La réalité française : plus de pauvres, plus de migrants

Francis Gruzelle
Journaliste 

En cette fin d'année 2017, le nombre d'allocataires Français percevant le RSA (les plus pauvres qui n'ont aucune revenu) a considérablement augmenté selon les chiffres de la Caisse Nationale d'Allocations Familiales . En effet, près de 2,58 millions de foyers reçoivent le revenu de solidarité active (RSA), un chiffre en progression de 7% sur un an. Une progression constante depuis le début de l'année 2012, «à relier à la situation défavorable du marché de l'emploi, le chômage connaissant une croissance continue sur cette période», commente la Caisse nationale d'allocations familiales (Cnaf).

Sur ces 2,58 millions de foyers, plus de 2,4 millions résident en France métropolitaine, les autres habitant dans les départements d'outre-mer.

sdf-2017

Cette paupérisation croissante de la France est en réalité plus forte. Les plus pauvres des plus pauvres Français ne perçoivent rien du tout, et meurent en silence dans le froid et dans la rue, alors que les migrants et les musulmans intégristes bénéficient de confortables appartements chauffés, ou de châteaux réquisitionnés. notre confrère Riposte Laïque a enquêté sur ces SDF Français qui "crèvent" en silence, et dans l'indifférence générale sur les trottoirs des grandes villes, ou dans des tentes en toile dans les forêts aux abords des villes.

https://ripostelaique.com/sandra-44-ans-meurt-de-froid-dans-la-rue-les-clandestins-dorment-au-chaud.html

Selon une enquête du Figaro, "Fin 2015, le nombre de foyers allocataires du RSA avait dépassé pour la première fois la barre des 2,5 millions en France. Au 31 décembre 2015, d'après les dernières données publiées par la CAF, il y avait en effet 2,53 millions de foyers allocataires du Revenu de solidarité active. C'est 71% de plus que lors de sa création, en juin 2009.....". Tous ces chiffres fournis par les caisses d'allocations familiales masquent une réalité frappante : d'après une enquête de la Dares reprise par le comité d'évaluation du RSA, il n'y a en fait que la moitié des Français (51%) qui sont éligibles au RSA qui le réclament effectivement. Pour le RSA socle seul, c'est environ 35% tandis que pour le RSA activité seul, le «taux de non-recours» grimpe à près de 70%. La principale explication du non-recours? La plupart des éligibles croient qu'ils ne le sont pas. Il y a aussi une fierté des Français les plus pauvres, notamment dans les zones rurales. Pauvre France. Quand va s'arrêter cette descente aux enfers ?

.

Francis GRUZELLE / Carte de Presse 55411

7 commentaires

  1. Posté par Eurosceptique le

    @Jean-François Morf
    Merci beaucoup pour votre explication très détaillée. J’ai compris ce que vous vouliez dire et je pense que vous avez raison.

  2. Posté par Jean-Francois Morf le

    @Eurosceptique
    A de nombreuses reprises, les banques centrales ont toutes ensemble monté (inflaté) les taux directeurs, ce qui a augmenté les frais financiers des entreprises pour enrichir les banques. Cela a toujours fini par créer une crise mondiale encore pire que la crise précédente, multipliant définitivement le nombre de nouveaux pauvres (appelés « travailleurs découragé »).
    Et ensuite les banques centrales ont du baisser les taux directeurs encore plus bas qu’après la crise précédente, pour essayer de relancer l’économie mondiale détruite par leur hausse des taux. De 2004 à 2007, la FED a monté son taux directeur de 1% à 5,5%, ce qui représente une inflation des frais financiers de +450%. La reconstruction des 2 tours détruites par les saoudiens aurait coûté environ 20% de plus, à cause des frais financiers multiplié par 5,5.
    Cette inflation de +450% des frais financiers, qui a fait monter tous les prix à la consommation (qui crée donc l’inflation prédite par les banques centrales) , aura finalement fait perdre 100 millions d’emplois aux USA. (Googlez: 100 million jobless USA). C’est la première fois qu’il y avait plus de « travailleurs découragés » que de travailleurs aux USA, et c’est pour cela que Trump a été massivement élu. En Allemagne, il y a actuellement 13 millions de travailleurs découragés, soit pas encore assez de nouveaux pauvres pour que Mme Merkel soit expulsée aux votations. Il y en avait 150’000 à la fin des 30 glorieuses, et passage de Keynes à Friedman pour la politique monétaire. Friedman (prix Nobel) nous ment en disant que multiplier les frais financiers fait baisser les prix à la consommation. Demandez à un CFO de combien il peut baisser ses prix quand la banque lui demande 5 fois plus d’intérêt sur ses crédits, et il vous rira au nez! A cause des mensonges de Friedman, l’économie mondiale oscille de plus en plus fort.

  3. Posté par Eurosceptique le

    @Jean François Morf
    Que voulez-vous dire par « après chaque inflation des frais financiers » ? Je ne comprends pas.

  4. Posté par Astérix contre les islamistes le

    il est certain que cette arrivée de migrant ne va rien arranger
    ils sont un boulet pour notre économie
    quel intérêt pour nous aucun
    de plus le temps de les éduquer , de les former , c’est pas demain la veille qu’ils travailleront si on les embauche , oui pour chaque citoyen ils seront un boulet et je vous parie que c’est encore nous qui subviendrons à leur besoin , même ceux qui ne sont pas d’accord ( nos impôt sont là pour ca aussi ).

  5. Posté par Sans dents & rien le

    Les faits sont têtus ! Nier les faits , c’est de la courte vue . Je suis très curieux des prochains scrutins en FRANCE , n’ayant pas de boule de cristal , je m’attends à tout et ne serai surpris par rien , bien au contraire ! De toute façon , tout a une fin , n’est-ce pas !

  6. Posté par Jean-Francois Morf le

    J’ai fait le graphique semi-log pour l’Allemagne: 4 ans après chaque inflation des frais financiers, le nombre de pauvres a doublé définitivement, selon un graphique en escaliers.
    De 0,15 mio de chômeurs à 0,5 mio, 1 mio, 2 mio, 4 mio, 7 mio, 13 mio de nouveau pauvres.
    Que voulez-vous, il faut bien transformer la classe moyenne en nouveaux pauvres pour servir des intérêts réels positifs aux banksters centraux de la Bundesbank, car la partie réelle des taux directeurs Lombard ne tombe pas du ciel évidemment. Vous vous rappelez du plein emploi à la fin des 30 glorieuses? 150’000 chômeurs en Allemagne…

  7. Posté par Dupond le

    Ils sont de plus en plus riches et de moins en moins nombreux !!! les pauvres sont de plus en plus pauvres et de plus en plus nombreux . Nous voyons la misere apparente des villes et des mains qui se tendent aux bords des trottoirs ,mais nous voyons pas cette misere digne de la France profonde , de cette misere des pates au beurre et du radiateur électrique que l’on allume que quand la température tombe sous le moins . De nos anciens qui s’éteignent dans l’indifference car trop éloignés des centres médicaux et dont la retraite ne permet pas de s’éxiler quelques temps en ville le temps d’un bilan médical . Pourtant si la France est si attractive avec les allocs distribuées aux nouveaux français ,n’ont ils pas en leur temps trimés pour construire ce confort ….Oui les français vont se révolter et il y aura ce mot nouveau qui devient a la mode le « dégagisme »

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.