Darbellay Christophe, CE, Valais : Cadres de l’UDC valaisanne visés par la justice

Uli Windisch
Rédacteur en chef

Ndlr. Réponse à la question de plusieurs visiteurs: c’est Christophe Darbellay lui-même qui m’a envoyé la photo de l’affiche qui illustre l’article. Explications dans l’article en lien.

Le Matin

Une instruction pénale a été ouverte contre trois membres du parti valaisan suite à une plainte contre X déposée par Christophe Darbellay lors de l'élection au gouvernement. [...]

 

Le Nouvelliste

Affichage sauvage contre Darbellay: cadres de l'UDC sous enquête [...]

 

Ndlr. Un autre de nos articles  signale que c'est Christophe Darbellay lui-même qui m'a envoyé l'affiche qui figure en image de l'article ci-dessus. Il affirmait que je connaissais l'auteur d'une affiche précédente le concernant car il pensait qu'elle émanait du même auteur. Ce que je ne sais pas. (UW).

Lien vers l'article, ici

2 commentaires

  1. Posté par UnOurs le

    Ce que je déplore (je l’ai déjà dit plusieurs fois), c’est que l’UDC Valais n’ait pas du tout exploité durant la campagne les photos et la vidéo de Darbellay faisant campagne chez les Kosovars.

  2. Posté par Le Taz le

    Cette affiche est pleine de bon sens me semble-t-il. Voilà un parfait exemple de la société dans laquelle nous vivons, ceux qui dénoncent des vérités sont poursuivis en justice et les personnes malhonnêtes sont au gouvernement… Vous pouvez vomir!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.