Eclairage UW –Votez Oui à No Billag. Fin de campagne : Propagande massive, comme jamais, et chantage aux réformes de la part des Opposants– 26.02.2018

Uli Windisch
Rédacteur en chef

Propos recueillis le 26 février 2018

5 commentaires

  1. Posté par Boris Hulot le

    Bonjour, faut-il voter oui pour la Monnaie Juste? et pour les jeux de hasard ?, merci de votre réponse

  2. Posté par farjon thierry le

    Toujours cette ronflette! et l’intervieweur est sur le canal gauche et lUli sur le canal droit…
    Mis a part ça j’ai voté OUI a l’initiative NO BILLAG! Sa suffit cette gabegie!

  3. Posté par Eléonore le

    Perso je suis totalement dépitée de cette campagne épileptique montrant définitivement à quel point la naïveté de certains est une constante, au combien ils sont manipulables, boulimiques des discours biaisés, superficiels et stéréotypés.
    Les gens n’ont-ils plus assez de temps pour penser, analyser (métro-boulot-tv-dodo) ?
    Suivent-ils trop de divertissements devant ce petit « dieu-tv » ?
    Vivent-ils trop d’aventures par procuration ?
    Par les temps qui courent, penser semble devenu un luxe, au même titre que d’avoir du temps libre.
    N’ayant plus de TV depuis 17 années, lorsque je côtoie des « individus-télé », je me rends compte que nous ne vivons plus vraiment dans la même dimension, dans le même monde, leur esprit critique parait rabougri ou réduit à néant.
    Force est de constater que La Ploutocratie Suisse a encore de beaux jours devant elle, les marchands de guerre et les multinationales empoisonneuses aussi. A moins qu’en juin prochain (espoir), le peuple suisse s’éveille (espoir) et commence par déjà se réapproprier sa souveraineté financière: http://www.initiative-monnaie-pleine.ch/
    Si le Non l’emporte le 4 mars, c’est sûr que l’initiative Monnaie Pleine va aussi être discréditée par cette maudite tv/radio et les médias de masse déjà au ordre des plus riches.

    Bref, j’ai déjà voté OUI no goulag, aussi car je refuse de payer et de cautionner ce mode de médias fastfood, basés sur une TAXE Antisociale, Obligatoire et donc INJUSTE !
    Mais c’est sans grand espoir…

  4. Posté par Arnold le

    L’avenir sera déjà sombre même avec un OUI à No-Billag. L’effondrement mondial financier et commercial a déjà commencé. Dans certains pays comme la France ou l’Allemagne, l’efffondrement politique est proche. S’ensuivra l’effondrement social et ensuite culturel. Ces deux derniers stades seront bien plus violents avec le communautarisme que le multiculturel a amené qu’avec un peuple uni (comme les Japonais). Si vous ajoutez à cela une dictature cette fois-ci réelle et non « soft » (il suffit de voir ce que veut nous imposer quit à le faire par des moyens répressifs, l’UE, l’ONU, etc. avec l’aval de nos traîtres et lâches du CF et du parlement), je vois difficilement un avenir, d’ailleurs très proche, sans combat armé. UN Oui à NO-Billag pourrait permettre d’allèger ces souffrances à venir, en coupant l’herbe sous le pied des manipulateurs.
    Mais à mon avis, le peuple est tellement hyptnotisé que nous n’échapperons malheureusement pas au pire. Préparez-vous!!

  5. Posté par Christian Hofer le

    Si l’on veut être intelligent, il faut se propulser après la votation avec un non à No-Billag. Que se passerait-il alors?

    La RTS estimerait que cette décision est un soutien populaire à sa politique de gauche, elle fanfaronnerait.

    Cela lui donnerait des arguments lors de toute lettre de lecteurs s’opposant à cette propagande médiatique, agitant le fait que les Suisses sont « d’accord avec ses émissions » et que les voix dissonantes sont minoritaires.

    Cela les conforterait également d’aller toujours plus loin dans la provocation, disposant de l’argent du contribuable comme bon leur semble avec un crachat appuyé à l’encontre de l’UDC, des émissions « politiques » à sens unique, des « films » dont le seul but serait de tourner en ridicule la Suisse etc. Ainsi, les élections et les votations continueraient à être biaisées, la gauche renforçant son pouvoir, avec une immigration toujours plus forte à la clé. Ce n’est pas pour rien que l’on estime que la caste médiatique détient un pouvoir aussi puissant que la politique.

    Cette votation sur No-Billag va bien au-delà de ce que l’on pense. Il s’agit tout simplement de l’avenir de notre pays et de notre liberté dans un environnement hypermédiatisé.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.