Médias militants. «Minutes de haine» sur la RTS

Dans son "1984", Orwell expose les 'minutes de haine' orchestrées par Big Brother.

La RTS offre régulièrement de telles minutes dont Donald Trump est l'une des cibles préférées.

Un pamphlet vient de paraître, "Le feu et la colère, dans la Maison Blanche de Trump", tout un programme destiné à allécher les bien-pensants occidentaux.

Sans surprise, la RTS se rue sur cette aubaine, même si ce livre à sensation, rempli de fake news, doit être pris avec des pincettes.

L'occasion est trop belle et les auditeurs vont pouvoir bénéficier d'une minute et cinquante quatre secondes de "Radio Pyongyang", sans bourse délier.

Auditeurs, attention, c'est du lourd:

http://www.rts.ch/play/radio/le-12h30/audio/un-ouvrage-decrit-le-chaos-a-la-maison-blanche-apres-lelection-de-donald-trump?id=9205957

Plus d’infos :

Dr. Gorka: Wolff book is full of 'inaccuracies and lies' : https://www.youtube.com/watch?v=4nP8eSe33Bs

https://slate.com/news-and-politics/2018/01/is-bannon-trump-michael-wolff-reporting-reliable.html

13 commentaires

  1. Posté par Damien le

    C’est une erreur de citer Orwell ,c’était un illuminati .
    La malignité de ce milieu échappe a une majorité de personnes….
    Orwell c’est l’usurpation de l’opposition au plans de la franc-maçonnerie par la franc-maçonnerie.
    Ou comment empécher une opposition en contôlant une figure de prétendue opposition préparée d’avance. C’est encore plus efficace que d’avoir une opposition sous contrôle, une figure d’opposition ,n’est pas une opposition ,il n’y a dans ce cas aucune opposition ,mais seulement des commentaires sur un mirage.

    Ces faits qui échappent donc a une majorité ,sont difficillement conçevables aussi a cause de la durée dans le temps des planifications .En se relayant des objectifs de génération en génération les francs maçons ont ,entre autres exemples usurpé un etmanat cosaque sous protectorat moscovite pour en faire un pays maffieux aujourd’hui appelé : Ukraine .L’Ukraine comme par hazard un centre de la stratégie de l’OTAN a l’encontre de la Russie .Et la destination préférée du célebre premier traitre de l’histoire de la Suisse Mr Burkhalter .
    Sa célébre phrase souvenez-vous:
    « C’est moi qui veut signer avec l’UE ». En réalité il a signé au nom de sa loge ,la loge européîste ,pour détruire plus de 300’000 emplois pour les Suisses ,au nom d’un plan de domination compléte sur le continent ….Burkhalter qui aime beaucoup les enfants a l’instar de Cohn Bendit … qui vit librement touche 15’000 francs par mois a vie, payé par les citoyens Suisses …et après sa trahison ….et on nous parle d’Orwell de la même organisation criminelle pour toute opposition …..

  2. Posté par Maurice le

    Merci Blocus pour cette belle mise au point !

  3. Posté par Helena le

    Il y de l’espoir les amis. Pendant ces fêtes de fin d’années j’ai discuté avec mon oncle qui va avoir 80 ans et mon père qui en a 78 et ils ne supporte plus la TV Propagande! Figurez-vous même à leur âge ils utilisent Internet et des sites d’infos alternatives! En plus je les adore ils ont bcp d’expérience de la vie et une vision très lucide et saine du monde et votent OUI! Comme quoi il y pas que les jeunes qui en ont marre des faiseurs de pensées!
    Vive le bon sens et écoutons aussi nos aînés!

  4. Posté par Blocus le

    Ce que la RTS ne vous dira jamais au sujet du Président Trump, probablement la RTS ignore presque tout des infos suivantes:

    1) Le Président Trump est un travailleur acharné, il est supérieurement intelligent et il se moque de ce que les journaleux disent de lui.

