Suisse: La gauche veut supprimer les tirs obligatoires « C’est une relique du passé. »

En principe, c’est liquidé en un quart d’heure, attente comprise. Puis vient l’incontournable apéro, où l’on se remémore ses «exploits» en gris-vert. Depuis 1850, le rituel des tirs obligatoires n’a guère évolué. Et le tir de précision renvoie à l’un des mythes fondateurs de la Confédération, l’arbalète de Guillaume Tell et la fameuse pomme sur la tête de son fils.

Pour Chantal Galladé, c’est là une «relique d’une époque révolue». La socialiste veut y mettre fin.

(...)

Source

15 commentaires

  1. Posté par Matelot le

    A Gabrielle:
    commenter les sujets les sujets ne m’emmerde pas, non mais!
    A Nathalie:
    je suis libre d’écrire des commentaires et je ne m’énerve pas sur mon clavier. Je suis dans le milieu des armes depuis plus de quarante ans et membre de ProTell quasi depuis sa création.
    Merci à l’avenir d’être un peu moins interprétatives et pas besoin de me dire ce que je dois faire.

  2. Posté par Citoyen suisse le

    A Un chapon cha pond pas :
    Il est certain que notre armée a besoin de rafraîchissement. Cependant certains troupes resteront indispensables, comme l’infanterie, par exemple. Ce n’est pas un ordinateur qui ira fouiller les ruines d’une ville à la recherche de l’ennemi. La technologie ne résout pas tout. Notre armée n’est folklorique que parce que certains préfèrent jouer les malins et chercher à tirer au flanc plutôt que d’effectuer leurs exercices avec conscience. Sachez que de nombreux militaires étrangers envient notre système de milice et si lors des dernières guerres nos voisins avaient eu une milice comme la nôtre et leurs fusils à la maison, ils n’auraient pas été envahis. Au Vietnam ou en Afghanistan, une pincée de gardiens de chèvres et de paysans ont tenu tête aux armées des USA et de l’URSS à qui les ordinateurs et les drones n’ont pas servi à grand-chose. Je vous encourage à mieux vous renseigner sur nos citoyens-soldats.

  3. Posté par Citoyen suisse le

    Déjà avant la 2ème guerre mondiale, la gauche plaidait pour une disparition de l’armée. Pendant la Guerre Froide, cette même gauche était encouragée par Moscou. Un des fondateurs du GSsA (comprendre : Groupement Stérile des Socialistes Antiarmée) Josef Lang a fait partie de la Ligue Marxiste Révolutionnaire et a été condamné par la Justice militaire, quand à Chantal Galladé, elle bataille contre les armes, probablement pour exorciser son traumatisme d’avoir vu son père se suicider avec son arme militaire il y a juste 10 ans. Cette personne a plus besoin d’un psy que de faire de la politique. Je suis toujours épaté de voir que les gens qui luttent contre notre armée sont précisément ceux qui n’y sont pas allés. Leur haine provient probablement de la frustration de ne pas avoir pris au recrutement pour diverses raisons qu’ils sont les seuls à connaître.

  4. Posté par Un chapon cha pond pas le

    Sans parler de la gauche ou de la droite, on est vraiment en droit de se poser la question quant à l’utilité des tirs obligatoires. On y tire 24 cartouches et non 20, et ce n’est pas cet acte qui va justifier l’existence de notre armée dans sa configuration actuelle. Si l’on veut vraiment défendre notre pays, il faut à tout prix modifier cette milice folklorique inutile et y introduire des spécialistes en cybernétique et des scientifiques de haut niveau, plutôt que des soldats sans aucune motivation et de plus en plus incapables.

  5. Posté par Loulou le

    C’est la gauche qui est une relique du passé à mettre au vide ordures.

  6. Posté par pierre frankenhauser le

    Ben voyons! Et lorsqu’il n’y aura plus du tout d’armée en Suisse, on appellera Mme Galladé pour nous défendre. Encore quelqu’une gauchiotte qui croit que l’Histoire s’arrête là, qu’il n’y aura plus jamais de conflit en Europe, que notre pays ne risque rien du tout. Un pays neutre n’est pas beaucoup plus à l’abri qu’un autre. On l’a vu lors des deux Guerres mondiales avec la Belgique, pourtant pays neutre. D’autre part, un pays sans défense n’est pas respecté, n’est pas crédible et se retrouve en position de grande vulnérabilité vis-à-vis de l’étranger. Sa diplomatie ne pèse pas lourd, car rien n’à opposer. Si la Corée du Nord de l’autre tête de hareng n’avait pas son armée, ni aucun missile ou arme nucléaire à opposer, les USA l’aurait déjà bouffée depuis longtemps. Ce n’est pas l’OTAN qui viendra nous défendre contre les barbaresques s’ils cherchent un jour à prendre le pouvoir chez nous. Par ailleurs, si presque tous les pays de cette planète ont des forces armées, ce n’est pas un hasard. Nous sommes obligés de suivre le mouvement, car les 7 milliards d’êtres humains ne sont de loin pas tous des bisounours comme les socialos. Une armée dissuasive est l’assurance-vie d’un pays.

