Les patrouilles de la Résistance Helvétique selon Le Matin

Cenator: Des citoyens organisés font des rondes pour rassurer les honnêtes gens.

Rapport de ces faits par LE MATIN 22.2.2018

Titre: "DES PATROUILLES QUI INQUIÈTENT"

Ces citoyens, munis d’un brassard représentant le drapeau suisse, semblent tout à fait décidés à respecter la loi quant à une éventuelle intervention de leur part.

Ils sont membres de Résistance Helvétique (RH) et vont bien sûr être qualifié « d’extrême droite » par le journaliste. La cause est ainsi entendue, l’anathème « d’extrême droite » clos le débat, il suffit encore de trouver quelques pékins disant qu’ils ‘font peur’ et tout est dit.

*****

L’image contient peut-être : une personne ou plus et personnes debout

Inquiétude Des patrouilles nationalistes qui effraient à Genève

Un groupe d'extrême droite fait des rondes pour «rassurer les habitants». En l’état, la police ne s’y oppose pas.

Le Matin,  Lucie Fehlbaum

 

Étonnement, surprise voire inquiétude: les commerçants du quartier genevois de Plainpalais ont réagi plutôt mal en apprenant qu’un groupe d’extrême droite s’était mis à patrouiller dans le quartier.

Trois membres de Résistance Helvétique (RH), qui se présente comme un «mouvement métapolitique» souhaitant «protéger le peuple originel» suisse, ont en effet réalisé une ronde dimanche soir. Non-armés, ils ont traversé Cornavin, les Pâquis, Plainpalais et Saint-Jean, où ils sont notamment entrés dans un parking public. «Je ne me sens pas du tout en insécurité, confie la tenancière d’une boutique. […]

Miliciens ou simples citoyens?

Le mouvement vise à «désamorcer les conflits par le dialogue ou avertir les forces de l’ordre en cas de situation critique». Ils souhaitent «encourager la police à être plus présente». «Les gens se plaignent de la dégradation des centres-villes, infestés de dealeurs, explique David Rouiller. Les incivilités sont aussi légion. Il y a un manque d’intervention des forces de l’ordre.»

Jean-Philippe Brandt, porte-parole de la police genevoise, rappelle que «notre système légal n’a pas prévu de place pour une milice privée, puisque la sécurité et l’ordre public sont assurés exclusivement par les services de police». Mais il nuance: «S’ils se limitent à appeler le 117, comme tout citoyen, ils sont en accord avec la loi. Dans le cas présent, ils font donc acte de civisme».

Pour une serveuse de Plainpalais, ils font peur. «Si je croise trois inconnus avec des brassards dans la rue la nuit, je ne suis pas rassurée.» Rouges à croix blanche, lesdits bandeaux font polémique même au sein des partisans des rondes. «La démarche n’est pas inutile, mais les brassards c’est limite un rappel à ceux des SS», peut-on ainsi lire sur Facebook. […]

Source et lien: Le Matin, le 22.02.2018,

 

extraits des commentaires : Tant de laxisme, les délinquants de passage et ceux qui se sont installé chez le copain ou copine pour ne pas passer la frontière tous les matins et soir le savent. La police est impuissante face au laxisme politique qui permet les dealers, voleurs de passer nos frontières comme s'ils étaient chez eux. Bravo , très bonne initiative citoyenne , reste savoir qui est derrière tout ça. D'accord 100%

Federico Guzman

Ils font surtout concurrence aux services de sociétés privées de sécurité. Et gratos, quelle horreur !

Debrabant Chris

très bien, ça prouve que les jeunes sont pour la sécurité des citoyens.

Benny Thiébaud

Quand l'extrême gauche casse tout en ville cela ne leurs fait pas peur? Mais non! Cette information a sens unique est très inquiétante et on nous parle de diversité de la presse! Foutaise! Il ne faudrait surtout pas faire peur aux gens qui ont de mauvaises intentions!

Stéphane Golay

Face à la situation actuelle, en certains endroits "chauds", il n'y a peut-être PLUS d'autres solutions pour dignement protéger nos citoyens; donc, félicitations à "Résistance Helvétique"!

Michel POUSAZ

VOUS PREFEREZ des jeunes gens qui cassent , agressent et autre, au lieu de protéger la population , drôle de vision Monsieur ...

pelot gerard

Ce sont probablement des gens à l'aide sociale ou au chômage et qui n'ont rien trouvé de mieux pour s'occuper, que de faire peur aux commerçants et à la population. Concernant les brassards, ces personnes prennent exemple sur leur idole moustachu des années 30-40 et cela fait froid dans le dos!!!

Jacques Thierry

Cela fait peur? allons monsieur. Ce monsieur moustachu n'a rien a avoir là-dedans. C'est devenu que des fantasmes. Des arguments pareils ne font que aider au laxisme déjà installé chez nous. On va pas nous faire croire que si nous nous défendons contre ces bandes de jeunes qui viennent de plus en plus de France voisine pour faire les malins alors qu'ils doivent être à l'école, on est des fachos ?

Federico Guzman

5 commentaires

  1. Posté par daniel gremaud le

    je dis bravo, nos policiers ne font bientôt plus que de la psychologie, dehors cette racaille africaine et arabe qui pourrissent l’occident, udc d’accord avec resistance hélvétique

  2. Posté par Christian Hofer le

    On rappelle que l’extrême gauche a été protégée tant à Berne qu’à Genève par les partis de gauche:

    https://lesobservateurs.ch/2017/03/03/berne-violence-de-lextreme-gauche-la-gauche-estime-que-le-centre-alternatif-est-une-victime/

    Mais là, ça ne dérange aucunement le journaliste lorsque ses petits copains se déchainent tels des animaux!

    On ne s’en sortira pas tant que ce genre de média fera la loi en Suisse Romande. C’est simple.

  3. Posté par Dominique Schwander le

    Le bidonneur Le Matin et autres canards cherchent régulièrement, par des campagnes de rabaissement public à contrôler et à changer la manière dont les personnes perçoivent des gens de droite. La diabolisation ad hiltlerum ou traiter d’extrême droite un élu de droite, est devenue, depuis Staline, une pratique émotionnelle courante de la politique guerrière que mène la gauche et les partis qui lui sont soumis. Depuis des années, de telles frappes préventives sont faites quotidiennement contre le Front national français et les partis populistes de droite. Chacun peut voir comment la France va à la dérive à cause de ces campagnes de rabaissement public!

  4. Posté par Dupond le

    Le brassard avec la croix blanche fait peur !!!……je suppose que le cran d’arret de sorti là rassure
    …………Oui amis Suisses : nous avons en France les memes bourriques

  5. Posté par Maurice le

    Rien d’autre à dire que bravo et merci pour cet acte civique et patriotique !
    Les commerçants qui prétendent avoir peur de ces jeunes protecteurs Suisses sont d’une mauvaise foi crasse, car en réalité bien des commerçants genevois se plaignent de vandalisme nocturne. Mais peut-être que ces commerçants trouillons ne sont qu’une invention journalistique…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.