Nettoyer les écuries d’Augias et celles de la RTS (suite): Le dernier « Infrarouge »!

rts-augias-mamarbachi

RTS, 17.1.2018, Infrarouge – Trump : fou ou génie ?

http://www.rts.ch/play/tv/infrarouge/video/trump-fou-ou-genie-?id=9257489
L’intitulé de cette mouture d’Infrarouge « Trump : fou ou génie ? » donne le ton : nous allons assister à une corrida, avec mise à mort du taureau, et non à un débat équilibré au sortir duquel chacun aura appris de nombreux éléments inconnus via des intervenants compétents et soucieux de partager leurs connaissances.

À l’évidence, Trump n’est pas fou ; par contre, ceux qui proclament de telles énormités sont atteints d’une cécité volontaire, d’une « possession » idéologique que Dostoïevski a analysée en détail.

Trump est-il un génie ? L’avenir le dira, il est bien trop tôt pour se prononcer et les avis seront assurément divergents.

D’ailleurs, est-ce une question intelligente ? Ronald Reagan, sans tirer un seul coup de feu, a mis à bas la tyrannie communiste qui maintenait en esclavage, depuis des décennies, plusieurs centaines de millions d’êtres humains, est-il un génie pour autant ?

Pour répondre à ces questions, tout va dépendre des différents débatteurs sélectionnés et de leurs aptitudes à délibérer posément, en ayant en vue, non pas leurs egos ou leurs dadas idéologiques, mais la recherche laborieuse de la vérité.

Le meneur du débat devrait être uniquement présent pour les empêcher de sortir du sujet, ou rétablir l’ordre si nécessaire. La situation idéale est celle où le meneur devient quasiment invisible tant les intervenants œuvrent spontanément à la cause commune, cela pour la plus grande satisfaction des téléspectateurs (hormis ceux qui espéraient assister à une corrida et non à un débat enrichissant).

 

Les participants à ce débat animé par Esther Mamarbachi :

André Bercoff , journaliste, auteur de « Donald Trump, les raisons de la colère ». Il a rencontré Donald Trump, il défend son bilan et sa santé mentale.

En 2016, il est un des rares à penser que Donald Trump peut devenir Président des Etats-Unis, mais après avoir vanté avant son élection son côté pragmatique, après l’observation des premières mesures, il moque dorénavant ceux qui comme lui ont cru que Donald Trump ne tiendrait pas ses promesses.

Yvan Perrin, ancien vice-président de l’UDC.

Philippe Mottaz, journaliste, co-auteur de « #Trump. De la démagogie en Amérique » (probablement le participant ayant eu le plus grand temps de parole et qui a pu parler sans être interrompu alors qu’il a articulé des énormités incroyables ; bien qu’il sache qu’il n’est pas économiste, il n’a cessé de parler d’économie avec un amateurisme total et une incompétence crasse qui s’ignore totalement).

Florian Irminger, militant des droits de l’homme, membre de la direction de Human Rights House Foundation, réseau d’associations défendant les libertés en Europe de l’Est (!). Il fait référence à Soros comme le bienfaiteur des démocrates, et ne comprend pas pourquoi Orban, Kazynsky, et maintenant Bercoff, s’offusquent dès que ce nom est prononcé.

 

Quelques ‘passes’ de cette corrida, souvent confuse (sans aucune prétention d’exhaustivité !)

 

Esther Mamarbachi à propos du Président des Etats-Unis, Donald Trump :

– « C’est surtout sa santé mentale qui m’interpelle! », « Trois choses reviennent dans le livre (Fire and Fury) : infantile, incompétent, ignorant. »

Commentaire : pour ceux qui ne le connaissent pas, rappelons que ce livre est très léger en ce qui concerne l’exactitude des faits et la rigueur dans la recherche de la vérité. L’auteur a fait du fric avec ce bouquin, c’était probablement son but. Prendre ce livre comme référence en dit long sur le sérieux, la compétence et la connaissance du sujet de Mamarbachi et ses comparses.
Voir à ce sujet: https://www.dreuz.info/2018/01/08/pourquoi-le-livre-anti-trump-fire-and-fury-a-toute-sa-place-dans-le-monde/

– Mamarbachi commentant le bilan de santé du Président Trump : « … mais sa prostate va bien, Mélania peut être rassurée »

La finesse de ce propos, grossier et machiste au possible, honore la RTS, Mamarbachi elle-même mais avant tout sa mère et son père, qui seront heureux de constater les fruits de leur patiente éducation. Par ailleurs, les téléspectateurs sont attendris de constater combien Mamarbachi les respecte pour tenir de tels propos censés les amuser.

