La Turquie va enquêter sur « l’islamophobie » en France

post_thumb_default

 

Turquie
Le parlement de Turquie va ouvrir une enquête sur une supposée islamophobie qui aurait cours dans quatre pays européens. Aussi surprenant soit-il, la France et la Belgique font partie de la liste. Une naissance en Autriche Voilà donc une nouvelle peu reprise par les médias français. Elle contraste, il est vrai, avec la bonne figure […]

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

4 commentaires

  1. Posté par Garibaldito le

    Personne n’aime les turcs et leur attitude hautaine et agressive.
    Pire, tous les pays frontaliers sont designes comme « ennemis » par les differents gouvernements.
    La turquie ne doit pas devenir europeenne et par contre elle doit rendre les terres europeennes a la Grece.
    La turquie c’est le pays du matraquage policier, de la torture, des 99.6% de musulmans que l’on essaie de faire passer pour un pays laic ! Elle est bien bonne celle la, meme mon chat est mort de rire.

  2. Posté par bdr le

    et la christiannophobie dans sont pays de sauvages on peut aller y enquèter ?

  3. Posté par Vautrin le

    Ben oui, il y a de l’islamophobie en France; moi-même suis activement islamophobe, et alors, sidi Ergogan ? Tu n’a pas à enquêter chez nous, commence par balayer devant ta porte. L’islamophobie est une réaction de rejet contre l’invasion, le communautarisme et l’instillation sournoise de la charia dans notre société : c’est par conséquent une option parfaitement légitime et honte à qui croit l’islam bénin.

  4. Posté par Etienne le

    C’est l’hôpital qui se moque de la charité : plus racistes que ceux-là, tu meurs.
    :-))

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.