Elections en Italie : Le Temps nous ressort Mussolini et Adolf Hitler

Danielle Borer
Collaboratrice, Lesobservateurs.ch

"L’ombre du fascisme plane sur la campagne électorale italienne" voilà le titre édifiant d'un article du Temps du 18 février. En plus, pour bien mettre de l'huile sur le feu, les journalistes font planer sur Slavini, Meloni et Berlusconi l'ombre de Mussolini !

Je connais bien les positions de Salvini et de Giorgia Meloni. J'ai assisté à la manifestation "Stop invasione" sur la place du Dôme à Milan et à une autre manifestation à Rome où Giorgia Meloni s'est exprimée. Ce qu'ils préconisent n'est que du SIMPLE BON SENS :

- vouloir défendre son pays de l'immigration/invasion que subit l'Italie,

- vouloir stopper cette immigration et renvoyer chez eux les clandestins alors que 5 millions de gens vivent en-dessous du seuil de pauvreté et qu'il y a 3 millions de chômeurs (sans compter tous ceux qui vivent à la limite de la pauvreté)

- vouloir que les Italiens passent avant les clandestins,

- vouloir que les jeunes puissent travailler chez eux avec un salaire décent sans devoir s'exiler

- vouloir que des retraités ayant cotisé et travaillé toute leur vie puissent vivre décemment sans devoir fouiller dans les poubelles des marchés pour survivre alors que des clandestins (à 95% des mâles), jeunes et en bonne santé sont souvent logés et nourris dans des hôtels luxueux,

- vouloir favoriser l'agriculture et la pêche italienne au lieu d'importer des produits que l'Italie peut fournir elle-même

- vouloir que la légitime défense soit reconnue, alors que le pays s'enfonce de plus en plus dans la violence, que les Italiens sont obligés d'accepter des coutumes barbares venues d'un autre âge,

-----------> pour les journalistes du Temps c'est être extrémiste ! Non, c'est du simple bon sens !

L'Italie est au bord de l'implosion. Ces élections sont sa dernière chance. Contrairement au Temps, j'espère de tout cœur que la liste Salvini-Meloni-Berlusconi sorte gagnante. J'ignore s'ils pourront sortir le pays du marasme dans lequel il se trouve, le travail qui les attend est titanesque. Ce dont je suis sûre par contre, c'est que c'est probablement la dernière chance pour l'Italie de s'en sortir.

Danielle Borer

 

 

 

 

15 commentaires

  1. Posté par Le Taz le

    @Aude
    Sur ce coup là vous êtes à côté de la plaque, totalement désinformée sur les vérités de cette période de l’histoire, rassurez-vous, vous n’êtes pas la seule, les vainqueurs écrivent l’histoire, malheur aux vaincus. Churchill était une fripouille que l’on nous fait passer pour un héros, non seulement ce sinistre individu a du sang sur les mains durant la première guerre mondiale durant laquelle il a envoyé volontairement au casse-pipe les soldats britanniques dans une offensive qui n’avait aucune chance de réussir, mais en plus il est le responsable du début des bombardements de masse de civiles durant la dernière guerre mondiale. On nous présente les V1, V2 et V3 comme des armes de destruction massive, la vérité est que le programme des armes V veut dire: armes de vengeance, vengeance des bombardements des populations allemandes par les britanniques. Ça on ne nous le précise pas dans les documentaires sur la 2ème guerre mondiale! Vous pouvez vérifier ce que je dis. Amicalement, Le Taz.

  2. Posté par Gubelmann le

    Encore les vilains fachos.
    Est ce que le sénile qui a écrit cet article est allé discuter avec les italiens qui vivent au quotidien avec des migrants qui, dans le sud réclament 2 verres de lait le matin alors que certaines familles ont de la peine à acheter du lait pour que les leurs puissent en boire rien qu’un verre par jour? Est ce que ce sénile a discuté avec les parents de la fille découpée il y a quelques jours? Est-ce que ce sénile est allé voir comment vivent les gens en Italie avec une peur certaine au point que certains n’ecoutent Plus le pape qui nous demande de les accueillir avec le sourire? Non encore un petit bolchevique qui veut faire passé la gauche castratrisse et dictaturale pour des enfants de coeur qui ne font aucun mal et sont à l’écoute de leur prochain. Moi je me considère comme un garde-fous et je suis fière de l’être. Plus vite ces papiers payants ou non disparaîtrons meilleure sera la vie pour les gens. Ils devront apprendre à r’ouvrir les yeux et à prendre le temps de réfléchir. Au lieu de lire bêtement des écrits par des dictateurs de gauche.
    Il ne faut pas que sénile débile n’oublie que l’Italie accueille avec obligation, puisque Bruxelles ne fait rien, entre 5 et 8 mille réfugiés (dont énormément ne le sont pas) et doit les nourrir, habiller, loger etc. Alors que ce pays est en difficulté. Viva Matteo Salvini et Giorgia Meloni et vive l’Alliance nationale…

