«Oui, nous avons un problème avec l’islam» : Nadine Morano se lâche sur Europe 1

post_thumb_default

 

Invitée le 11 février sur les ondes d'Europe 1, Nadine Morano a estimé que l'«islam pos[ait] un problème en France». Amenée par le journaliste Patrick Cohen à justifier son propos, l'eurodéputée Les Républicains (LR) a déclaré : «L'islam aujourd'hui est dévoyé par ceux qui veulent le radicaliser, par les islamistes. Il faut mettre à terre cet islam radical, politique, que nous subissons en France, cette islamisation conquérante de ceux qui veulent ramener chez nous un mode de vie moyenâgeux et dont nous ne voulons pas.»

Sur son organisation en France, @nadine__morano (@lesRepublicains) dit : "Nous avons un problème avec l'islam en France"#E1matinpic.twitter.com/ravBwLcJTu

— Europe 1 (@Europe1) 12 février 2018

Il y avait une centaine de mosquées dans les années 1970, il y en a 2 500 aujourd'hui

Alors qu'Emmanuel Macron a déclaré le 11 janvier au Journal du dimanche vouloir «poser les jalons de toute l’organisation de l’islam de France», la nouvelle conseillère politique de Laurent Wauquiez a jugé qu’il était nécessaire de «travailler très sérieusement» au sujet de l’organisation et du financement des mosquées. «Il y avait une centaine de mosquées dans les années 1970, il y en a 2 500 aujourd'hui. Nous ne savons pas exactement combien de lieux de prière. Cela pose un problème quand il n'y a pas de contrôle sur la manière dont c'est prêché à l’intérieur», a-t-elle martelé. Elle a en outre déploré que «rien n'[était] fait pour [fermer] les mosquées salafistes», avant d’appeler l’Etat français à reprendre «ses droits dans les quartiers».

«Je ne veux pas que la #France devienne musulmane» #Morano, les internautes réagissent https://t.co/bRfwpdxwNDpic.twitter.com/9Vm7nxS41O

— RT France (@RTenfrancais) 1 août 2016

Le voile est un instrument de soumission de la femme

Après les mosquées, Nadine Morano a enchaîné avec le voile. Pour l’ancienne ministre déléguée chargée de l'Apprentissage et de la Formation professionnelle, son port pose également un problème. «Aujourd'hui, quand on regarde ce que sont devenus ces quartiers, c'est une catastrophe. Le voile est un instrument de soumission de la femme», s’est-elle indignée. Qualifiant de «propagande», l’argument consistant à dire que certaines femmes musulmanes portent le voile par conviction, elle a assuré que «la grande majorité des filles n'[avaient] pas envie de cacher leurs cheveux», avant de déplorer la dégradation de la condition féminine dans certains quartiers.

Lire aussi : Quand les politiques français dérapent sur le terrain religieux

France, «pays de race blanche» : Nadine Morano se réfère au général de Gaulle

Durant l'entretien, Patrick Cohen a également abordé l'affaire Mennel Ibtissem, qui a annoncé quitter l'émission The Voice après l'exhumation de ses tweets polémiques, notamment à propos de l'attentat de Nice en 2016. «Elle n'a pas le droit à l'erreur ?», a-t-il demandé, ce à quoi Nadine Morano a concédé avoir «un peu de mal à y croire».

«Vous n'avez jamais tenu des propos dont vous n'étiez pas très fière ?», a alors poursuivi Patrick Cohen, insistant, dans une allusion directe aux excuses qu'elle avait présentées à la suite d'une sortie polémique.

«La France est un pays de race blanche», avait en effet déclaré Nadine Morano en 2015 dans l’émission On n’est pas couché sur France 2, alors qu’elle prônait la préservation de «la majorité culturelle» sur le territoire français. Malgré la réprobation d'une partie du public et des invités présents, elle avait justifié son propos en expliquant qu’elle ne faisait qu’emprunter les mots du général de Gaulle.

Nadine Morano ne croit pas aux regrets de #Mennel. Interrogée sur ses propos sur la "race blanche", elle sort de son sac un livre de De Gaulle.

Patrick Cohen lui rappelle que De Gaulle est né au 19e siècle et que les races n'ont ni fondement scientifique ni politique.#E1Matinpic.twitter.com/XBub0LOG8D

— Europe 1 (@Europe1) 12 février 2018

Face aux questions de Patrick Cohen, Nadine Morano a nié regretter sa sortie médiatique controversée et, afin de prouver qu'elle l'assumait toujours, a tendu au journaliste les mémoires écrits par Charles De Gaulle. «Je vous l'offrirai, parce que vous manquez d'une grande culture. Le général De Gaulle l'a écrit... Si on ne peut plus dire [...] ce qu'est notre pays !», a-t-elle raillé. 

Lire aussi : Nadine Morano tente de faire barrage à Rachid Nekkaz venu payer une amende anti-niqab à Toul

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

7 commentaires

  1. Posté par SD-Vintage le

    « Il y avait une centaine de mosquées dans les années 1970, il y en a 2 500 aujourd’hui »
    «Je ne veux pas que la France devienne musulmane»
    Sarkozy + Morano = 1 million de musulmans en plus en 5 ans.
    « Elle a en outre déploré que «rien n'[était] fait pour [fermer] les mosquées salafistes», avant d’appeler l’Etat français à reprendre «ses droits dans les quartiers» » : Sarkozy + Morano avaient perdu le karcher.
    Hyper menteuse.

  2. Posté par SD-Vintage le

    Quand elle était au gouvernement de Sarkozy cette opportuniste, elle ne disait pas ça.

  3. Posté par Mains propres le

    @my suisse , bonjour ; hélas , je suis de ceux convaincus que rien ne nous évitera une fin à la libanaise ; j’ai cette conviction depuis que j’ai quitté le Front écoeuré par gollnisch (sur Lyon) . Sans être trop long . . . rien ne viendra des urnes ; quant à fillon et d’autres , ils ont très largement faits la preuve que leur appétit de l’argent et du pouvoir n’a d’égal que leur absence de patriotisme .

  4. Posté par BOURGOISTY le

    Nadine Morano dit des choses ordinaires, normalement sensées correctes et non extrémistes: DONC, elle est ipso facto inaudible, incompréhensible par les fous qui nous dirigent, dont l’inénarrable P. Cohen est l’un des nombreux laquais placé par eux dans tous les médias dirigés par l’argent sans patrie DONC: elle doit être exécutée.

  5. Posté par My Suisse le

    @Mains propres
    Votre propos, je suis persuadée que vous avez tenu le même concernant Fillon, vous ont fait élire Macron! Soit vous êtes dans son camp, soit vous faites partie de ces français qui ont ce qu’ils méritent!

  6. Posté par Mains propres le

    Trop tard morano , t’as oeuvré dans le camp responsable de la situation ; dégage !

  7. Posté par Denise Blache le

    Le plus grand problème c’est : « Quel sera le sort réservé aux autochtones de souche chrétienne quand ils deviendront minoritaires sur les terres de leurs ancêtres ?  » suivant love story romantique et pleine de tendresse sélectionnée dans le TOP 100 Mondial « les corps indécents ». Et l’avenir de nos enfants, on en fait quoi ?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.