Allemagne: Une assistante sociale frappée par un réfugié « Il voulait davantage d’argent. »

Les employés se sont retranchés en sécurité.

Tel que rapporté par la police, un homme du Nigeria est venu à Hoogeweg lundi matin peu avant 10 heures. Cet homme de 23 ans vit en tant que réfugié dans un centre d'asile de la ville de Kevelaer. L'homme a exigé le paiement d'argent comptant d'un employé de l'aide sociale. Lorsqu'on l'a informé qu'il avait déjà reçu son argent, le Nigérien a commencé à hausser le ton. Dans le bureau d'à côté, une femme de 36 ans a remarqué que la situation dégénérait et s'est dépêchée d'aider son collègue.

Cependant, l'homme n'a pas pu être calmé, continuant à exiger de l'argent. Subitement, il a donné un coup de poing au visage de la jeune femme. Le travailleur social a immédiatement renvoyé l'agresseur hors du bureau. Il a fermé la porte de l'intérieur et a appelé la police. Les policiers sont arrivés sept minutes plus tard et ont rencontré l'individu qui était toujours devant les services sociaux.

(...)

Les responsables soulignent qu'ils prennent l'incident au sérieux et en discutent en interne. Il sera examiné comment protéger les employés des services sociaux contre de tels incidents. (...)

Source Traduction libre Schwarze Rose pour Les Observateurs.ch

 

 

 

 

 

 

10 commentaires

  1. Posté par bdr le

    En Suisse y parait que le parasite nourri logé et blanchis touche jusqu’a 52 francs d’argent de poche PAR JOUR et il est pas content, moi j’arrive à peu près à avoir 50 balles par semaine et je suis pas content non plus, sauf que moi, ce pognon, je le gagne à la sueur de mon front.
    les parasites, vous êtes priés de retourner en Afwique parce que la bas il y a beaucoup plus de pognon qu’en EURSS. A bon entendeur.

  2. Posté par Loulou le

    On pourrait commencer par renvoyer ce paisible Africain dans son « shithole country » qui soit dit en passant regorge de pétrole et est donc riche comme Crésus. Et qui n’est pas en guerre, je le rappelle.

  3. Posté par Claire le

    Bien sûr, ces « chances pour l’Europe » préfèrent toujours frapper les femmes, c’est un vieux réflexe et puis ils prennent moins de risques! Quoique, quand on voit le degré de mollesse de beaucoup d’hommes occidentaux, on se demande combien seraient capables de rendre un coup de poing.
    On peut aussi se demander jusqu’à quand les états félons qui nous gouvernent verseront de l’argent à tous ces « migrants ». Si on leur coupait les vivres, ils ne viendraient plus.

  4. Posté par Michel le

    Bientôt, ils oseront demander la protection de la police, de l’armée. Mais eux ne sont pas des pompiers, des policiers, des gardiens pénitentiaires sous-payés qui essaient de protéger leurs concitoyens de toutes ces vermines inoculées dans nos pays par l’U.E.
    Une gifle, ce n’est pas suffisant, c’est du pipi de chat ! Il leur en faudra bien davantage, à tous ces collaborateurs des grandes invasions arabo-africaines pour qu’enfin ils comprennent et abjurent leur religion droit-de-l’hommiste. Il leur faudra passer, eux, personnellement, leur entourage professionnel et familial par les viols, coups de couteaux, égorgements auxquels sont confrontés quotidiennement leurs compatriotes .
    Ils ont choisi de préférer ces allogènes à leurs compatriotes, choisi d’être en première ligne dans ce déferlement de sauvages. Qu’ils en paient le prix ! Pour une fois que les conseilleurs passent à la casserole !
    Qu’ils tombent eux-mêmes dans la tombe qu’ils creusent pour les patriotes, que ce ne soient plus des innocents, comme Laura, Mauranne, ceux du Bataclan, des terrasses, épiceries, tous ceux agressés, tués, qui paient le prix de leur trahison à la Nation, à leur Pays.
    Si le bons sens, la réflexion leur manque, tant pis pour eux… » L’expérience est un fruit amer qui ne pousse que sur le sol du malheur. »

  5. Posté par Sergio le

    C’est le métier qui rentre. Au fond, il a raison, ce brave type, en insistant un peu, je suis sûr qu’il obtiendra plus. Et ces fonctionnaires de l’industrie de l’asile, de quoi se plaignent-ils ? Ils ont été enrichis.

  6. Posté par Astérix le

    Bien fait ! les assistant(es) social sont toujours les premiers a aider tout ces parasites
    quand à ce pauvre » ni j’ai rien  » encore un abuseur de plus , un de trop de tout ce système pourris qui nourris grassement de futur assassins , violeur ect

  7. Posté par Carciguela le

     » Le travailleur social » : le nourisseur d’illégaux ?
    « Les policiers ont rencontré l’individu » : une partie de belotte ?

    Le Nigéria n’est pas un pays en guerre…
    * Vous remarquerez que le nigérian illégal ne demande pas de travail, juste plus d’argent…

    Notre Suisse, ce fut un beau pays…

  8. Posté par Nicolas le

    Version officielle: Il sera examiné comment protéger les employés des services sociaux contre de tels incidents.
    Version officieuse: Il sera examiné comment protéger de pauvres réfugiés contre la pingrerie des services sociaux.

  9. Posté par Christian Hofer le

    Vous remarquerez que ces « services sociaux » ne se rendent compte du problème que lorsque cela les touche directement. La sécurité de leur compatriotes? ils s’en foutent!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.