagande des venimeux qui s’engraissent sur le dos de tout le monde avait beaucoup moins de prises et de battages possibles. Gondo devrait être le véritable baromètre de la Suisse. Je me rappelle que les primes d’assurance maladies y étaient très très inférieures aux autres endroits de la Suisse. Dans cet endroit durs pour y vivre, pas de migrants profiteurs donc les seules véritables statistiques qui peuvent démontrer les coûts exorbitants de l’invasion qui menacent notre avenir et notre identité.

  10. Posté par Jim Droz dit Busset le

    Ne a la Chx-de-Fds , quelle misere de devoir partager de telles enflures avec tous les neuchatelois dans leurs droits de refuser cette lobotomisation , bien en association avec la secte cancerigene qui se delecte de pouvoir compter sur de tels demeures gauchiasses et peuvent continuer a se tordre de rire en voyant de telles lopes jouant les ouvreurs en faveur de leurs besoins a assouvir leurs crimes sur nos territoires ! Comment se fait-il que les bagnes ne soient pas deja reouverts pour ces nombreux chacals ?

  11. Posté par Gaston Siebesiech le

    Patrick vincent. Osons appeler un con un con!
    Le fachosocialisme n‘est pas mort. Je constate que nos gauchistes se roulent dans le capitalisme, en profite sans vergogne s‘en imbibe pour mieux, comme un reflux, le critiquer tout en se remplissant les poches. La centaine de millions de morts du gauchisme ne les dérange pas, Pol Pot est leur héros.
    Je le vois volontier à l‘université de Caracas.

  12. Posté par Amarillys Taylor le

    Quand on n’a pas des arguments valables on insulte et surtout avec un esprit ( en a t-il ) tout gauchisant on essaie de manipuler les lecteurs du torchon qui a accepté de nous publier. N’est ce pas Mr. vincent ? ( minuscule voulue et méritée ). Pauvres étudiants de cette université qui doit engager des tels rigolos! Mais il veut surtout transmettre un message haineux en critiquant ceux qui ont le tort de ne pas penser comme lui.

  13. Posté par Dominique Schwander le

    Ce doctrinaire manipulateur de la über-gauche n’est pas à sa place dans une université d’une démocratie directe. L’Université de Neuchâtel est-elle devenue, grâce à Peillon et autres, un centre de mauvaise éducation et d’endoctrinement politique systématique? Ce professeur devrait appliquer nos lois et réfléchir sur la Déclaration des Principes sur la liberté académique et la scolarité, publiée en 1915 par l’Association américaine des professeurs d’université. Elle stipule clairement et avec justesse «La fonction d’un membre du corps professoral dans une démocratie n’est pas d’endoctriner ses élèves avec des conclusions toute faites sur des sujets controversés. Le membre du corps professoral est censé former les étudiants à penser par eux-mêmes et leur fournir l’accès aux matériaux dont ils ont besoin si l’on veut qu’ils pensent avec intelligence. Par conséquent, pour les enseignements sur des sujets controversés, on s’attend à ce que le membre du corps professoral soit d’un esprit juste et impartial et qu’il expose avec justesse, sans dépassement ou insinuation, les opinions divergentes d’autres chercheurs. » En d’autres termes, la fonction de l’éducation dans une société démocratique est d’enseigner aux élèves comment penser, de les éduquer et non pas de leur dire quoi penser, de les endoctriner comme le font les systèmes autoritaires en particulier l’islam.
    Bien entendu le veule quotidien neuchâtelois ne publiera aucun de tous ces commentaires dans la page des messages d’opinion.

  14. Posté par Abendland le

    Ce prof d’uni est la parfaite incarnation de la poubelle islamo-gauchiste à ciel ouvert qu’est Neuchâtel. Ce canton est profondément atteint par la maladie mentale gauchiasse, comme d’ailleurs une grande partie de la Romandie.

  15. Posté par Bussy le

    « Désormais ils n’ont plus qu’une corde à leur arc, l’immigration ».
    En voilà un qui se réjouit de vivre dans la charia et les guerres tribales, n’a-t-il pas d’enfants ou de petits enfants ? Il s’en fout, après moi le déluge ?
    Ou quand ça tournera mal, a-t-il prévu de se tirer ailleurs ?
    C’est fou quand même que des gens qui sont prof d’Uni, donc sensés pouvoir réfléchir et anticiper l’avenir, sont à ce point aveuglés, et on peut être sûr qu’ils ne touchent pas d’enveloppes, donc n’est-ce qu’une affaire d’idéologie ? Idéologie ou bêtise qui nous mènent tout droit aux guerres civiles et à une régression au moyen-âge !
    Bravo l’intello, avec toi on régresse alors qu’il y a de gros problèmes qui se pointent à l’horizon et qui mériteraient tout notre attention,
    Plus con tu meurs…. égorgé !

