Action parrainage : piège à c..s ? Assez de cette propagande. Conclusion : Un grand OUI à No Billag.

RTS, TJ 19h30 du 28.12.2017

http://www.rts.ch/play/tv/19h30/video/de-nombreux-migrants-cherchent-encore-des-parrainages?id=9207944

Malika Nedir explique aux téléspectateurs que l’« Action parrainages » des réfugiés dans le canton de Vaud a permis d’accueillir dans des familles, depuis 2015, 650 migrants, dans le but de favoriser leur intégration en Suisse.
Nous apprenons qu’il manque encore cent places, dont un tiers pour des mineurs. Il semblerait que l’enthousiasme de la population s’essouffle.

Sourire obligé :

Migrants_accueilChezParticulierSourireObligé

 

Dans le reportage, nous entendons une dame foulardée avec enfants, venue d’Afghanistan, qui a beaucoup de peine à aligner deux mots en français après deux ans en Suisse et Fouad, un jeune Éthiopien, qui serait arrivé en Suisse à l’âge de 16 ans, après avoir gagné l'Europe sur une embarcation de fortune.

Fouad est arrivé en Suisse il n’y a pas plus de deux ans (durée de l’Action parrainage), peut-être encore moins (car il parle encore mal la langue), ce qui lui ferait tout au plus 18 ans.
Pourtant, lorsqu’on regarde son visage, on a de la peine à y voir un jeune venant de quitter l’adolescence. Et sa calvitie débutante n’y aide guère.

Le reportage dit que 90% des parrainages se passent bien, mais ne donne aucune indication sur les 10% restants !

**************

Chaque téléspectateur un peu éveillé et sain d’esprit se fera des réflexions après ce reportage :

...quand est-ce que ces discours hystériques orchestrés par des élites bien-pensantes prendront fin ?… comment pourrait-on y mettre fin ?... comment a-t-on pu laisser venir tous ces « migrants » ?... comment a-t-on pu imposer à notre population des fardeaux pareils ?... et que va-t-on faire de ces parasites à plus long terme ? Pourquoi faire semblant : de toute évidence ils sont incompatibles avec notre mode de vie ! ...Et finalement, est-ce que toute personne qui ne se plaît pas dans son pays a le droit de venir se faire entretenir en Suisse ?

Tout individu ayant un minimum de jugeote conclura qu’en aucun cas il ne faut les accueillir sous son propre toit à moins de haïr la Suisse...

Chaque citoyen suisse sain d’esprit a un sentiment d’overdose avec ces émissions de la RTS, tellement leurs programmes quotidiens sont saturés de ce genre de propagande.

Toute personne mentalement saine comprend qu'aider les migrants, de près ou de loin, crée un appel d'air qui aggravera la crise actuelle.

Et si, durant les quarante dernières années, la RTS a été incapable de susciter ce genre de réflexions basiques, que n’importe quel téléspectateur se fait à la suite d'un tel reportage, c’est la démonstration que l’esprit de ses collaborateurs est totalement infecté par la bienpensance et la pensée unique de nos « élites intellectuelles ».

La crise migratoire aboutira à la destruction de notre système de sécurité sociale, puis à la destruction de notre pays et de notre civilisation – à moins que chaque pays européen ne parvienne à contrôler ses frontières et organise l'internement, puis le retour au pays, de tout migrant ayant réussi, malgré tout, à s'introduire dans le pays.

Il n'y a pas d'autre alternative. Sauf pour les « Ada Marra », qui sont pour la relégation de notre culture,  civilisation, voire de notre société...

Chaque pays occidental a son « Ada Marra », naturalisé, qui ose prôner que la culture de son pays d’accueil n’existe pas.

Dans chaque pays cela suscite un tollé dans la population. En Allemagne, c’est Aydan Özoguz, secrétaire d’Etat à l’intégration et vice-présidente du Parti social-démocrate (SPD), qui a fait ce genre de déclaration*. Chez nous, Ada Marra a même pondu un livre, tellement elle veut avoir le dernier mot, malgré le tollé que sa déclaration stupide et mortifère avait suscité. Marra se plaint d’une crispation identitaire en Suisse dont le remède serait le dumping des naturalisations : donner notre passeport à ceux qui n’ont et n’auront jamais rien de suisse, pour pouvoir nous dire : « voyez-vous, la Suisse est multiple » !