– Cerise sur le gâteau : lors d’un test cognitif, le Président Trump aurait été capable d’identifier le rhinocéros parmi trois figures d’animaux. Et les résidents en Suisse devraient payer une redevance obligatoire, susceptible d’être augmentée à l’avenir, pour de telles insanités méprisantes au possible !

– Mamarbachi et son équipe se devaient, une fois de plus, de relever le soi-disant échec de Trump quant à l’abolition de l’Obamacare.

Il est exact que Trump n’a pas pu annuler l’Obamacare comme il s’y était engagé ; mais il est arrivé exactement ce qu’il avait prédit, à savoir la faillite de l’Obamacare qui, de fait, n’existe plus. Plus d’infos à ce sujet : http://lesobservateurs.ch/2017/03/27/bataille-de-lobamacare/

 

Incorrigibles Mamarbachi et son équipe, qui sont payés pour nous informer et non pour essayer de nuire par tous les moyens possibles au Président Trump.

Décidément, après avoir vu cette émission, il n’y a qu’une seule conclusion possible : OUI à « No Billag » !

 

Irminger :  Trump est incapable de se concentrer, c’est même écrit dans le livre « Fire and Fury », il peut dire une chose et le contraire le lendemain, il est incapable d’avoir des prises de décisions, il ne peut pas réfléchir mais seulement faire des tweets en 3 secondes, il divise le Monde !  […]

« Si je comprends bien, l’avenir du monde dépend des Tweets : j’ai un bouton plus grand que le tien. C’est ça, les relations internationales ? » gémit le jeune homme. Ce doit être l’œuvre d’un fou de provoquer quelqu’un qui a une bombe nucléaire. Les conséquences pour l’humanité, provoquer la destruction d’un système international, une guerre nucléaire, ce doit être l’œuvre d’un fou à l’ego démesuré.

Irminger poursuit : Trump a humilié Kim Jong-un ! Et même le Haut commissaire des Nations Unis le traite de raciste ! C’est du jamais vu dans l’histoire des Etats-Unis !
Bercoff lui répond qu’il faudra revoir ses références, qu’il ne faut pas dire n’importe quoi et lui rappelle qu’il y a de l’esclavage en Lybie.

Mamarbachi n’est décidément pas à la hauteur pour animer un tel débat. Il y avait pourtant matière à aller plus loin que les clichés primitifs.

Kim Jong-un a clamé au monde entier qu’il avait un bouton nucléaire et le Président Trump lui a rappelé à juste titre qu’il avait un bouton plus grand que le sien.
Les imbéciles voient dans ces paroles une stupide surenchère d’egos enfantins.
Il n’en est rien : les paramètres de l’équation sont exposés au mieux et c’est une bonne chose. Kim Jong-un a été averti que s’il touchait aux Etats-Unis, ou à ses alliés, son pays cesserait d’exister.
Contrairement aux imbéciles, le Président Trump est renseigné précisément quant à la nocivité de Kim Jong-un, nocivité qui ne fait qu’augmenter du fait de la passivité des responsables concernés (Obama a laissé faire Rocket Man, c’était plus facile).
Kim Jong-un a amené le monde en bateau (avec une foule « d’experts » très bien payés à la Irminger) durant des décennies et, parallèlement, il a créé SA bombe atomique et le vecteur adéquat. Et ce n’est pas tout : ses ingénieurs et scientifiques font des recherches très sérieuses pour développer de nouvelles armes chimiques et biologiques.
Un chantage aux armes chimiques et/ou biologiques est tout à fait envisageable. De plus, une fois ces armes testées et devenues opérationnelles, Kim Jong-un va les vendre à tout acheteur au portefeuille bien garni.
Il fera de même avec la bombe atomique et ses vecteurs… l’Iran voulant être parmi les premiers clients.
Voilà les données de l’équation. Trump veut la résoudre avant qu’un dérapage ne se produise. Le monde a besoin d’un Président des USA qui assume ses responsabilités (tout le contraire d’Obama).

