Quand Brigitte Bardot harcèle les féministes !

post_thumb_default

 

Après l’actrice Catherine Deneuve et notre consœur Élisabeth Lévy, entre autres femmes de tête, c’est au tour de Brigitte Bardot (qu’on ne présente plus) de libérer la parole quant au retour du nouvel ordre moral.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

5 commentaires

  1. Posté par Claire le

    Brigitte Bardot a eu la chance d’être jeune à une époque où elle avait essentiellement affaire à des mâles blancs dont la plupart ont hérité de siècles de cour d’amour et de troubadours et qui savaient aborder les jeunes femmes de façon en général courtoise. Certes il y avait aussi des mufles et des butors, mais il suffisait de les rembarrer pour avoir la paix. Et je parle de quelque chose que j’ai connu aussi, bien que plus jeune qu’elle!
    Le problème maintenant est tout autre. Les jeunes femmes sont en butte aux insultes et agressions physiques de hordes musulmanes et africaines, qui n’ont aucun respect pour les femmes de par leur religion et leur culture. Bien entendu, il ne faut pas le dire, mais je ne pense pas qu’on puisse mettre dans le même sac les hommes européens globalement correctement éduqués, et les immigrés que nous subissons depuis quelques décennies.
    Je suis souvent peinée quand je vois la réaction de « nos » hommes qui se sentent agressés par les néo-féministes qui sont une minorité de gauchistes islamo-collabos comme leurs homologues mâles, alors que la question n’est pas là. Il est tout à fait évident qu’une femme qui se respecte doit être respectée, malheureusement les codes de conduite qui régissent nos sociétés sont tout à fait étrangers aux primo-arrivants, qui importent leurs mœurs et coutumes, à l’opposé des nôtres.

  2. Posté par JeanDa le

    Moi je suis un homme qui aime et respecte les femmes qui me respectent. What else ?

  3. Posté par Sergio le

    Merci Brigitte Bardot. Il y a celles qui attendent de se faire har… remarquer. Pour ensuite tenter de percer en s’ouvrant aux mâles journalistes qui a leur tour leur promettent un article qui leur assurera la notoriété. À condition que celui-ci soit repris par la féministe fanatique de service, qui à son tour fera chanter l’auteur du prétendu harcèlement … etc. etc. Made in Hollywood. À braire d’ennui.

  4. Posté par Un chapon cha pond pas le

    Ces derniers temps, dans les médias, on ne parle que de femmes harcelées et on oublie de mentionner les pétasses à moitié à poil qui sévissent dans les journaux bas de gamme comme 20 Minutes. Lorsqu’on voit leurs poses, leurs formes, leurs mimiques, on suppose aisément qu’elles ont vraiment envie d’être harcelées, oh ouiiiiiii, encoooooore !
    Il est grand temps de cesser de peindre le diable sur la muraille.

  5. Posté par kitty le

    Celles qui se disent féministes sont des hypocrites. Je suis pour Catherine Deneuve, Bardot etc …

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.