    2) Voici tout ce que le Président Trump a accompli durant les 100 premiers de sa présidence:
    http://www.dreuz.info/2017/04/29/bilan-a-la-veille-des-100-premiers-jours-trump-a-tenu-promesse/comment-page-1/#comment-498215
    Bilan à la veille des 100 premiers jours : Trump a tenu promesse
    Publié par Jean-Patrick Grumberg le 29 avril 2017
    La rubrique « les 100 premiers jours » que Dreuz info a publié – nous sommes sauf erreur les seuls à l’avoir fait en langue française – comporte 45 000 mots, de quoi remplir un livre de 200 pages.
    Lorsque sur BFMTV, une médiocre journaliste comme Adrienne Sigel n’est capable de retenir de ces 100 premiers jours que 10 tweets, Annika, Magali Marc et moi-même qui avons alimenté cette rubrique quotidienne, avons de quoi considérer cette journaliste comme sacrément fainéante, ou carrément incompétente.
    • Parmi la très longue liste des promesses tenues de Trump, la plus importante de toutes est sans le moindre doute la nomination d’un juge conservateur à la Cour suprême. Neil Gorsuch, qui pour les décennies à venir, va empêcher la gauche et les « progressistes » de réformer la Constitution et tirer la société américaine dans leur direction. L’importance de sa nomination se ressentira encore plus avec les prochaines nominations : 3 ou 4 juges sont en fin de carrière et pourraient devoir être remplacés durant la présidence Trump, qui a défini une ligne claire avec la nomination de Gorsuch.
    • Le Président Trump a signé cette semaine un décret qui permet d’avancer vers l’indépendance énergétique du pays (et la création de nombreux nouveaux emplois), en autorisant les forages dans les océans Atlantique et Arctique ; une de ses importantes promesses de campagne. Lorsqu’on observe comment l’Europe accepte l’invasion de l’islam contre une menace de crise pétrolière, on comprend ce désir d’être indépendant du chantage des pays musulmans. Précédemment, il a autorisé la construction de deux très importants pipe-lines bloqués par Obama pendant 8 ans.
    • En janvier et février, un demi-million d’emplois ont été créés, plus que pendant n’importe quelle période de durée comparable des 8 années Obama.
    • La bourse atteint des records, et la confiance des entreprises est à son plus haut niveau de l’histoire.
    • Ford, GM, Toyota, Fiat-Chrysler, Alibaba, Intel, Samsung, Carrier, Soft Bank et de nombreuses autres entreprises ont injecté des milliards dans leur développement et l’économie américaine, des usines qui devaient être délocalisées ont été maintenues ouvertes, les plans de celles qui devaient s’implanter au Mexique ont été annulés, et des milliers d’emplois nouveaux ont été créés – et ces investissements n’ont pas même encore donné leurs fruits en terme de création de richesse et d’emplois.
    • Le Premier ministre japonais Shinzo Abe a proposé à Trump la création d’un marché de 450 milliards de dollars (51 trillions de yens) et de créer 700 000 emplois notamment dans la construction de voies ferrées, de trains, de voitures, d’avions et de navires sans conducteurs.
    • Trump a commencé à tailler à la hache dans les milliers de réglementations mises en place par Obama et qui empoisonnent les entreprises, pour arriver à sa promesse de les réduire de 75%. Dès les premiers jours, il a décrété qu’aucune nouvelle réglementation ne pouvait être imposée sans que deux autres ne soient annulées.
    • Il a remis les mineurs au travail – souvenez-vous que pendant la campagne, Hillary Clinton leur a annoncé qu’elle allait les mettre au chômage et fermer leurs entreprises – et il a mis fin à la guerre qu’a livrée Obama à l’industrie du charbon et du pétrole.
    • Trump a promis de s’attaquer à l’immigration illégale ? Selon les derniers chiffres des agents de la frontière, et alors que les Démocrates lui mettent des bâtons dans les roues pour la construction du mur qu’il a promis d’édifier, l’immigration illégale a baissé d’un impressionnant 60%, simplement en appliquant les lois existantes. La traque des étrangers illégaux criminels et grands délinquants, dealers de drogue, membres de gangs a bénéficié de moyens nouveaux importants, et ils sont expulsés dès qu’ils sont appréhendés.
    • La lutte contre l’Etat islamique commence à peine, que l’aide américaine en Irak a permis au gouvernement de reprendre des régions entières des mains d’ISIS. Le bombardement d’une zone terroriste en Afghanistan et la frappe de mise en garde contre l’utilisation par Assad de l’arme chimique a envoyé un message très clair aux régimes terroristes.
    • Souvenez-vous, Trump a promis de « drainer le marécage de Washington » : il a commencé par interdire par décret à tout ancien membre du gouvernement de travailler comme lobbyiste pendant 5 ans après la fin de leurs fonctions officielles, et de travailler à vie comme lobbyiste pour des puissances étrangères. Et ce n’est qu’un début.