  16. Posté par Jacques Beckie le

    Voilà il a vomi… Son heure de gloire est passée, au suivant !

  17. Posté par John le

    Putain j’en peux plus, la j’ai les nerfs qui lâchent.k Je vais bientôt sombrer dans une puissante dépression à force d’entendre des saloperies pareille. A ce stade là c’est l’internement en psychatrie pour ces gens.

  18. Posté par Baron d'Bobard le

    La phrase finale « partout et par tous les moyens » en dit long sur le personnage.
    Dommage pour l’Université de Neuchâtel déjà moribonde.

  19. Posté par SD-Vintage le

    Voilà les « nazis » : dis moi qui tu combats, je te dirais qui tu es :
    – Andrew Breitbart (1969-2012), élevé dans la foi juive, juif libéral et pro Israël, est enterré dans le carré juif du Hillside Memorial Park Cemetery. A l’origine il était de gauche, mais la mauvaise foi des démocrates contre la nomination du juge Clarence Thomas (juge noir conservateur nommé par le président George H. W. Bush en 1991) à la court suprême le fit changer de bord.
    – Stephen Bannon dit Steve Bannon, (1953-), issu d’une famille modeste, catholique, ancien officier de marine américain, homme d’affaires, dirigeant de médias, réalisateur et producteur de cinéma était lui aussi à l’origine un démocrate jusqu’à la présidence Carter, et reste partiellement anti libéralisme.
    (source Wiki)

  20. Posté par SD-Vintage le

    Un militant de cette extrême gauche qui a fait des dizaines de millions de morts au nom du bien. Un menteur professionnel qui compare l’ancien directeur de Breitbart, journal auquel collaborent nombre de Juifs, à un nazi, national socialiste, lui-même n’étant encore que socialiste mais déjà probablement « antisioniste ».
    Un homme maniant la calomnie et décidant qu’une enquête vaut condamnation sans procès.
    Osons appeler un chat un chat :
    C’est un adepte du lynchage en bon citoyen de gauche, héritier de Staline ou Pol Pot, et futur gardien de Goulag, ou employé modèle à la Loubianka.

  21. Posté par Derek Doppler le

    Après No Billag, No Uni: cessons de financer ces fabriques de crétins, ces havres de chercheurs en subventions, ces oasis d’abuseurs de fonds publics, ces biotopes ne servant qu’au clonage de déficients gauchistes.

  22. Posté par Sam le

    Il est juste professeur de lettres, donc son avis n’a que peu d’intérêt

  23. Posté par conrad.hausmann le

    Professeur de quoi? Mais voir de l’extrème-droite partout et à chaque coin de rue prouve un esprit un peu délirant !

  24. Posté par Antoine le

    @ Rominet : Merci pour les infos et les URL !
    Mon fils est partiellement, en ce moment, en cours à l’Uni de Neuchâtel, Fribourg et Berne.
    Les infos sont correctes !
    La mise sous tutelle de l’Administration Cantonale du canton de Neuchâtel est une nécessité ! Ce sont une bande d’incapables ! Incapables de gérer l’argent des contribuables et incapables d’établir un budget ! Est-ce que les citoyens/nnes de ce canton se rendent compte dans quelle mélasse ils se trouvent ?

  25. Posté par Antoine le

    @ Matelot : J’ai lu tout l’article de ce  »professeur » (de quoi ?) et essayé d’analyser avec mon point de vue. Cette lecture est très pénible et à mes yeux c’est de l’enfumage de gôche !
    @ Claire: Cela me réconforte de vous lire. J’apprécie votre analyse.

  26. Posté par sophie edouard le

    @jacques : je suis née à la Chaux-de-Fonds, et je fulmine de ce qui se passe dans ce canton… je voulais, à bientôt 50 ans me reposer mais je ne le peux… je vais m’engager dans la politique et me battrai de toutes mes forces pour que celui-ci renaisse de ses cendres…

  27. Posté par Claire le

    Cet article est une somme intéressante de ce que toute la novlangue compte de mots destinés à décrédibiliser et diaboliser les gens qui pensent mal, selon les zélateurs du camp du Bien!
    « racisme, rösti (en France ce sont les « franchouillards avec le béret et la baguette de pain), néofascites, souverainistes, délire millénariste, etc. ». Point d’argumentation, il suffit d’insulter avec toujours les mêmes mots , pour reléguer les opposants dans le camp des fascistes nauséabonds qui rappellent les heures les plus sombres de notre histoire!….
    Cet article aurait pu être pondu par le Monde, Le nouvel Obs ou n’importe quel prof de fac français, bref, tout ce que l’intelligentsia auto-proclamée compte de soi-disant beaux esprits.
    Les ficelles sont énormes, malheureusement, elles continuent à fonctionner auprès de beaucoup de gens insuffisamment informés qui se contentent de regarder la télé et de lire la grande presse. Pourtant, depuis Goebbels, on devrait savoir que plus le mensonge est gros, plus il est répété, et plus le peuple y croit… Mais non, le peuple continue à gober tout cela. La propagande a encore de beaux jours devant elle.