Mme Özoguz a été interpellée par une dame qui lui a demandé si elle pensait que Mark Twain, Beethoven, Kant faisaient partie de la culture turque. Cette dame ignorait qu’il n’y a pas de dialogue possible avec ce genre de  parvenus.

Que sait une Ada Marra de notre culture, de notre pays ? Fille d’immigrés, elle obtient sa licence en sciences politiques à l'Université de Lausanne en 1996. De 1997 à 2004 elle a été secrétaire générale du parti socialiste (ça sent le génie, n'est-ce pas ?), en 2007 elle est élue conseillère nationale pour le canton de Vaud. Qu’a-t-elle connu d’autre que la démagogie crasse et le parasitisme de son parti ?

Mais là non plus, la RTS ne dira rien car Ada Marra est du même bercail, appartient au même troupeau.

Décidément, il y a quelque chose de pourri au royaume de la RTS ! C’est pourquoi, nous allons voter « OUI » à No Billag, à cœur joie et sans aucune hésitation !

* https://lesobservateurs.ch/2017/08/30/allemagne-une-ministre-dorigine-turque-nie-lexistence-dune-culture-allemande-2/

 

Cenator, 31 décembre 2017

7 commentaires

  1. Posté par Laurent Lefort le

    La seule bonne nouvelle étant que le mouvement s’essoufle. Ce qui est frappant est le chiffre. Je pensais qu’il y avaient plus de gentils propriétaires socialistes et PDC pour accueillir tous ces migrants dans leurs jolies maisons. Lorsqu’on dit que lorsqu’il faut accueillir ces parasites chez soit, il y a soudainement plus personne. nos droit-de-l’hommistes et fumistes ne font pas mentir l’adage.

  2. Posté par philippe le

    La RTS et tous les média sont comme un chateau de sable , C’est la foire d’empoigne à celui qui peut ramasser le plus possible et l’on nous fourgue un impôt en plus c’est un scandale OUI à non Billag.

  3. Posté par Stefan le

    Et Bernard Rappaz qui tweet ceci sur Twitter : « En ces temps de manipulation des news la rédaction de la @RadioTeleSuisse est plus que jamais consciente de sa mission de service public pour vous garantir une information impartiale, vérifiée et de qualité. Bonne année 2018 ».
    Il manque pas d’air et nous prend vraiment pour des crétins ce type !! NO BILLAG !!

  4. Posté par Yolande.C.H. le

    Qu’on parraine des enfants, cela se comprend, mais parrainer des adultes ou des jeunes en âge de commencer à gagner leur vie, cela va à rebours du bon sens.

    Et on sait par ailleurs, concernant les cours de français donnés par des bénévoles, parmi ceux qui s’inscrivent, une majorité abandonne rapidement. Et pour d’autres, afin qu’ils acceptent de venir dans les ateliers de formation, c’est tout juste s’il faut pas encore bien les payer, en plus des aides sociales qu’ils reçoivent déjà.

    Bonjour la motivation ! Mais sans doute que « la vie meilleure » qu’ils sont venus chercher n’est pas synonyme de se retrousser les manches.

  5. Posté par Antoine le

    Comme le 90-95% des migrants/immigrés devront retourner au bled après avoir été déboutés, je pense qu’il y a abus d’imposer à la population suisse un fardeau supplémentaire.
    On observe à quelle vitesse ces  »jeunes » migrants arrivent à apprendre une de nos langues nationales … le reste est à l’avenant (titre d’ingénieur, docteur, médecins …) je rêve !

  6. Posté par Alain le

    Pas de stand No Billag au marché de Lausanne.
    Le stand pro Billag était bien présent avec des personnes très actives.
    Vraiment dommage !

  7. Posté par Matelot le

    Etre obligé de payer pour « ça », entres autres délires gauchisants, est tout simplement scandaleux. OUI à No Billag!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.