    • Trump a demandé une étude complète des accords nucléaires signés avec l’Iran afin de vérifier s’il se conforme aux engagements pris. Les résultats devraient bientôt être publiés, mais des informations publiées par Politico révèlent qu’Obama a caché au Congrès et au peuple américain qu’il a offert aux Iraniens bien plus que tout ce qu’on savait jusqu’à présent. Il a notamment fait abandonner toutes poursuites judiciaires et fait relâcher 7 dangereux trafiquants d’armes iraniens arrêtés sur le sol américain qui attendaient leur jugement. En les faisant passer pour de simples hommes d’affaires qui attendaient une sanction mineure, Obama a trahi son pays et caché que certains d’entre eux étaient en réalité accusés par son propre département de la Justice de représenter un risque pour la sécurité intérieure, car ils étaient soupçonnés d’avoir mis en place un réseau pour livrer à l’Iran des composants micro électroniques américains et leurs applications destinés à des missiles sol-air et d’interception, du genre que l’Iran a récemment testés.
    • Trump a introduit cette semaine une phénoménale réforme de la fiscalité qui va dramatiquement réduire les impôts des entreprises et des classes moyennes – et pas des plus riches – c’est-à-dire permettre aux entreprises d’investir, d’embaucher, et aux particuliers de disposer de plus d’argent pour consommer et offrir une meilleure éducation à leurs enfants.
    • Conformément à ses promesses, Trump a commencé à renégocier avec le Mexique et le Canada les accords d’échange commerciaux dont il a constamment dénoncé l’injustice pendant sa campagne.
    • Il a pris plusieurs décrets exécutifs pour protéger la police, renforcer la lutte contre les gangs, et a mis sur pied une force spéciale de lutte contre le trafic de drogue.
    • Trump a respecté sa promesse d’ouvrir le choix des écoles privées aux classes défavorisées en renvoyant aux États les décisions en matière d’éducation confisquées par le Fédéral.
    • Le département des Anciens combattants, ces héros qui protègent la nation et sont maltraités depuis des années par une machine corrompue, inefficace et inhumaine vient de subir un tremblement de terre, Trump ayant signé un décret obligeant chaque fonctionnaire à rendre des comptes sur la façon dont il se comporte envers les vétérans, et un autre pour protéger les lanceurs d’alerte qui dénonceront les malversations.
    • L’annulation du traité de libre-échange (TPP) avec 11 pays,
    • L’interdiction faite à l’État fédéral de financer le remboursement des avortements pratiqués à l’étranger.
    « Tous ces points, explique Sean Hannity, sont des accomplissements concrets, tangibles, réels, dont aucun média ne veut parler parce qu’ils refusent toute forme de réalité ».
    Nous avons la même désinformation en France et aussi improbable qu’il y paraît, il n’y a qu’en lisant Dreuz que l’on peut s’informer de façon exhaustive sur la présidence Trump. Et parce que nous sommes bien informés, Dreuz sera le premier à critiquer Trump si ses actions l’exigent.
    Je disais plus haut que tout ce que la journaliste de BFMTV est capable de remarquer, c’est une dizaine de tweets du président Trump !
    D’autres médias affirment que Trump n’a respecté aucune de ses promesses : vous lisez bien, aucune de ses promesses !
    Facile : il suffit d’omettre intentionnellement de mentionner les points ci-dessus, qui ne sont que quelques exemples de ce qu’il a réalisé en 100 jours. Et leurs lecteurs, j’en ai des témoignages quotidiens, répètent comme des perroquets que Trump n’a tenu aucune de ses promesses.
    Dans les Echos, Lucie Robequain, une journaliste très idiote ou très menteuse, ou les deux, affirme que « Trump passe le cap des 100 premiers jours sans accomplissement majeur ». A ce degré de sottise, elle ferait mieux de tenir une rubrique sur la façon de perdre quelques kilos avant l’été. Ou de voter Macron, ce qui revient au même.
    Un poil moins malhonnête, Sarah Diffalah dans l’Obs affiche un illettrisme crasse qui révèle l’amateurisme profond de l’hebdomadaire dans sa couverture d’un sujet qui le dépasse totalement. Trop occupée à persifler et se moquer de Trump pour lire la presse sérieuse et s’informer, Diffalah aborde avec une superficialité qui fait pitié deux ou trois aspects des réformes entreprises par Trump. Prédisant que Trump n’aboutira à rien, elle fait partie de ceux qui expliquaient il y a deux ans que Trump avait zéro chance d’être élue. Une visionnaire vous dis-je !
    Dans Libération, Sylvain Moreau, encore plus fainéant et plus incompétent que ses confrères, n’a pas même été capable de lire 10 tweets de Trump ! Il résume ces 100 jours à … 10 photos ! Ah les lecteurs de Libération sont très bien informés.
    Conclusion
    La médiocrité du travail effectué par les journalistes français, la somme d’âneries et d’ignorance de ces bons à rien, devrait prêter à sourire.
    Au lieu de cela, ils m’ont provoqué un franc éclat de rire.
    Pour avoir, 100 jours durant, contribué à notre rubrique des 100 premiers jours, j’avoue que lorsque j’ai lu sous leur plume que « Trump n’a tenu aucune promesse », j’ai beaucoup ri de leur bêtise.
    Pour ce moment passé à leurs dépens, je les remercie.
    Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