  28. Posté par Jacques le

    @ Sophie Edouard Bravo pour votre engagement, mais vou êtes malheureusement une exception. Le canton de Neuchâtel, c’est sans espoir. Comme toutes les grandes villes suisses, qui sont de plus en plus sous la coupe des gauchistes. Et c’est malheureusement pour longtemps.

  29. Posté par Matelot le

    A la 4ème ligne j’ai cessé de lire la « prose » de cet individu.

  30. Posté par Jacques le

    @ Sergio Jadis, à Neuchâtel, nous avions le « Village nègre », aux Liserons. Maintenant il est à la Place Pury. Comme moi, tous les gens sensés s’enfuient de ce canton en décrépitude, Jusqu’à qusnd Yvan Përrin tiendra-t-il le coup ?

  31. Posté par Rominet le

    L’uni de Neuche est une poubelle à gauchistes : Munis du titre de profs, outre l’hystérique haineux adepte de la reductio ad hitlerum qui a pondu l’article mentionné ci-dessus, il y a notamment Vincent Peillon (ancien ministre défroqué de Hollande : https://lesobservateurs.ch/?s=Peillon+Neuch%C3%A2tel) et Cesla Amarelle (protectrice des terroristes : https://lesobservateurs.ch/?s=Amarelle+terroristes). En sciences dures, l’uni de Neuche est la risée de l’ETHZ (cette dernière étant régulièrement au top mondial dans les classements). Le canton de Neuche, qui est le premier canton de suisse à avoir eu un gouvernement à majorité de gauche, est totalement sous la coupe de la franc-maçonnerie. Résultat de tout cela : canton en faillite ! Il est même question de le mettre sous tutelle de la confédération !

  32. Posté par sophie edouard le

    @jacques :j’espère que je ne suis pas le seul parent à expliquer à mes enfants cette manipulation. Lors de la votation de no billlag, les profs leurs ont fait un véritable lavement de cerveaux, mais par la suite nous en avons discuté ensemble. Mes arguments étant plus plausibles à leurs yeux que ceux de leurs profs ils ont voté les 2 oui à no Billag… mais pas sûr que je ne sois une exception malheureusement…

