Deux raisons pour lesquelles, contre toute raison, des Suisses voteront contre l’initiative NO BILLAG

Par Dominique Schwander

Pourquoi tant d’élus qui ont fait des choses inacceptables sont-ils réélus? Pourquoi des gens votent contre leurs intérêts, contre les interêts du peuple Souverain, contre les interêts de leur Etat-nation? Pourquoi, malgré de nombreux et solides arguments, tous les Suisses ne choisissent-ils pas de voter pour l’initiative NO BILLAG? Tant de gens sont-ils détraqués? Ces gens ne sont pas fous, ils sont manipulés. Le peuple Souverain suisse est de plus en plus manipulé.

En Suisse, l’opinion publique n'est plus l'opinion publique; elle n'est plus le résultat de la réflexion des citoyens. Il y a deux raison principales à cela.

La première raison est que, en général, nous ne sommes plus éduqués à penser, à avoir notre propre pensée, a avoir une pensée critique (soit le processus intellectuel conscient qui consiste, de manière active et efficace, à conceptualiser, appliquer, analyser, synthétiser et/ou évaluer les données), comme cela était exigé dans le passé, tant à l’école, au collège, à l’université, qu’en famille. Nous ne raisonnons plus. Nous ne pensons plus. À l'heure actuelle, en période électorale et lors de votations sur une initiative ou un référendum, les gens ne pensent pas, ne font pas de raisonnement, ne font pas d’analyse, n’évaluent plus les données, ne tiennent même plus compte de la démesure des coûts pour les contribuables, par exemple bien plus de 1 milliard de CHF de redevance collectée par BILLAG. Ils ne font pas une étude rationnelle du problème soumis en votation pour conclure en affirmant: c'est mieux, c'est pire. Les gens ne mènent plus de réflexions, cela pour des raisons viscérales, pour des raisons émotionnelles, parce qu’ils veulent se valoriser et se sentir bons, saints et généreux (avec l’argent des autres bien évidemment), parce qu’ils préfèrent les caractéristiques ou la voix de ceux qui s’adressent à eux. Pire, à une vérité qui dérange, bien trop de Suisses sourds, aveugles ou manipulés préfèrent un mensonge qui rassure, etc.

La deuxième raison est que, aujourd’hui, le pouvoir existant, soit le pouvoir économique et la gauche dite libérale dominent les mass médias et l’instruction publique et inculquent aux gens les idées de leurs mass médias, des mass médias qu’ils ont achetés ou pris en otage. Aujourd’hui, les gens jugent tout par ce qu'ils voient à la télévision, entendent à la radio et ce qu'ils lisent dans les journaux, surtout par ce qu'ils voient à la télévision. Ils pensent et votent selon ce qu’ils voient et ce qui est dit à la télévision. Pire, ne pensant à rien et n’analysant plus rien par eux-mêmes, ils ne réalisent plus ce que la télévision et les autres mass médias leur cachent ou leur mentent sciemment. A cause de la domination par la gauche des mass médias, de l’instruction publique, même des églises et du Pape Francisco, les gens ne sont plus formés à être de vrais citoyens avec une conscience, des citoyens se pliant à leurs devoirs, prêts à servir leur Etat-nation, heureux d’apporter à leur patrie. En ne nous éduquant plus, en nous conditionnant tout au long de notre vie, en nous désinformant, en nous manipulant, en nous mentant, en contrôlant la liberté d’expression, en nous prescrivant ce que nous devons penser, le pouvoir manipule et crée ce qu'il appelle l'opinion publique qui en réalité n’est qu’une manipulatrice opinion médiatique du moment, une opinion médiatique créée par l'éducation et par les mass médias qui sont contrôlés par le pouvoir économique mondialiste et la gauche multiculturaliste et supra-nationaliste. On ne trouve vraiment plus aucune information réfléchie et impartiale dans la majorité des mass médias soumis à la gauche et au pouvoir économique. Peut-être que dans certains pays comme la Suisse et l’Autriche mais certainement pas les USA et la France, étant plus formés les citoyens se laissent moins manipuler, trouvent les informations dans des journaux moins partiaux, moins partisans, dans des sites WEB de réinformation, sont plus conscients de leur passé, de la réalité et de leur avenir, analysent et raisonnent mieux. C’est encore à voir.