  3. Posté par Aude le

    Le faschisme on le voit tous les jours à Londres, à Berlin, à Paris, à Rome, à Bruxelles, à Barcelone, à Milan, à New-York, à Washington, au Texas, en Californie,, à Charlotteville etc.
    Ceux qui empêchent La Liberté d’expression dans la rue, agressent les manifestants, cassent tout, déconstruisent tout, tabassent les flics sinon les tuent, hurlent aux loups. Se saisissent des propriétés pour loger leurs envahisseurs, soutiennent les islamistes, poussent les migrants à piller, saccager, sont contre le droit des citoyens, les agressent parce qu’ils ne pensent pas comme eux, sont ennemis des juifs et des chrétiens, utilisent les banlieusards pour leurs révoltes,sont les ennemis de la démocratie.
    Vous l’avez reconnu ce faschisme là. Il s’appelle ANTIFAS. Cellules payées par SSoros, le Maître de la fourberie.
    Ils ont besoin de se cacher la face, de s’habiller de noir. N’aiment pas la lumière. Travaillent souvent dans la pénombre comme des voleurs.
    Et pour comble ils se nomment faussement anti- faschistes. Et oui Mr. W.Churchill comme vous aviez raison. Lui, qui a combattu Hitler, il savait de quoi il parlait.
    Les faschistes se feront appeler anti-faschistes.
    Et ces gars là, à l’instar des pseudo révolutionnaires de mai 68, deviendront des PDG de multi-nationales, de banques, prof d’Uni ou encore politiciens,ministres, commissaires européens, journalistes, ingénieurs des mines, chercheurs au CNRS ou au CERN.
    Ils auront des salaires mirobolants, des appart dans les beaux quartiers etc. De parfaits bourgeois crasseux qui n’en ont rien à foutre de l’ouvrier, des pépés et mémés modestes.
    Seule, leur idéologie compte, emmurés qu’ils sont dans un musée de paléontologie.

  4. Posté par Le Taz le

    Quand les gens auront compris que le petit moustachu au bras érectile et l’agité grimaçant transalpin se battaient contre la mafia bolchevique, cette technique de manipulation ne fonctionnera plus. Pourquoi pensez-vous que Benito avait symboliquement brûlé les papiers de la dette italienne sur la place publique????

  5. Posté par toyet le

    Quelle horreur encore un peuple qui s’apprête à voter faux, ils n’ont pas de SSR en Italie? Ou bien la CIA est toujours à la manoeuvre…….

  6. Posté par SM le

    Mais qui lis encore Le Temps ? Abstraction faite des pages financières/économiques, il n’y a que des sornettes de gauchistes! Pardon, de temps en temps, il peut y avoir un article intéressant au sujet de la culture ou de pays à visiter. Toutefois, dans l’ensemble, beaucoup de papier pour rien….Qu’il aille rejoindre la tombe de L’Hebdo !

  7. Posté par Baron d'Bobard le

    Salvini me semble tenir un discours plein de bon sens; sans extrémisme. Il demande simplement de remettre le citoyen italien au centre des préoccupations des politiciens italiens.

  8. Posté par Dominique Schwander le

    Ces mass merdias de gauche et internationalistes, soit plus guère attachés à notre pays la Suisse, et des oligarques mondialistes, multiculturalistes et psychopathes comme les Soros et Hillary Clinton, ignares de l’histoire, ont oublié que le nazisme (« Nationalsozialistische Deutsche Arbeiters Partei » soit le NSDAP, ou, traduit correctement de l’allemand, Parti socialiste-national des travailleurs allemands) était une forme de socialisme modéré et « progressiste » pour attirer la masse populaire, socialisme fortement attaché à la nation allemande et à son territoire, soit aussi nationaliste, dans le but d’offrir aux travailleurs une alternative au marxisme internationaliste qui, tant en Russie qu’en Allemagne, ne libérait les travailleurs que pour leur mettre de nouvelles chaînes. Cette gauche élargie de suisse et les mass médias pris en otage par elle sont eux les fascistes tout comme l’Allemagne du NSDAP était fasciste! Punkt Schluss. Journalistes du Temps et autres copieurs du New York Time et du Washington Post, arrêtez de nous prendre pour des imbéciles.

  9. Posté par Jack Palance le

    Antoine voyons !….prendre l’Hebdo, le Matin, 24h, Arcinfo et bien d’autre comme papier Q est prendre un grand risque de choper des morpions !

  10. Posté par Peter K le

    le temps, un torchon mondialiste, qui, heureusement, coûte une fortune a ses proprios, avec des ventes et pubs en chute libre, va bientot disparaitre du paysage, bon ca fera moins de pq aussi…;) et viva Italia et Salvini!

  11. Posté par kitty le

    Il n’y a rien de  » fasciste  » en Salvini et ses potes. C’est facile de taxer de fascistes ceux qui ne
    pensent pas comme les imbéciles voudraient. Et ceux qui foutent le bordel en Italie ce sont
    les  » antifascistes  » comme ils s’appellent eux-mêmes.

  12. Posté par Jack Palance le

    Comment expliquer à ces imbéciles de gauchistes que le fascisme n’est que l’ultime aboutissement du socialisme ???…..leur grave lacunes historique ne va de paire qu’avec leur endoctrinement nauséabond !….continuellement traiter de fasciste une population qui est avant tout PATRIOTE….et non pas péjoré en « populiste » comme s’évertuent encore et encore à vouloir nous l’enfoncer dans le crâne !…La (vraie) droite italienne à le vent en poupe et devrait balayer toute cette chienlit pro européenne et multiculturelle…..Bruxelles va s’étrangler de rage, une fois de plus, sans même parler des médias qui seront au bord de l’apoplexie….je m’en réjouis déjà !….de plus, et pour parfaire leur rage dégoulinante, je verrais assez bien l’Italie s’acoquiner avec l’Autriche qui elle même lorgne du côté de Visegrad !….et je pense que c’est loin d’être une fiction !……l’Europe se lézarde de tout côté…elle craque comme un habit trop petit…les couture ne devraient plus résister bien longtemps !….FORZA ITALIA !

  13. Posté par Bussy le

    Et avec des journaux comme le Temps et ses maîtres, c’est l’ombre de la charia et les guerres tribales qui planent sur l’Europe !

  14. Posté par Antoine le

    Le Temps aura fait un temps comme l’Hebdo !
    Du papier  »Q » !
    C’est le 4 mars que certains auront la gueule de bois, un peu comme lors des dernières élections présidentielles américaines …

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.