    3) Le Président Trump continue de travailler tout autant et les journaleux (RTS comprise) continuent de le mépriser et de le dénigrer sans arrêt.

    Son bilan est remarquable et le devient chaque jour davantage (pour les journaleux, leurs bilans s’avèrent de plus en plus nauséabonds en termes d’informations reflétant au mieux la réalité, y compris pour la RTS—–OUI à No Billag).

  5. Posté par Lucas Blouche le

    Insupportable, en effet! Cela fait des semaines que je gagne tous les soirs mon pari: dans chaque journal du soir au moins 30 secondes anti-Trump. La collusion avec la Russie s’est révélée être un « bide », donc ils cherchent maintenant à faire passer Trump pour un « demeuré »! Mais comme le discours est le même dans tous les médias mainstream européens, on se demande d’où viennent les ordres? Et pourquoi tous les journalistes obéissent le doigt sur la couture du pantalon? OUI définitivement à NO Billag!

  6. Posté par Christian Hofer le

    J’ai osé écouter durant 3 secondes cet audio, de manière aléatoire et je suis tombé sur « Donald Trump a effectué un acte de trahison »

    Il fallait l’oser! Alors que ce média milite sans arrêt pour l’islam, l’immigration, l’UE, les partis de gauche contre le bien-être de leurs propres compatriotes.

    Une preuve supplémentaire que l’inversion est l’une de leurs manœuvres préférées pour prendre les gens pour des imbéciles.

    Ils se permettent encore après cela de dire que leur entreprise est « neutre sur le plan politique car c’est dans la loi » alors que l’administration leur passe tout depuis des décennies, sans aucune remontrance. Et l’avez-vous remarqué? Ce n’est qu’aujourd’hui que cet argument de « neutralité » est agité car ils savent pertinemment que ce n’est pas du tout le cas! Ils savent qu’ils manipulent, ils savent qu’ils mentent, qu’ils souillent tout ce qui est de droite, ils savent que cela exaspère les Suisses. Mais ils osent encore le mentionner pour forcer les gens à payer à vie leurs salaires de rois!