Croyez-vous qu’un mec comme notre Président Berset, la femme Présidente qui l’a précédé ou la plus critiquée, mais réélue, Sommaruga veulent et ont les capacités de changer les choses, en bien évidemment? C’est aux jeunes et aux entrepreneurs de se battre, de se grouper bien davantage, de manifester, de redresser la situation, de faire changer les choses, de révolutionner l’établissement politique, à la Donald Trump, parce que ce sont eux qui vont payer cher pour toutes les erreurs de nos élus, de nous les électeurs et de nos fonctionnaires. Ce faisant, les jeunes ne doivent pas oublier qu’il est difficile que des manifestation changent les choses. Créer de nouvelles structures et des institutions démocratiques est combien plus ardu et exige beaucoup plus de temps que d’organiser des rassemblements. Rappelez-vous les manifestations du printemps arabe ou de mai 68. Que s'est-il passé ensuite? Le printemps arabe est devenu un automne islamique voir même « un éveil islamique aux conséquences mondiales » comme l’a affirmé Khomeini le réformiste de l’islam. Après mai 68, le néolibéralisme supra-nationaliste de gauche, de vilains oligarques comme Soros, le pouvoir économique et l'économie de marché mondialisée ont pris le pouvoir. Il n’en reste pas moins que, avec clairvoyance et lucidité, nous devons continuer à nous battre contre l’établissement comprenant pouvoir économique mondialiste, lobbies, oligarques de tout poil et la gauche manipulatrice. Que nos batailles soient combattues, gagnées ou perdues, elles nous rassemblent et ratifient toujours les citoyens qui réfléchissent encore. Ne fléchissons pas dans notre combat et ne nous laissons pas être manipulés et désinformés.

A mon avis, il y a sept tactiques principales et habitudes à prendre pour éviter que de puissants intérêts essaient de manipuler le citoyen honnête et travailleur et de manipuler l’opinion publique en devenir d’être  l’opinion médiatique.

  1. Il est très important de toujours garder du recul sur tout ce qui est publié, par écrit ou à travers le télévisuel, et ne pas réagir dans l’émotion, car c’est justement l’effet qui est recherché par les manipulateurs.
  2. Quand les mass médias, en particulier la télévision, semblent essayer de modeler ou de censurer les faits et les opinions plutôt que simplement et honnêtement de les signaler et de les reporter, afin que chacun réfléchisse, raisonne, analyse et décide, méfiez-vous.
  3. Quand plusieurs médias rapportent les mêmes histoires, diffusent les mêmes récits, s'appuient et se fondent sur les mêmes sources, voir en utilisant les mêmes phrases, raisonnent et  décident pour le lecteur et l’auditeur. Quand tout le monde est sur les mêmes longueurs d’onde, quand de nombreux journalistes, mieux dit ces prostituées intellectuelles, fonctionnent au même diapason, c’est  le plus souvent le résultat d'une campagne organisée.
  4. Quand vous avez l’impression, ou que d’autres vous en avertissent, que, au nom de la littéracie médiatique, les efforts suivants sont faits: nous vous dirons à qui faire confiance et à qui ne pas faire confiance, ne les croyez pas
  5. Quand des législateurs et des enseignants au niveau national et local veulent que leur version de l'enseignement de la culture médiatique ou éducation aux médias, aux enfants, aux adolescents, aux parents, aux enseignants et aux élus, soit enseignée dans les écoles publiques et dans les universités. Tous ces gens manipulateurs et désinformateurs essaient de tromper le public en leur faisant croire qu'ils sont des autorités neutres, en cherchant par tous les moyens de leur faire vivre un ensemble d’expériences valorisantes et émotionnelles, alors qu’en réalité ils ont leur propre agenda caché.
  6. Toujours avoir à l’esprit que, lorsque les intérêts de l’établissement politique ou d’une minorité travaillent pour façonner votre opinion, leur véritable objectif  est simplement d'ajouter une autre couche entre vous et la vérité.
  7. Se garder de jouer selon les règles de politiciens corrompus, de médias manipulateurs  et désinformateurs, de leurs pairs et idiots utiles, tous soumis  à un lavage de cerveau.

