Bafouillant, l’ex-directeur de la CIA reconnaît que les USA s’ingèrent dans les élections des autres

post_thumb_default

 

S'ingérer, certes, mais «pour la bonne cause». Voici l'argument de l'ancien directeur de la CIA, James Woolsey, pour justifier les ingérences des Etats-Unis dans les élections des autres Etats. Invité le 16 février sur la chaîne Fox News, le chef des renseignements américains sous la présidence de Bill Clinton a révélé ce secret de polichinelle alors que la justice américaine vient d'inculper 13 Russes et trois entités russes, les accusant d'ingérence dans les élections et le processus politique américains.

Alors que la journaliste Laura Ingraham lui demandait si les Etats-Unis s'étaient déjà immiscés dans les affaires d'autres Etats, James Woolsey a répondu : «Oh, probablement, mais c'était pour le bien du système afin d'éviter que les communistes ne prennent le dessus.» Tandis que l'ancien patron de l'agence de renseignement se penchait sur des exemples tirés de l'après-guerre ou de la guerre froide, la journaliste a voulu le ramener à l'actualité récente, lui demandant : «Mais nous [les Etats-Unis] ne le faisons plus maintenant ? Nous ne nous ingérons plus dans les élections des autres ?» En guise de réponse, le responsable américain s'est contenté de galimatias, lâchant : «Eh bien...» Il a finalement concédé, en souriant, que si Washington continuait à s'ingérer dans les élections d'autres Etats, c'était «seulement pour une très bonne cause».

Nyemnyemnyemnyem... pic.twitter.com/dYdT9klYlX

— Jenan Moussa (@jenanmoussa) 18 février 2018

Cette réaction n'est pas passée inaperçue du côté de l'ambassade de Russie au Royaume-Uni qui a repris dans un tweet la déclaration de James Woolsey en commentant : «Tout est dit.»

Former CIA director James Woolsey: "US meddles in foreign elections - but only for a very good cause". Says it all. pic.twitter.com/ib51oA1rC8

— Russian Embassy, UK (@RussianEmbassy) 17 février 2018

«Morts de rire à Moscou»

Si Washington n'a jamais fourni de preuves concernant la prétendue ingérence russe dans l'élection présidentielle américaine, les accusations continuent de faire parler d'elles aux Etats-Unis. 

Le président américain a encore tweeté à ce sujet le 18 février, se voulant plus réservé quant aux accusations contre Moscou : «Je n'ai jamais dit que la Russie ne s'était pas mêlée de l'élection, j'ai dit : "C'est peut-être la Russie, ou la Chine ou un autre pays ou groupe, ou cela peut être un génie de 180 kilos assis dans son lit et jouant avec son ordinateur." Le mensonge russe, c'était que l'équipe de campagne de Trump avait été complice de la Russie. Elle ne l'a jamais été !», a-t-il en outre déclaré sur Twitter.

I never said Russia did not meddle in the election, I said “it may be Russia, or China or another country or group, or it may be a 400 pound genius sitting in bed and playing with his computer.” The Russian “hoax” was that the Trump campaign colluded with Russia - it never did!

— Donald J. Trump (@realDonaldTrump) 18 février 2018

Avant d'ironiser, toujours sur le site de microblogging qu'il affectionne tant : «Si c'était le but de la Russie de semer la discorde, le désordre et le chaos aux Etats-Unis, alors, avec toutes les auditions en commissions, enquêtes et haine entre partis, elle a réussi au-delà de ses rêves les plus fous. Ils sont morts de rire à Moscou. Réveille-toi, Amérique !»

If it was the GOAL of Russia to create discord, disruption and chaos within the U.S. then, with all of the Committee Hearings, Investigations and Party hatred, they have succeeded beyond their wildest dreams. They are laughing their asses off in Moscow. Get smart America!

— Donald J. Trump (@realDonaldTrump) 18 février 2018

Lire aussi : Lavrov : sans preuve, les accusation d'ingérence dans les élections US sont «du baratin»

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

9 commentaires

  1. Posté par SD-Vintage le

    Voir aussi (vidéo) :
    V. Poutine aborde la question de l’enquête visant l’ancien directeur du FBI, en notant qu’aucune preuve d’ingérence russe dans l’élection américaine n’avait été présentée, et montre que les USA dans tous les pays font tout pour influencer les peuples dans leur sens. Ce qui est d’ailleurs logique, mais ils ne doivent pas se plaindre si ils sont imités.
    https://www.youtube.com/watch?v=WxeQ2CXGbFc

  2. Posté par Claire le

    @miranda: voici quelques citations de de Gaulle, homme visionnaire qui avait bien compris à quel point les USA étaient un danger mortel pour la France et l’Europe, qu’il voulait « de l’Atlantique à l’Oural »
    http://www.laculturegenerale.com/citations-de-gaulle/
    Or c’est une UE soumise aux USA, au mondialisme immigrationniste qui a été créée et dont nous sommes les victimes. Le premier ennemi des USA sur le plan économique, c’est l’Europe, ils font donc tout pour nous détruire. Ensuite c’est la Chine.
    Lors de la première guerre d’Irak, Condolezza Rice a déclaré que le but des USA était de provoquer un « chaos constructif ». En gros, on détruit tout, afin de reconstruire une société rêvée sur le modèle américain. Sauf que la plupart des peuples, et surtout pas les musulmans, n’ont pas pour rêve le modèle américain!
    Quant aux écoutes, tout le monde sait que la CIA met sur écoute tous les principaux dirigeants européens. Cela a d’ailleurs déclenché l’ire de Merkel quand elle s’en est aperçue! Hollande a aussi bredouillé quelques protestations, mais ce guignol n’était bien entendu pris au sérieux par personne.

  3. Posté par Mains propres le

    U.S. GO HOME ! Cessez de jeter le chaos partout dans le monde , gangsters !

  4. Posté par SD-Vintage le

    exemple :
    « Obama admin. sent taxpayer money to campaign to oust Netanyahu »
    « L’administration Obama a envoyé l’argent des contribuables (US) pour sortir Netanyahu »
    https://www.washingtontimes.com/news/2016/jul/12/obama-admin-sent-taxpayer-money-oust-netanyahu/
    Obama sera-t-il inculpé ?
    Je ne parle pas de G. Soros dont c’est le passe-temps favori tant en Israël, en Russie, que dans les pays de l’est : sera-t-il inculpé lui-aussi ?

  5. Posté par miranda le

    @ Jean Naimar
    Bien qu’admirative de cet homme d’état, je n’ai pas lu ses écrits. Pouvez-vous nous faire le cadeau de quelques citations, sinon nous indiquer dans quel bouquin on trouverait un condensé de ces citations et idées majeures?

  6. Posté par miranda le

    Si « leur mission » ne s’arrêtait qu’à ne « gêner  » nos élections. Ca ressemblerait à un dessert chocolaté.
    Mais les drames et les morts qu’ils ont semé partout sur la planète, depuis des siècles on ne peut même plus les chiffrer. Je suis encore étonnée que la CIA soit toujours « intacte ».

  7. Posté par Jean Naimar le

    Charles de Gaulle n’était-il pas un visionnaire ? Certaines de ses citations deviennent de plus en plus actuelles !

  8. Posté par Le Taz le

    Pour le bien de qui, de quoi? De la sacro-sainte mafia de la Federal Reserve??? Ces gens se prennent pour des êtres supérieurs devant nous apporter leur lumière! Ça ne vous rappelle rien??? Lucifer, le porteur de lumière! En quoi cette équipe de psychopathes devrait détenir le monopole de décidé de ce qui est bien ou mal? Nous touchons ici au coeur du problème…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.