Irminger, vos cris d’orfraie n’y changent rien, vous êtes un acteur pour les shows médiatiques bien-pensants, pas pour la politique dont les acteurs sont du gabarit de Hitler (sous toutes les coutures). Le Président Trump, lui, a le gabarit et la volonté nécessaires… et c’est une bénédiction pour tout le monde libre, à savoir le monde occidental et quelques rares autres pays (Japon, Corée du Sud…).

Les Daladier de tous les temps s’attirent des louanges, mais ils ne font que retarder l’échéance face aux Hitler du moment.
Daladier, acclamé par le soulagement des lâches prêts à tout concéder à Hitler, a lâché un « les cons, s’ils savaient ! » ; soyons modernes et à la page et ajoutons : « les connes, si elles savaient ! ».

 

Philippe Mottaz : « Si Trump va à Davos, c’est qu’on lui a dit d’y aller ! » Trump n’existe pas par lui-même.

Commentaire : par ces seules paroles, Mottaz se disqualifie totalement. Si quelqu’un existe par lui-même, c’est bien le Président Trump, qui se moque de la bienpensance.

Par ailleurs, ses tweets sont réfléchis et confectionnés avec soin… mais sans aucun respect pour le politiquement correct, et les journalistes, et c’est cela qui fait enrager au plus haut point les journaleux.

 

André Bercoff répond un peu excédé au portrait de Trump dressé par Mottaz :
C’est un portrait surréaliste. On ne peut pas traiter les 60 millions d’Américains qui ont voté pour Trump, d’extrême droite.

 

**************

Derniers commentaires :

1) Toute les interventions d’Yvan Perrin sont remarquables, précises, percutantes. Si une sténo pouvait nous les retranscrire cela serait un régal à conserver.

2) Hors émission, ce que la RTS ne vous révélera probablement jamais : 18.1.2018, Trump avait raison : Apple investit 350 milliards et crée 20 000 emplois aux USA (et pas en Chine)

 

Cenator, 21 janvier 2018

22 commentaires

  1. Posté par Blocus le

    Deux compléments inquiétants :

    1) « Kim Jong-un a amené le monde en bateau (avec une foule « d’experts » très bien payés à la Irminger) durant des décennies et, parallèlement, il a créé SA bombe atomique et le vecteur adéquat. »

    En fait, il y a eu une faute de frappe, il fallait lire :
    « Kim Jong-un a mené le monde en bateau (avec une foule « d’experts » très bien payés à la Irminger) durant des décennies et, parallèlement, il a créé SA bombe atomique et le vecteur adéquat. »

    Et l’art de Kim Jong-un de mener le monde en bateau, s’améliore de jour en jour, il souffle le chaud, puis le froid … et les médias marchent (non, ils courent), comme au temps de l’URSS.
    La Corée du Nord veut envoyer une équipe aux jeux à Séoul, … tout va bien, elle change dans le bon sens, on peut lui faire confiance, etc …

    2) https://www.lorientlejour.com/article/1095903/la-coree-du-nord-veut-constituer-un-arsenal-nucleaire-fiable-selon-la-cia.html
    La Corée du Nord veut constituer un arsenal nucléaire fiable, selon la CIA
    AFP
    23/01/2018
    […]

    Mamarbachi, la situation est sérieuse, ce n’est pas « d’une jeune pousse » à la ‘Irminger’ dont le monde a besoin, … c’est d’un poids lourd à la ‘Trump’ dont le monde a besoin, avec le soutien de tous les Patriotes de nations libres et fières, respectueuses des autres nations partageant leurs valeurs.

    La récréation est finie, rocket-man accroît de jour en jour sa capacité de nuisance, tout cela ne peut que mal finir (lorsque X pays auront acquis, à prix d’or, les bijoux développés par les savants au service de rocket-man).