Ainsi seulement, vous pourrez vous faire vos propres idées et les manipulateurs en seront pour leurs frais.

Dominique Schwander

21 commentaires

  1. Posté par Dominique Schwander le

    En réponse à Non à la pensée unique@: plus je lis et j’écoute au sujet de l’initiative NO BILLAG:
    1. Plus je persiste à croire que DES Suisses et j’ignore l’importance de leur % voteront contre l’initiative pour une ou les deux raisons véritables que j’ai développées dans mon article.
    2. A ma question « Pourquoi, malgré de nombreux et solides arguments, tous les Suisses ne choisissent-ils pas de voter pour l’initiative NO BILLAG? « , je n’ai trouvé dans les commentaires, les vôtres inclus, que des réponses et des arguments émotionnels manipulateurs, pas d’arguments rationnels qui me feraient changer d’avis. Je voterai Oui à NO BILLAG, ne vous en déplaise et à tous les employés qui défendent leur fond de commerce aux chaînes TV malbouffe et radios helvétiques.

  2. Posté par Eléonore le

    Pour celles & ceux qui hésitent encore:
    Paroles fondamentales & pleines de bon sens de Bertrand Décaillet, ancien animateur à Espace2 durant 20 ans.
    Il nous explique la dérive de la RTS et des médias:
    https://www.youtube.com/watch?v=UW7p1g0foYk

  3. Posté par Eléonore le

    TV et radio à la poubelle depuis 2001 !
    Oui à la suppression de cette redevance antisociale, asservissante et débilitante !

  4. Posté par Non à la pensée unique le

    Dominique Schwander@ : le titre de l’article affirme que refuser l’initiative est « contre toute raison », et dans le premier paragraphe il faut être manipulé pour penser autrement que vous ! Heureuse de savoir que ce n’était pas votre volonté de mépriser les gens, dans ce cas le ton de votre introduction est pour le moins maladroit.

  5. Posté par Dominique Schwander le

    En réponse à Non à la pensée unique@: dans le titre j’ai précisé DES Suisses, pas les Suisses ou tous les Suisses. Contrairement à l’habitude des journalistes et de nombre d’intervenants à la TV suisse, je n’ai pas exprimé de mépris à l’égard de ceux qui ne pensent, n’analysent et ne raisonnent pas comme moi ou qui n’ont pas eu l’opportunité d’observer les deux raisons que j’ai résumées.

    Pour Jean Durand@: je suis tout à fait d’accord avec vous, plus il y a d’assistanat dans une société, plus cette société est manipulable à souhait, et j’ajouterais, plus il y a de « voto di scambio » de la mafia; pourtant ce vote en échange de bons procédés (« vote-buying, votes for favours ) est une pratique illégale dans les États membres de l’Union européenne, car il influe sur le résultat du scrutin et contribue à corrompre les candidats à élection. Le point 5 des tactiques principales et habitudes à prendre pour éviter que de puissants intérêts essaient de manipuler le citoyen me semble inclure telles relations. Quand on observe et compare nos mass médias subventionnés on peut allonger de plusieurs pages ma liste ne mentionnant que 7 points.

  6. Posté par Toto le

    Se faire endoctriner à nos frais? Non merci. La SSR est la porte parole de Berne. Stop au grande vue de la confédération. Une chaine radio, une chaine tv est largement suffisant! La machine a propagande n’a jamais autant marché que pour la campagne no billag, des socialos inaudibles.

  7. Posté par Aude le

    Non, à la pensée unique@
    Perso, je suis mal placée pour vous acquiescez ou vous contredire, mais je serais intéressée de connaître l’avis de « l’équipe lesobservateurs »
    Car c’est à eux que la grande presse et la RTS s’en prennent.

  8. Posté par Aude le

    Votez oui à NO-Goulag.

  9. Posté par Non à la pensée unique le

    Est-il permis d’avoir un avis différent sur cet objet sans se faire traiter de mononeurone lobotomisé? J’apprécie ce site, mais il faut savoir ne pas tomber dans le travers souvent reproché à certains politiciens et journalistes de mépriser tout ceux qui ne pensent pas comme eux.

