« Dix raisons de voter « oui » à No Billag. »

"Dix raisons de voter "oui" à No Billag" par  Philippe Gut , Die Weltwoche, 1.2.2018 (traduction Claude Haenggli)

 

Dans la Weltwoche du 1er février 2018, Philippe Gut énumère dix raison de voter pour la suppression de la taxe obligatoire qui profite surtout à la radio-télévision d'Etat. Nous les résumons sommairement ici:

  1. La Suisse ne se désintégrera pas; elle existait depuis longtemps avant la naissance de la radio-télévision d'Etat.
  2. Plus de liberté d'entreprise signifie plus de diversité. Que dirions-nous d'une seule marque de bière nationale, ironise Andreas Thiel dans la même Weltwoche.
  3. Moins d'Etat, c'est moins de politiciens au Conseil d'administration de la SSR et dans ses organes dirigeants.
  4. Moins de subventions, c'est aussi moins d'argent des contribuable distribué aux médias privés pour acheter leur bienveillance.
  5. Seul un média d'Etat peut se permettre une information aussi unilatérale et ne correspondant pas à l'opinion de la majorité de la population.
  6. Un "oui" à No Billag permettra enfin la discussion de fond sur le service public que nous a promis Madame Leuthard à la suite de la maigre acceptation de la nouvelle loi sur les médias, mais qui n'a pas encore eu lieu .
  7. Seule une radio-télévision d'Etat peut se permettre une telle dilapidation des deniers publics (par exemple deux collaborateurs de la SSR pour un sportif suisse aux jeux olympiques de Sotchi ou 107 personnes au festival du film de Locarno, connu pour ses cocktails gratuits).
  8. Grâce à l'argent des contribuables, la radio-télévision d'Etat fait une concurrence déloyale aux autres médias.
  9. Les bulletins d'information à heure fixe ne correspondent plus, à l'époque de l'Internet, aux besoins de beaucoup de consommateurs. S'ils font encore l'objet d'un besoin, on pourrait facilement les financer par de la publicité.
  10. La disqualification des partisans de No Billag par la radio-télévision d'Etat ("mauvais Suisses, à ranger presque dans la catégorie des traîtres à la patrie") montre à quel point elle est au plus bas.

 

Traduction : Claude Haenggli, 4.2.2018

 

 

7 commentaires

  1. Posté par Ernest Degiovanni le

    Ne regardant jamais la Tv,ni radio,pourquoi devrais-je payer cette redevance ,en cas que ma femme meure,devrais-je payer,car pour le moment,c’est elle qui regarde la Tv et paye la redevance…

  2. Posté par Dubout le

    Il y a bien sur les profiteurs du Systeme, politiciens véreux, nous en avons aussi beaucoup en Suisse, Il y a aussi les dirigeants de la SSR qui ont des salaires (sans compter les avantages cachés, retraite, frais, bonus…) qu’envient les banquiers. Cadre dirigeant -il y en a beaucoup- à la SSR c’est 400 K par an, net. Mais surtout il y a les sangsues de Billag. D’accord ils font le sale travail qui est d’etre des escrocs, eux visibles, des sangsues aux methodes ä vomir (espionnage, intimidation, mensonges…) mais, alors quel profit en remerciement! Là les salaires, surtout de leurs dirigeants, les bonus, les avantages…Il faut bien depenser les 25% de la taxe que ces voyous escroquent au passage (plus de 250 Millions….)
    Oui a No Billag, en finir vite avec ces crapules

  3. Posté par Gérard Ballaman le

    Dans une année, certains jeunes en colocation, recevront leur première facture Serafe. Chacun devra faire un gros sacrifice afin de payer cette redevance. Dites-le leur ! Ils doivent le savoir ! C’est notre devoir de les informer !

    Les jeunes ne regardent pas volontiers la TV. Ils préfèrent Youtube et les sites qui leur donnent la possibilité de visionner des films en streaming. Ils sont face à leur smartphone, allongés sur leur plumard, dans leur chambre en écoutant une playliste de Spotify. Ils ne savent même pas que, dès 2019 ou dans trois ou quatre ans, ils recevront leur première facture de 365.– ! Pourquoi pas 418.– voire plus (de Serafe) pour une TV qu’ils ne regardent pas, pour un téléviseur qu’ils n’ont pas ou qu’ils n’auront pas. Et ils ne sauront pas pourquoi cette facture arrive à leur adresse et leur mange deux mois d’argent de poche. Ils nous diront…

    C’est quoi cette m…. ? J’ai rien commandé !

    Une fois les explications données, ils nous diront:

    Et vous vous êtes fait entuber sans rien dire ?

    Faites tout pour que cela n’arrive pas. Votez pour vos enfants ! Pour leur donner la liberté mais surtout le choix de consommer ce qu’ils veulent durant leurs LOISIRS sans contrainte financière ! Votez Oui à No Billag le 04.03.2018 !

    Et…partagez ce lien avec eux sur Facebook. Sur les réseaux sociaux, ils sont à l’écoute !
    Gérard Ballaman

  4. Posté par Christian le

    Aldo, vous n’avez pas un peu forcé sur l’apéro ?

  5. Posté par philippe le

    C’est le gaspi perpétuel, Les gauchîtes bénéficie du monopole de la parole au mépris de la neutralité et de l’objectivité !

  6. Posté par aldo le

    NON ! NOUS DEVONS ABSOLUMENT SURSOIR A LA VOTATION NO-BILLAG !
    Parmi les Suisses soutenus par la système, totalement susceptible de soutenir un non à NO-BILLAG, IL MANQUE A L’APPEL UN SUISSE ÉMINENT :

    R__ A__ M__ A__ D__ A__ N__ !
    CAR IL VOTERAIT POUR NON A NO-BILLAG !

    Cette Radio-TV qui tricote dans les cerveaux des autoroutes ouvertes à l’invasion des terroristes islamiques ne devrait pas se remettre de son absence. Qu’attend le C..F. pour tancer l’ambassadeur de France afin qu’il libère cette haute figure des frères musulmans pour qu’il puisse lancer non pas un appel à la prière de rue, mais un appel à votre non à NO-BILLAG.

    Tous les terroristes islamiques ne peuvent que remercier Billag d’avoir tricoté d’avance une Radio-TV totalement au service des totalitaires genre P.S. PDC VERTS ETC., dont il n’auront plus qu’à remplacer le personnel quand ils prendront les commandes. Et ce n’est pas le Kapo des Kosovars musulmans du Valais, le PDC Darbellay, géniteur d’une multiplicité spontanée et d’un harem en formation qui devrait s’en plaindre.

  7. Posté par Fleeps le

    La SSR défend depuis longtemps l’ouverture des frontières et la complète et libre circulation des personnes……je suppose que pour tous ces journalistes…..être en concurrence avec d’autre média dans un esprit de grande ouverture au monde…..vont les remplir de joie…….bienvenu sur le marché du travail messieurs mesdames les journalistes….vous allez être en concurrence comme nous et grâce à vous avec des millions d’autre personnes qui rêvent déjà de si beaux salaires!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.