  2. Posté par sophie le

    Le seul invité intéressant et digne a été M. Bercoff. Les autres … Bref, on n’arrive pas à Infrarouge à avoir un débat : ce sont toujours des combats. La modératrice ne gère absolument pas l’émission. Il faut une nouvelle personne, convaincante.

  3. Posté par Jacques le

    A part ça, j’aimerais ajouter que M. Bercoff a fait excellente figure dans ce débat, au contraire de ce M. Irminger, dont la prestation fut un pitoyable bla-bla-bla nappé de sauce humanitaire.

  4. Posté par C o r t o le

    Les chiens aboient, comme ça la caravane islamiste passe !!!

    Il faut bien occuper les clients de bilag avec des conneries, puisqu’ils censurent les infos !!

  5. Posté par Antoine le

    M. Mottaz radote n’importe quoi, c’est du remplissage …
    La Mamarbachi est tellement insupportable que je change de chaîne ou j’éteins la TV et me tire un café …
    Merci à M. Y. Perrin pour faire une présentation réaliste et honnête après un an d’activité de M. Trump ! Je pense qu’il aura des chances pour un 2ème mandat !

  6. Posté par Fleeps le

    Bon ok vous défendez le bilan économique de Trump….mais en suisse si le commerce prend encore plus d’importance c’est encore plus de main d’œuvre et plus d’immigration et des milliards pour les infrastructures etc.etc….alors défendre Trump pour son bilan économique, les pro-immigrationnistes vont se régaler.

  7. Posté par Alain le

    Contre indication : pour avoir une bonne et douce nuit, surtout ne pas regarder cette émission en direct.

  8. Posté par Dominique Schwander le

    La place de cette femme, comme celle de Billag, est à la poubelle à ordures.
    Si seulement la Suisse, ces trois derniers mois, avait augmenté son PIB autant que les USA de Donald Trump!

  9. Posté par AZRAEL le

    Les cartes etant truquee , quel interet ont nos amis a se preter a ce jeu ridicule et inutile? Sinon a lui conferer aux yeux d’un public parfois naif , une apparence de serieux et d’honnetete qu’il n’a pas.
    Laissez les donc debattre entre eux , vous ne serez plus humilies et assurement , beaucoup plus lumineux .
    .

  10. Posté par Cenator le

    Un grand merci à Syl pour son travail !

  11. Posté par Gérald le

    Avec la Merde-bachi et son attitude discriminatoire je suis sur qu’une bonne partie des téléspectateurs voteront OUI à  » No Billag ». Cette femme est proprement insupportable.@ Jacques une petite précision la chamelière est de père syrien et de mère italienne.

  12. Posté par Jacques le

    La concision d’Yvan Perrin contraste de façon éclatante avec la logorrhée dont Philippe Mottaz ne cesse de nous abreuver, avec la complicité de Mamarbachi la Tunisienne ! Espérons que cette émission lamentable va renforcer la camp des No Billag.
    NO BILLAG… NO GOULAG !

  13. Posté par syl le

    voilà j’ai retranscris (mieux que je pouvais) les paroles de Perrin. j’espère que tout y est. (c est insupportable cette émission….

    C’est tout à fait intéressant ce que vous venez de dire. Vous avez méprisé toute la partie américaine qui a voté Trump. Ce sont ces gens qui n’ont jamais fait l’objet de l intérêt journalistique des élites. Ces gens qui tirent la langue à six dans un mobilhome au milieu de rien avec un robinet communautaire en guise d’eau courante. Personne n’est allé leur poser la question. Personne n’est allé à Détroit pour aller voir ce qu’il se passait dans leur …… Et ces gens ils se sont manifestés. Ils ont voté Donal Trump parce que Donald Trump leur a tenu le discours qu ils voulaient entendre. Et une année plus tard, 2,1 millions de places de travail créées en une année. Respect.
    Si on prend le côté raciste de Donald Trump, parce que pour vous il est naturellement raciste, Le taux de chômage dans la communauté noire est actuellement à 6,8%. Il faut remonter à 1973 pour trouver un taux de chômage aussi bas. Et vous venez dire qu’il n y a pas de bilan. Et que donald trump est là où on le met. Je trouve un peu osé