  10. Posté par Daniel le

    Oui à No Bilag! Espérons seulement qu’après tout ce ramdam médiatique à en devenir complètement schizophrène et une énergie dépensée digne d’une centrale nucléaire, l’ Udc dépensera autant d’énergie pour par exemple faire baisser les primes d’assurance maladie. Je n’ai pas de TV (et oui!) donc il m’est très agaçant de payer un outil de propagande à vomir à 400.- par ans. Cependant 400.- c’est « rien » car cela me fait encore plus vomir de payer plus de fr. 12’000.- par ans de primes d’assurance maladie quand nous ne sommes jamais malade dans ma famille et ceci juste pour engraisser la pharma et le monde médical. Prix des médicaments surfait, commissions aux médecins hallucinantes (je sais de quoi je cause croyez-moi) etc, etc. Mais là bien sûr, chaque année à la hausse des primes un petit cri bien discret et tout continue comme d’habitude. Pour moi la campagne No Bilag m’aura montré un autre visage de l’UDC… mais en fait c’est sans surprise!

  11. Posté par aldo le

    Ceci rejoint mes convictions tout comme pour les commentaires. Ce sont là des constatations parfaitement en alignement avec la répression socialo-islamo-bolchévo-fasciste pas apparente mais sous-jacente. L’anormalité tend a devenir la normalité, comme si la différence n’était plus perçue, exactement comme avec la phonétique qui ne la fait pas. Dans de pareilles voies de garage, l’individu brimé dans son développent est portés à la violence qui passe par l’autodestruction: drogues, surpopulation, suicides, attentats, comportements de tarés, sado-masochisme etc. Ce sont là des réactions normales pour des espèces vivantes douées d’un minimum d’intelligence. J’ai pu le constater en observant des squatters qui malmenaient leurs chiens. Soumis à des ordres contre-ordres, ils finissent toujours par mordre. Donc sur cette lancée l’avenir est loin d’être radieux.

    L’accaparement financier qui caractérise ces courants politico-religieux relève de l’athéisme évident des Soros & Cie. C’est croire qu’il n’y a qu’une vie, qu’il faut l’exploiter sur le dos des autres pour finir par crever riche comme Crésus. Quelle vanité ! Mais méfions-nous de ces religions politiques caractérisées par des promesses contre des brimades et des rituels contraignants, des chaînes physiques ou psychiatriques comme celles assénées en permanence par les médias: racisme homophobie et toutes les autres chaînes construites selon le même schéma axé sur la division. Ce qui paraît paradoxal quand on sait que toutes ce religions négatives, pleurent et soutiennent Billag, par crainte de ne plus avoir accès au crachoir payé par tous. Dieu est gratuit, il ne demande rien sinon que nous soyons attentifs à son existence en nous respectant nous, ce qui est déjà un bon début.
    OUI NO-BILLAG ? C’EST VRAIMENT LE MINIMUM QUE L’ON PUISSE FAIRE POUR RENDRE GLOIRE A DIEU.

  12. Posté par Amarillys Taylor le

    Bonne analyse, pour ma part, ça fasit des années que je ne crois RIEN de ce que je vois à la TV ou de ce que je lis dans les journaux. Je lis la presse de reinformation et je compare et le résultat est navrant, nous moyens d’information sont pourris par une idéologie gauchiste qui ne se cache même plus tant ils sont surs que leurs manipulations réussissent toujours. Donnons leur un démenti en votant oui à NO BILLAG !

  13. Posté par Marie-France le

    Il faut rajouter aussi que l’on ne laisse plus guère le temps aux citoyens de raisonner, de réfléchir..La vie trépidante, principalement celle des citadins ( boulot-dodo-métro) ne laisse guère de place à la réflexion; on se laisse « conseiller » par la Tv ou la radio même si on ne l’écoute que d’une oreille…on sait que les citadins votent « mieux » que les ruraux.
    D’ailleurs , l’aménagement du territoire favorise un habitat le plus possible concentré à proximité des métropoles .Pour faciliter la chose, on supprime les bureaux de postes dans les petites communes, on supprime les petites gares CFF.. Il est plus facile de contrôler et de manipuler la population quand elle est agglomérée et très occupée par le boulot, les loisirs plus nombreux et plus accessibles en ville..

