Allemagne. Bavière : un demandeur d’asile afghan bloque les trains, insulte et menace le personnel

Bavière

La police fédérale enquête sur un jeune homme de 19 ans qui est accusé d’avoir commis plusieurs délits dans la nuit de mardi à mercredi (9-10 janvier) à l’arrêt de Kreuzstraße et à la gare de Feldkirchen-Westerham. […]

D’après les premiers résultats de l’enquête, ce citoyen afghan s’est placé à l’arrêt de Kreuzstraße devant un train régional qui s’apprêtait à partir et l’a empêché de démarrer en direction de Rosenheim.

Puis il est monté sans billet dans le train. Lorsque la contrôleuse lui a fait savoir qu’il ne pouvait pas voyager sans ticket, il a, d’après des témoins, répliqué par ces mots : « Ferme ta gueule et casse-toi ! »

Il aurait même peu après menacé de frapper cette femme. Cet Afghan est redescendu à la gare de Feldkirchen-Westerham. Un autre train régional, celui de Holzkirchen, y était sur le point de partir. Alors qu’il démarrait, le jeune homme a, selon le conducteur, lancé une pierre sur le train.

Suite à cela, le train s’est arrêté. Le jeune de 19 ans aurait menacé le conducteur de jeter une autre pierre sur une des vitres du train s’il ne restait pas sur place. Ce dernier a cédé à la menace, mais a alerté la police par l’intermédiaire de la Centrale de secours des chemins de fer.

Des policiers […] ont mis la main sur le suspect à Feldkirchen-Westerham et ont procédé à son arrestation provisoire. Jusqu’à cet instant, ses perturbations nocturnes avaient occasionné au total sur trois trains des retards d’environ une heure.

[…] la personne arrêtée était à jeun. Grâce à la comparaison de ses empreintes digitales, les policiers ont pu déterminer que cet Afghan est enregistré comme demandeur d’asile en Haute-Bavière. Une fois terminés les contrôles de police, il a pu quitter le Centre de la police fédérale de Rosenheim.

[…] il devra vraisemblablement s’attendre dans un proche avenir à une procédure pénale à son encontre.

(Traduction Fdesouche)

Wochenblatt

7 commentaires

  1. Posté par Un chapon cha pond pas le

    Il me semble qu’un train est plus costaud qu’un petit couillon musulman afghan. Le conducteur aurait très bien pu démarrer, quitte à prendre le risque de le blesser ou même de le tuer. Je sais, ce n’est pas très correct politiquement.

  2. Posté par Claire le

    Nous en sommes arrivés, dans toute l’Europe occidentale, à un tel degré d’avachissement et de lâcheté qu’un seul type arrive à faire la loi, fasse à des dizaines de personnes. Pas de militaires, de policiers, ou d’hommes dignes de ce nom parmi cette foule?? La décadence de l’empire romain version 21ème siècle.

  3. Posté par Etienne le

    @ Yolande.
    Vous avez raison.
    Mais, un pas plus loin, il faut adapter notre arsenal répressif à la situation que nous avons créée.
    Et ce, jusqu’à rétablir (et appliquer) la peine de mort pour ceux qui ont pris la vie d’autrui.

  4. Posté par pierre frankenhauser le

    Ils ont bien fait de le relâcher. Comme ça, il pourra continuer à caillasser des trains, menacer leurs personnels et mettre leurs passagers en danger. Il ne risque rien et il le sait.

  5. Posté par Sergio le

    « Il devra vraisemblablement s’attendre dans un proche avenir à une procédure pénale à son encontre » (sic). Cette perspective doit certainement le plonger dans une profonde angoisse, ses jours et ses nuits sont désormais peuplés de cauchemars horribles. Vite, faites-le psychiatriser afin qu’il obtienne le droit de faire venir sa famille élargie.

  6. Posté par Yolande.C.H. le

    En raison de leur formatage éducationnel, la seule législation qui peut les contenir, c’est la charia.
    Nos législations, aboutissement de notre manière de considérer la vie sociale , s’avèrent donc totalement inopérantes sur eux. Ils en profitent jusqu’à l’extrême.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.