    De toute façon Donal Trump a tort. Si il est fou c est un fou. y a rien à y faire. n’est-ce pas? On peut lui souhaiter la prophylaxie des hommes et la bénédiction de dieu! et si il n est pas fou. il le fait exprès mais ce qu il fait c’est pas bien. Et cela me fait penser à ce que disait Churchill à la sortie de la première guerre mondiale quand il était premier de (l’amirauté). Il avait dit : « chaque fois qu’un navire était coulé, c’était de ma faute. Sauf si c’était un navire ennemi ». Et bien pour vous c est exactement ça Donal Trump. Ce qu il fait c’est faux ce qu’il fait de bien. c’est pas de son fait. ce qui ne va pas c est de sa faute parce que où bien il est con ou il est fou. Et n’hésitez pas à dire le mot, hein, y a pas de pudeur à avoir, donnez franchement votre avis. on est là pour s’exprimer clairement.

    Et bien si on va bien. On détrompe le monde et si on ne va pas bien et bien on se soigne. Et manifestement avec l avis médical dont il bénéficie donald Trump va bien.Ce qui fait que, comme on l’a dit ce n’est pas un fou.c’est simplement ce que M.Mottaz a indiqué.

    c’est particulièrement préoccupant que le président de l association que vous citez (président de l association des psychiatres américains) puisse émettre un avis médical sans avoir vu le patient! ça m’inquiète un petit peu vos réfèrences sont branlantes monsieur. ….. quand on s exprime de manière autorisée comme ça (présidentdes psys), on devrait être autorisé à se taire comme disait coluche.
    je relève un parrallèle entre l udc et donald trump c est que donald trump pense à l’amérique d’abord et nous nous pensons à la suisse d’abord. je ne vois pas où est le problème que le président des Etats-unis se préoccupe de son pays avant de se préoccuper des autres. Et j’aimerais bien que le Conseil fédéral fasse de même. Plutôt que de se préoccuper des intérêts de l Union européenne avant les notres.

    C’est pas moi qui le dit ce sont des faits.L économie américaine est en plein boom. Et nous sommes dans un pays exportateur. En 2016, nous avons exporté pour 36 milliards de francs et nous avons importé pour 24. donc on a tout intérêt à ce que ça fonctionne. je suis citoyen suisse, j’habite le canton de neuchâtel j’ai tout intérêt à ce que les américains achètent des montres neuchâteloises plutôt que des crouilles montres chinoises. Et il est évident que si le pouvoir d’achat américain monte, c est bon pour nous. Nous avons un excédant de la balance commerciale qui nous est favorable. Et c’est aussi pour ça que je me félicite de la venue de donald Trump au forum de Davos. Ce sera aussi l’occasion d’évoquer cela parce que la tradition de bons offices suisses vis-à-vis des Etats-unis remonte à bien longtemps. ça remonte à Cuba sous Castro. Et actuellement encore la suisse représente les Etats-unis en Iran. Et vu le climat actuel, il y a bien à faire. Donc pour moi, le bilan, en dehors de tous les tweets etc. et de savoir si il est juste con ou fou..niania. Les chiffres montrent que l’économie américaine va bien. comme l’a dit M. Bercoff, le prix nobel …….? avait annoncé l’apocalypse… et il s’est planté et ça vous pouvez argumenter ce que vous voulez. c est un fait. Et je pense que pour un raciste, avoir diminuer le chômage au sein de la communauté noire. c est très certainement le meilleur service qu on pouvait leur rendre.

    je ne prétend pas que donald trump a fait ça à lui tout seul, il bénéficie d’une conjoncture mondiale favorable. mais avoir une opportunité favorable ce n’est pas encore la saisir voyez-vous. (initié par Obama?). je ne pense pas non je ne pense pas. sous barack obama les faits sont là, il y avait un chômage énorme ………… que vous ne soyez pas content du bilan de donald trump, je le conçois volontiers mais il faut quand même examiner objectivement et je pense que le meilleur service que l on puisse rendre à la communauté noire des Etats-unis, qui est une communauté pour qui la vie est pas facile. c est de lui donner du travail. Et donald Trump l’a fait . 1973 la dernière fois que le taux de chômage a été aussi bas. Et la je pense pas que c est barak obama qui a fait grand chose.