  14. Posté par Le Taz le

    @Bussy
    Que veulent ces gens?
    Ceux qui sont à l’origine du gauchisme donc du bolchevisme veulent un gouvernement mondial. L’invasion migratoire est destinée à détruire les états nations et les cultures en Europe, à abaisser le QI moyen et développer le métissage, Coudenhove-Kalergi, qui est considéré comme LE père fondateur de l’UE l’explique plus que clairement dans son livre Praktischer Idealismus, rappelons que cet individu a sa statue dans le bâtiment de l’UE à Bruxelles. Voilà ce que veulent ces gens!

    Ces gens, l’élite financière des 1% qui possèdent 80% des richesses contrôlent la quasi totalité des médias dans le monde occidental. Et ils sont présentés par nos médias comme des philanthropes, si ça n’était pas aussi grave ça serait à se pisser dessus de rire.

  15. Posté par Le Taz le

    Au vu des résultats de certaines votations, je m’interroge sur d’éventuelles tricheries, notamment avec les votes par correspondance. Rien de plus facile que de remplacer les enveloppes jaunes et les bulletins qui sont stockés dans un tiroir en attendant le dépouillement.

    Quand nous constatons le comportement des gauchistes qui mentent sans aucune vergogne à la population, comment avoir confiance dans des villes comme Lausanne ou Genève???

    Ceci plus la désinformation systématique des merdias qui font peur à la population, les sondages bidouillés, ça n’est plus de la démocratie mais de l’escrocratie!!!

  16. Posté par bigjames le

    Ça doit être vrai. C’est écrit dans le journal. Ils l’ont dit à la télé.
    La phrase type que j’entends de mes parents à l’AVS.
    Et si je leur demande si ils ont l’impression d’être manipulé ? Bien sûr que non !
    Après 40 années d’abonnement à L’Express et 20 ans à écouter tous les soir le 19.30 , ça laisse des traces.

  17. Posté par Bussy le

    Donc le pouvoir économique mondialiste et la gauche multiculturaliste et supra-nationaliste mènent le bal !
    Mis à part le fait que c’est plutôt comique que la gauche s’allie aux puissants contre les peuples, que cherchent tous ces manipulateurs ?
    L’invasion d’analphabètes pompeurs d’allocations va ruiner l’Europe : pas bon pour les affaires, non ? Dans une Europe dans la misère, qui achètera encore la camelote des mondialistes ?
    Et cette invasion est principalement constituée de musulmans qui sont monoculturalistes et qui ne reconnaissent qu’une nation, l’oumma : est-ce cela le rêve de cette gauche supra-nationaliste ? Tous dans la charia ?
    Ou est-ce que le petit nombre de puissants qui maîtrisent la manœuvre veulent réduire la population mondiale via des guerres ? Si c’est ça, est-ce que tous les idiots utiles qui leur donnent un coup de main ont bien compris ce qui se passe ?
    Ou quoi d’autre ?
    Arrêtez la terre, je veux descendre !

  18. Posté par Jean Durand le

    Bonne analyse, ajoutez y encore le fait qu’il y a de plus en plus d’assistanat et vous avez un public manipulable à souhait qui vote toujours à gauche parce que la méchante droite préfère plus de responsabilité individuelle. Pour savoir vers où ça va nous mener, regardez les pays qui nous entourent avec leurs dettes abyssales.

  19. Posté par rikiki le

    En espérant que l’opinion publique, le bon sens refasse surface ! Oui à No Billag…

  20. Posté par G. Guichard le

    Ne me dites pas que vous seriez déjà devenu communistes?! Dans ces pays-là, le premier qui pense de façon autonome c’est direction les tombes de masse. Vous n’avez pas encore de tombes de masse, hein?!

  21. Posté par coocool le

    Espérons qu’une majorité de citoyens auront encore l’esprit clair de voter NO-goulag…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.