  7. Posté par pierre frankenhauser le

    Ben voyons! Et lorsqu’il n’y aura plus du tout d’armée en Suisse, on appellera Mme Galladé pour nous défendre. Encore quelqu’une gauchiotte

  8. Posté par aldo le

    OUI LA GAUCHE EST UNE RELIQUE DU PASSE, rien qu’en proposant par les temps qui islamistes qui courent, cette grandiose ineptie de supprimer les tirs obligatoires. Crochés à la cooke, au cannabis, et mai 68, ils appellent ça être ouverts. Les Français ont Mélenchon et nous Christian Le(v)rat. C’est du même bois: mauvaise foi et opportunisme béat devant l’islamisation à outrance et ses associés circonstanciels les éjaculateurs précoces du PDC valaisan, qui peuvent aussi revendiquer le droit au harem avec le soutien des Balkans comme on l’a vu lors de l’élection au conseil d’Etat. On espère que Freysinger à visionné comment en Suisse on falsifiait la démocratie. http://lesobservateurs.ch/2017/12/09/fraudes-electorales-consequentes-suisse-canton-de-vaud-particulierement-a-lausanne/ ce qui devrait plaire à Mélanchon qui a aussi un propension à falsifier les chiffres de ses manifs, et à utiliser le grand angulaire photo pour impressionner les gogos de la presse à sa botte. .

  9. Posté par Gérald le

    La gôôôche est plus dangereuse pour la Suisse que les djihadistes.

  10. Posté par Gabrielle le

    Non mais… Cessez donc de vous emmerder à commenter sur ce sujet. C’est tellement pathétique, tellement ridicule… Et laissez les « supérieurs » de la gôôôche boire leur tisane de fleur d’oranger tranquilou…

  11. Posté par Nathalie le

    S’attaquer aux armes des citoyens est un acte profondément anti-démocratique, un citoyen désarmé n’est qu’un contribuable bon à fermer sa gueule, à travailler et bien sur, PAYER ses impôts.
    Plutôt que de vous énerver sur un clavier et écrire des commentaires, ou en plus de cela, adhérez à proTELL:
    https://www.protell.ch/fr/maintenant
    Ensuite demandez un extrait de casier judiciaire (très simple, allez à votre bureau de poste le plus proche et vous pouvez y faire la demande moyennant 20 francs), puis avec cet extrait demandez un permis d’achat d’arme auprès de votre police cantonale, pour VD, c’est simple par leur site web:
    https://www.portail.vd.ch/prestations/prestations/particuliers/permis-d-acquisition-d-armes/presentation.html
    Avec ce PAA allez dans une armurerie et faites vous plaisir, tout en sachant que chaque arme de plus entre les mains de citoyens honnêtes fait horreur aux socialistes!

  12. Posté par Matelot le

    Chantal Galladé est viscéralement, pathologiquement et maladivement anti-armes.
    Son père c’est suicidé avec son arme de service, c’est dramatique je le reconnais bien volontiers. Cependant, envisager une psychothérapie pourrait lui faire le plus grand bien et, surtout, pourrait l’inciter à foutre la paix aux amateurs d’armes et à leurs usagers. Il ne se passe pas six mois sans qu’elle ponde une nouvelle ineptie anti-armes et ça devient lassant.

  13. Posté par Antoine le

    Après le désarmement des citoyens/nnes, la gôche passe à l’élimination des l’entrainement (tirs obligatoires), c’est d’une constance déconcertante …
    C’est une bande de vendus qui ouvrent les portes de la Suisse à toute cette racaille armée jusqu’au dents. Les  »chances » qui reviennent des champs de bataille du Moyen-Orient ont de l’entrainement et de la pratique, eux !

  14. Posté par Vasionchi Michel le

    La gauche elle même, n’est ‘elle pas une relique avérée , victime de son passé peu glorieux….?

  15. Posté par Christian Hofer le

    La tradition humanitaire aussi c’est une relique du passé mais étrangement dans ce cas, lorsqu’il s’agit de laisser envahir la Suisse par des africano-musulmans, détruisant ainsi notre patrie, c’est bien!

    En tout cas, on perçoit très bien l’hypocrisie totale de la gauche qui vise tout ce qui fait la Suisse. Ils ne s’en cachent même pas.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.