    je suis convaincu qu’il se représentera. Et, j’ai tout lieu de penser qu’il sera réélu. parce qu’encore une fois sont public cible, c’est ceux qu’on entend pas, c est ceux qu on refuse de voir. C’est beaucoup plus glamour d’aller tendre son micro à Meryl streep pour savoir quel est son avis sur donald Trump que d’aller justement voir l’amérique profonde, les oubliés du rêve américain. Et ces gens-là en 2020, ils se souviendront qu’avant Trump, ils étaient au chômage et qu’avec Trump, ils ont du boulot et ils voteront.

  14. Posté par Roland Marquis le

    Il paraît que la RTS reçoit chaque fois des dizaines de plaintes à l’encontre de E. Mamarbachi, mais elle est toujours protégée… La direction de la chaîne considérerait que son manque de professionnalisme et d’éthique plairait à l’audimat.

  15. Posté par Papy Mouzot le

    Il faut bien reconnaître que Esther Mamarbachi est toujours aussi insupportable. Cette émission, que j’ai regardée en streaming sur ma tablette, n’apporte pas grand chose au citoyen lambda desquels je fais partie. Une heure de blabla ! De plus, on pourrait aussi disserter sur les intervenants en général et sur tous les hommes politiques d’Amérique et d’ailleurs. on pourra bientôt élire Mister Connard…..

  16. Posté par Helena le

    Quelle honte ! Jamais je perdrais mon temps pour une telle émission! Allez-vous promener dans la nature au lieu de regarder de telle sottises. C’est bien meilleur pour la santé! Preuves à l’appui, au Japon il y a même des cliniques qui prouvent les bienfaits des térébenthines émis par les arbres ………lol

  17. Posté par Julie Rochat le

    Comme d’habitude les temps de parole étaient équitablement répartis, presque tout pour Mottaz et des miettes pour MM Bercoff et Perrin, c’est normal à la TV socialiste. Ce Mottaz est d’un pénible avec son air de tout savoir, tête et chevilles bien gonflées!! Et surtout il ne laisse pas parler ses adversaires, bien soutenu dans sa manœuvre par la Mamarbachi qui ne fait rien pour lui couper le sifflet !
    Bref, encore un débat mal mené qui n’a servi qu’à nous énerver! STOP BILLAG !!

  18. Posté par leone le

    C’est vrai que Mottaz était au-dessous de tout. Mais qu’attendre de plus d’un journaliste gauchiste de gauche qui se prend pour LA référence parce qu’il a été correspondant aux USA? Mamarbachi, on n’en parle même pas, incapable de diriger le débat. Elle ne va tout de même pas couper la parole aux gauchistes alors qu’elle le fait si bien quand quelqu’un exprime une opinion de droite!

  19. Posté par coocool le

    Du vieux gauchiste, du jeune progressiste ou de Mamarbashit je ne sais pas qui était le plus exécrable…

  20. Posté par Bussy le

    Bercoff et Perrin excellents malgré qu’ils aient dû continuellement se battre pour pouvoir sortir un mot, continuellement coupés.
    Mottaz, le Chouchou, l’Expert, qui avait l’air de répéter une leçon et en perdait même le fil…
    Et Irminger, le sourire narquois de celui qui détient la Vérité, le représentant du Camp du Bien, ceux qui ne pensent pas comme eux sont tous des cons…. une manière étonnante de défendre les droits de l’homme… et son idole est Soros, ce grand spéculateur certainement champion du délit d’initié et manipulateur qui a dû mettre bien des pères de famille sur la paille avec ses magouilles… bravo !

  21. Posté par coocool le

    Une seule solution, le 4 mars, No goulag !

  22. Posté par Socrate@LasVegas le

    Je trouve sympa de lire vos commentaires de ces émissions que je ne regarde plus depuis longtemps, tant elles m’énervaient (sans rien apporter de constructif) il y a un peu plus de 2 ans, lorsque j’avais encore une TV…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.