    Ce sont d’ailleurs les mêmes journalistes qui votent à gauche, pour la libre circulation si chère au PS mais qui font tout pour rester bien au chaud à la charge des contribuables, sans aucune concurrence ni remise en question tout en infligeant de la moraline anti-UDC et anti-Patriote à longueur de temps. Les problèmes, c’est pour les autres!

    L’hypocrisie à son summum.

  7. Posté par aldo le

    Après la victoire de NO-BILLAG, voici le nouveau studio Radio-TV enfin payé par les bobo-gauchos avec le soutien de l’internationale socialiste et les restes des caisses noires alimentées par Soros, Juncker, Calmy-Rey, Sommaruga, Cesla Amarelle, Ada Mara etc. Tout en respectant les courants politiques, à gauche le studio radio et à droite, le studio TV collectif, aussi à l’usage de Darius Khoshbin Rochebin avec un lavabo conforme à ses prestations à raz les paquerettes.

    Totalement ergonomiques, puisque comme cela ils pourront continuer directement à nous chier dans les bottes, sans avoir besoin de se balader dans les couloirs Cette rationalisation tombe à pic, avec ces lieux « directement du producteur au consommateur » sans intermédaires et glandeurs inutiles, sans pertes de temps, qui plairont très certainement aussi aux pédophiles de service pas trop dépaysés. https://i.stack.imgur.com/ZdIOW.jpg

  8. Posté par SM le

    Darius Rochebin se délecte de nous présenter ces sujets tendancieux à sa façon gauchiste « éclairée ». Espérons qu’avec le vote « oui à NO BILLAG » il disparaîtra à jamais de nos écrans !

  9. Posté par pierre frankenhauser le

    Si No-Billag est accepté, j’irai devant leurs studios pour faire des centaines de bras d’honneur à toute cette vermine de journalopes pourrie.

  10. Posté par Antoine le

    Je voterai OUI à no billag !
    Ce genre d’émission  »d’analystes » concernant un bouquin qui finira comme papier  »Q » est lamentable …
    Plus vite la RTS disparaîtra et mieux ce sera !

  11. Posté par Le Consterné le

    Exact ! Suite à cette minute de la haine journalière contre Trump, on a eu droit à :
    – 3’30 de haine (et désinformation) à l’égard de la Russie de Poutine présentée comme une dictature nationaliste « complotiste » à l’égard des USA (rappelons que l’OTAN enserre maintenant aux frontières ouest de la Russie et impose des sanctions à son égard, deux faits qui ne sont évidemment pas mentionnés…).
    – 1’30 de haine (et désinformation) à l’égard des pays de l’Est de l’Europe (Pologne, Hongrie, etc. + Autriche) présentés comme des nationalistes populistes d’extrême droite car ils refusent les quotas de migrants, ce qui est contraire aux « valeurs fondamentales » de l’UE.
    Le tout étant « validé » par le Professeur Badie de Paris (d’origine iranienne) pendant 5’30, ce qui constitue un recours récurrent par la RTS à « l’Argument d’Autorité ». Inutile de préciser que ce dernier est un mondialiste (« les démocraties doivent s’adapter au nouveau monde » dit-il notamment, suivez mon regard concernant la Suisse et l’UE), comme la totalité des « experts » de la RTS (TV et radio). Alors qu’on pourrait s’attendre à un « expert » de l’autre bord afin de présenter tous les points de vues…
    OUI à NoBillag !

  12. Posté par bigjames le

    Mon Dieu, au secours !!!
    Et ce sont naturellement des femmes « journalistes », qui nous « informent »….
    Tous les bobos vont se ruer sur ce navet de la littérature, sans aucun doute.

  13. Posté par Jacques le

    La RTS se surpasse ! Un sommet de propagande orwellienne anti-Trump. Goebbels n’aurait pas fait mieux. Vivement la votation sur noBillag, car cela devient insupportable…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.