La RTS épinglée pour ses partis pris sur «No Billag»

Le médiateur alémanique de la SSR a reçu jusqu'ici 40 réclamations du public au sujet du traitement de l'initiative. De son côté, la médiatrice de la RTSR en a reçu cinq.

Trois réclamations ont visé la RTS avant la fin 2017 et deux depuis début 2018, précise lundi à l'ats la médiatrice de la RTS Raymonde Richter. Les trois premières reprochent à une émission de «Mise au point» de laisser entendre que le comité romand «No Billag» et son président Nicolas Jutzet veulent la mort de la SSR. Les deux autres critiquent le manque de réserve de journalistes de RTS radio.

 

(...)

Source et article complet Via le Facebook du PNS

 

6 commentaires

  1. Posté par Le Taz le

    La SSR serait-elle totalement infiltrée par la franc-maconnerie? Vu leurs invités et leur ligne éditoriale cela semble très probable.

  2. Posté par Liberté et patrie le

    Ce soir Rochebin et ces comparse ont commeencer à influencer le publique contre les jeux olympiques. La manipulation pur et simple.

  3. Posté par Melet le

    C’est vrai qu’ils ont fait pas mal de pub !

  4. Posté par Christian Hofer le

    et après cela, la SSR ose présenter comme argument qu’elle est « neutre politiquement ».

    Pendant ce temps, l’organe de contrôle regarde ailleurs. Tout va bien.

    Cela donne un petit aperçu des problèmes prévisibles que nous auront à subir si les Suisses sont assez stupides pour garder cet organe de propagande!

  5. Posté par bigjames le

    Le manque de réserve, c’est un minimum !!
    Des propos constamment orientés contre l’initiatives et ses initiants.
    Des partis pris dédaigneux et mensongers. De la propagande en continu pour le NON.
    La RTS est dégueulasse.
    Je prie pour que les Suisses aient l’intelligence de s’en débarrasser le plus vite possible.
    OUI à NO BILLAG.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.