Le film de Clint Eastwood « Le 15h17 pour Paris » vu par la RTS

Les auditeurs de la RTS peuvent entendre ce genre de critique depuis la sortie du film :

Vertigo : « Film outrageusement patriotique et bigot. »

https://www.rts.ch/play/radio/vertigo/audio/debat-cinema?id=9275042

***

Tout un monde, mercredi, 08h28

Ariane Hasler (envoyée spéciale de la RTS à Paris) a rencontré même les trois protagonistes, qui sont des acteurs amateurs. Mais elle n’a pas aimé du tout le film, « un ratage quasi total. Au raz des pâquerettes, au 1er degré, soporifique, on n’y apprend rien. La légion d’honneur de Hollande pour ces gens est effarante. »

Eric Guevara-Frey : Estwood a échoué, la vraie héroïne est Ariane Hasler qui doit affronter la neige à Paris !

https://www.rts.ch/play/radio/tout-un-monde/audio/sortie-du-film-de-clint-eastwood-le-15h17-pour-paris-sur-lattentat-du-train-thalys?id=9294246

 

8 commentaires

  1. Posté par Charles Alexis le

    @Frank Leutenegger
    « Une critique comme celle-là, c’est la garantie d’un bon film ! »
    Absolument !
    Comme disait Michel Onfray, concernant les prises de position de Bernard-Henri Lévy :
    « Quand un B.H.L. donne un avis sur un sujet dont je n’ai pas encore connaissance, quel que soit le domaine, je sais déjà, à 99%, que j’aurai un avis contraire au sien ! »

  2. Posté par Frank Leutenegger le

    En tous cas, j’irai voir le film ! Une critique comme celle-la, c’est pratiquement la garantie d’un bon film.

  3. Posté par Rachid Zarmah le

    Non mais quelle grosse conne! Salut les amis sur Tir Mailly Forum!

  4. Posté par Jeferson le

    Bonjour,

    Il faut comprendre aussi cette pauvre gauchiste de supermarché. Si on l’avait laissé faire, la RTS aurait pu sponsoriser un remake à leur sauce. J’imagine bien quelques adaptations, forcément mineures, pour faire correspondre l’histoire à la morale de ces bobos et à la dictature du politiquement correct:
    Les trois héros par trop masculins étaient remplacés par une journaliste féministe et écologiste, accompagnée de son ex-mari devenu transgenre. Nos deux héros parvenaient à raisonner ce pauvre apprenti terroriste, notamment dans une scène torride où l’ardente journaliste payait de sa personne (et tant pis pour le jeune public). La kalashnikov finissait broyée sur les rail, et notre jeune couple éperdu d’amour partait pour un trekking en Syrie, grâce aux bons offices -et à la fortune – de l’ex-mari. Ce dernier les accompagnait. Comme il était également masochiste, il finissait empalé pour son plus grand plaisir, symbole de la franche et sainte camaraderie entre bourgeois décadents et arabes toujours prêts à rendre service!
    Et là, Mme Hasler aurait fait une critique du tonnerre!

    Jeferson, février 2018

  5. Posté par Charles Alexis le

    Ariane Hasler de quoi ?
    Hasler de pas grand chose … ou de presque rien !
    Pourtant, elle contribue activement à ce délétère outil de propagande d’état.
    Arrêtons une RTS orientée capable, entre autres actions militantes, d’encenser des réalisations « melgariennes » et de déprécier des œuvres « eastwoodiennes ».
    OUI à « No Billag », plus que jamais !

  6. Posté par Julie Rochat le

    Clint Eastwood n’étant pas connu pour sa gauchitude crasse, il est évident qu’il ne plaît pas aux journaleux gauchistes (surtout sur ce genre de sujet). En revanche, si son film prônait le bonheur du vivre-ensemble et les innombrables bienfaits du multiculturalisme, M. Eastwood serait encensé par les mêmes journaleux….

  7. Posté par monde-tombé-sur-la-tête le

    C’est vrai que 3 jeunes hommes libres et courageux, qui ont un sens de responsabilité envers la société, qui osent assumer ce que leurs yeux voient, qui osent nommer un méchant quand ils le voient – et agir en bravure pour le neutraliser, est tellement loin de tout ce que peut concevoir un pauvre petit européen qui a bien appris de raser le mur et de fuir.
    C’est sur qu’aucun suisse et aucun francais n’aurait jamais osé faire la même chose, déjà par peur d’être accusé lui-même d’avoir riposté et avoir attaqué un pauvre musulman- mais aussi, rien que de s’avouer qu’un pauvre et gentil barbu, victime automatique de notre société, qui ne peut agir que par amour, paix et tolérance, puisse vouloir attaquer des passants, même aussi racistes et dégoûtants que pouvaient être les voyageurs blancs de ce train, serait impossible dans la tête de quelqu’un qui pense correctement. Il aurait certainement d’abord fui, pour sauver sa propre peau, espérant que ca tombe sur les autres, et depuis la distance sure, pendant que les autres se font massacrer, il aurait claironné son indignation et revendiqué que la seule véritable victime de cette attaque est le pauvre « radicalisé » que notre société ait laissé pour compte…
    La différence de mentalités entre l’europe dégénérée, moribonde, suicidaire, qui a perdu toute instinct de vie, et la liberté d’esprit, la vitalité, et l’elan vers l’avenir et vers la vie des américains est mille fois plus grande que l’immense océan qui les sépare.

  8. Posté par Matelot le

    Oui, oui bien sur. Le commentaire de cette disons journaliste me fait penser à un autre, celui d’une péronnelle qui vomissait l’extraordinaire « The Revenant » avec L. Di Caprio et qui se passe au Canada au début du 19ème siècle. D’après elle c’était nul et du niveau de Koh Lanta.. Résultat, ce film fut le plus nommé aux oscars 2016 et en remporta 3! Et je le conseil, c’est à voir.
    J’irai regarder ce nouveau film du très respecté Clint Eastwood qui, lui, ne m’a quasiment jamais déçu. Contrairement à cette rtSocialiste détestable et leurs journalistes orientés à gauche.
    OUI à NoBillag.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.