  33. Posté par Antoine le

    Je cite :  »Analyse du résultat de no-billag par un professeur de l’université de Neuchâtel »
    D’analyse il n’y en a PAS ! Aucune statistique par tranche d’âge, par région linguistique ou par parti politique, RIEN, le NÉANT !
    Ce que l’on apprend en lisant ces quelques lignes :
    M. P Vincent est professeur à l’université de Neuchâtel; dans quel domaine ?
    Par contre on devine sa tendance à gôche ou gôchiasse accentué :
    – Je cite :  »Une fois de plus, l’UDC sera tenté de battre campagne avec des messages haineux » Monsieur le professeur est-il un voyant qui s’ignore ? Connaitrait-il l’avenir et ce que vont faire et dire les gens et les partis …
    – Je cite :  »Ne soyons pas dupes des plaisanteries bon-enfant de leurs représentants au conseil Fédéral ». Jusqu’à preuve du contraire, en Démocratie il existe la liberté de parole. A ma connaissance il est préférable de dire une plaisanterie que de dire des propos sans fondement comme Mme L. Mazzone concernant les armes !
    – Je cite : »Ou encore des airs de Hausfrau de leur nouvelle vice-présidente ». Sans la nommer, il s’agit de Mme Magdalena Martullo-Blocher fille de M. Blocher. Elle fera sans aucun doute une excellente Conseillère Fédérale, n’en déplaise à Monsieur le professeur !
    Je continue de citer :  »Leur idéologie un savant mélange de nains de jardin et de néolibéralisme, de racisme et de rösti, n’a rien de normal ». Quel est la définition de  »normal » ? Si normal est de défendre les intérêts des citoyens/nnes de son pays et de chanter l’hymne national suisse (dans un jardin rempli de nains et devant un excellent plat de rösti), je pense que c’est dans la normalité. Être Patriote ne doit rien représenter aux yeux de Monsieur le professeur !
    Je continue de citer :  »Aux frasques néofascistes d’un Freysinger ou encore au souverainisme schmittien d’un Köppel, on peut ajouter les délires millénaristes d’un Steve Banon ». Là, on sent que Monsieur le professeur sort toute sa hargne et son fiel CONTRE des représentants de partis politiques ne faisant pas partie de ses amis … aucune tolérance et une largeur d’esprit rétrécie au lavage (de cerveau).
    Je cite :  »… de comparer M. Blocher au président des États-Unis, actuellement sous investigation pour soupçon de haute trahison. » Soupçon et Fake News repris en cœur par toute la presse anti-Trump aussi bien aux USA qu’en France et au TJ 19H30 de Darius … Le juge Mueller n’a à ce jour aucune PREUVE. Tout ce qui été découvert comme élément illicite est à la charge des Démocrates ( »Elle-a-rit » et son faux document établi par un espion anglais …). Tant que M. Trump n’est pas condamné, il est INNOCENT !
    Je cite :  »Trop tumultueux pour l’administration chaotique de Trump … ». M. Trump utilise des méthodes propres au Management, pas à la politique politicarde corrompue de bas étage !
    Je cite concernant M. Steve Bannon :  »Son allure de prof tombé du lit aide elle aussi à normaliser des idées longtemps mises au ban de la société ». Là, Monsieur le professeur me déçoit franchement en nous laissant sur notre faim; soit il parle clairement des idées qui ne lui conviennent pas, soit il se tait. C’est une vile insinuation !
    Je cite :  »Sans surprise, ce sont surtout ses attaques sur l’immigration qui ont suscité les applaudissements des 1’500 spectateurs. Car, on le sait, la distinction entre amis et ennemis permet de substituer le plébiscite au suffrage, la dictature à la démocratie ». Quel mélange, Monsieur le professeur s’est pris les pieds dans la moquette … !! Le peuple souverain suisse s’est exprimé le 9 février 2014 CONTRE l’immigration de masse (illégale). Le Conseil Fédéral a proposé un ersatz concernant la préférence à l’emploi … trop tard et inadéquat ! Cela s’appelle un déni de réalité ! Un de plus ! L’immigration est un sujet de haute importance, surtout lorsque Mme Sommaruga (DFJP -PS) (qui copie Mme Merkel) affrète des avions pour provoquer un magnifique appel d’air de migrants/immigrés illégaux. On en a assez de recueillir toute la racaille du Monde. Nous devons continuer à accueillir les réfugiés de guerre (Syrie) et aider sur place les personnes en difficultés.
    La mention  »… la distinction entre amis et ennemis … » est extrêmement déplacée et surtout elle est suivie de  »… permet de substituer la dictature à la démocratie. » Si Monsieur le professeur se renseignait (radio, TV, presse) il serait au courant de l’arrivée de l’AfD démocratiquement au Bundestag (Allemagne), du FPÖ en Autriche et le week-end passé en Italie, le M5S et la Ligue sont arrivés en tête. Le PS italien sombre comme le PS français, Monsieur le professeur serait-il nostalgique ?
    En résumé : Ce n’est PAS une analyse concernant no billag, mais de la propagande politique de gôche.

  34. Posté par sophie edouard le

    et je précise que c’est le livre de droit suisse…. à mourir de rire….ou pleurer…

  35. Posté par Jacques le

    Pauvres étudïants ! Ïl va bien leur bourrer le crâne. Quel sinistre individu !

  36. Posté par sophie edouard le

    Il vient du canton de Neuchâtel… donc aucun surprise… quand je vois que de les hautes écoles du canton de Neuchâtel nous oblige à acheter les livres de Celsa Amarelle qui ne respecte aucunement la souveraineté du peuple suisse… tout est dit…

  37. Posté par Sergio le

    Je reconnais la défaite de l’initiative No Billag. Je reconnais aussi, à des kilomètres, l’idéologie fumeuse du petit professeur d’Université qui n’aura jamais d’autre audience que les lecteurs du journal maison. Monsieur le professeur, vous est-il arrivé de vous promener à Neuchâtel, Place Pury, et d’ouvrir les yeux ?

  38. Posté par Laurent Raggos le

    Ne pas se poser de questions, c’est un neuche…

  39. Posté par leone le

    @Henri Favre
    Vous seriez sympa de préciser qui est « vous » dans votre comentaire.

  40. Posté par Gaston Siebesiech le

    Un professeur, un, 1. Mais c’est vrai il y en des tas comme lui!!!!
    En plus qui lit ce torchon?

  41. Posté par Yolande C.H. le

    Et ça été nommé professeur d’UNI ? Il vole bien bas, niveau réflexion.

  42. Posté par Henri Favre le

    Ça veut simplement dire que ceux qui réfléchissent un peu plus loin que leur bout de leur nez ne peuvent qu’être en désaccord avec vous.
    On en a la preuve édifiante avec No Billag. Même les initiant n’ont jamais été d’accord avec vous sur ce point.

    Bien cordialement.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.