«Une purge sans précédent» : le dessinateur Marsault fait ses adieux aux réseaux sociaux

marsault

Ci-dessus, un dessin de Marsault

 

Après la désactivation de son compte Facebook, le dessinateur Marsault a publié un communiqué dans lequel il annonce renoncer à sa présence sur les réseaux sociaux. Il dénonce la censure dont il estime que les «patriotes» seraient victimes.

Suite

3 commentaires

  1. Posté par Claire le

    Il y a bien longtemps que la France n’est plus une démocratie, avec toutes les lois scélérates qui se sont empilées les unes sur les autres dès les années 70: Pleven 1972, Gayssot 1990, Perben 2004, Taubira 2014, Macron août 2017. Bien que tous les gauchos-collabos se revendiquent de 1968 , son fameux slogan, parfaitement inepte par ailleurs « il est interdit d’interdire » n’est absolument pas entré en vigueur, bien au contraire.
    Nous vivons dans une dictature de moins en moins molle, où règne la pensée unique et le politiquement correct. Toute divergence entraîne le plus souvent pour l’auteur une comparution devant la 17ème chambre correctionnelle, quant aux réseaux sociaux, ils sont purement et simplement censurés.
    Orwell était tout à fait visionnaire en écrivant « 1984 »… en 1948!

  2. Posté par Dupond le

    Les censeurs connaissent mal le français (mdr) plus tu lui interdit de faire une action et plus il en remet une couche !!! nous reverrons Marsault sur nos blogs identitaires lol . De toute façon les torches culs de propagande font faillite CQFD

  3. Posté par pougatchof le

    c’est le début de la dictature que tout le monde va sentir ………profondément

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.