Uli Windisch, Chronique sur Radio Libertés (2). ONU, UE, OIM, ONG ,etc. : ouvrir grandes les portes à des masses de migrants et culpabiliser les « racistes » qui s’y opposent

Uli Windisch
Rédacteur en chef

Ndlr. Antonio Gutteres , socialiste, secrétaire général de l’ONU veut « Un Pacte mondial sur la migration » . Il est rejoint en cela par Dimitris Avramapoulos, Commissaire européen aux migrations, qui affirme que « nous ne pourrons jamais stopper les migrations » et par William Lacy Swing,secrétaire de l’OIM qui nous dit lui que « la migration et la mobilité ne doivent pas être un privilège de riches » . Tous veulent « libéraliser », « réguler », « créer des canaux sécurisés »! etc. Bref, recevoir massivement des migrants « qui viendront travailler quelques années et rentreront chez eux ensuite ». Beaucoup seraient « des innovateurs et des entrepreneurs »! Une vision totalement idéalisante, en fait irresponsable, de ces migrations de masse qu’ils veulent encourager, « réguler », nous imposer, etc., tout en voulant soigner les préjugés des autochtones qui sont naturellement xénophobes, racistes, etc. Effarant et effrayant.


Lien vers l'émission, ci-dessous :

https://soundcloud.com/radiolibertes/les-observateurs-avec-uli-windisch-chronique-du-23-fevrier-2018?in=radiolibertes/sets/entretiens-de-la-matinale

4 commentaires

  1. Posté par oxygène le

    Nous somme là devant une idéologie totalitaire menée par quelques centaines d’hommes qui ont face à eux des millions de citoyens soit endormis, soit tétanisés. C’est quand même curieux qu’à chaque fois que La Bête se pointe, la réaction des masses reste la même… Hannah Arendt aurait de quoi compléter ses réflexions.

  2. Posté par miranda le

    Ce qui est « pervers » aujourd’hui, c’est cet abus du mot XENOPHOBIE qui dénonce cette attitude des Européens à ne pas accepter « assez facilement » la venue de l’étranger dans son pays, jusqu’à le culpabiliser à outrance.

    Ce qui m’étonnera toujours, c’est surtout le pauvre niveau de conscience de ces migrants qui arrivent sans se demander « est-ce que je peux m’installer dans ce pays sans en demander une quelconque autorisation, sans savoir si ce pays a vraiment besoin de moi, et si je peux m’imposer par ce que je désire tout simplement me créer une autre vie. Il faut avoir un vrai mépris, dédain de l’autre. C’est comme si, ils avaient décidé que l’EUROPE était inhabitée.

    Alors, il faudrait démontrer à ces pays là, ce que cela fait à nos pays, d’être submergés par des cultures très différentes comme les leur..

    Imaginons un instant, que la Suedè, le Danemark, la Norvège, se réunissent et organisent une grande visite, ne serait-ce que dans un pays comme l’Algérie ou encore le Maroc.

    Cela provoquerait un effet de surprise, mais aussi d’étouffement. Ils auront intérêt à avoir leur tente de camping, car ils n’auront pas face à eux, la logistique pour leur accueil. Ils pourraient alors dire à ces pays, vous vous autorisez à laisser partir des masses migratoires géantes pour venir chez nous, alors nous nous accordons la réciprocité. Et peut-être que nous allons nous accorder le droit dans le futur de nous installer chez vous.
    COLONISATION CONTRE COLONISATION.

  3. Posté par Maurice le

    Ah, oui, grand merci, Monsieur Üli Windisch !
    Il est indispensable que des gens comme vous mettent en lumière les intentions obscures, sournoises et destructrices de ces entités globalistes que sont l’ONU, l’Union européenne et tant d’autres à leurs bottes…

  4. Posté par Alain le

    Merci M. Windisch pour cette excellente analyse.
    Jamais il n’a été fait autant pour accélérer notre propre destruction !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.