Berlin : un des tueurs du Bataclan présenté comme « martyr » dans une expo subventionnée

On inaugure mercredi [29 novembre], […] place Marianne à Berlin, une installation qui porte le titre de « Musée des martyrs« . On y montre des personnalités de l’histoire du monde qui sont morts pour leurs convictions. Comme Socrate (469-399 avant J.-C.) et Sainte Apolline d’Alexandrie (3e siècle), ou encore Martin Luther King (1929–1968).

À la fin de la série, on trouve Ismaël Omar Mustafaï, l’un des islamistes de Paris qui ont assassiné 89 personnes le 13 novembre 2015 dans la salle de concert du Bataclan.

On apprend par le guide audio qu’il croyait devoir se sacrifier pour lutter contre la culture occidentale. L’original de son billet d’entrée figure parmi les objets exposés.

[…]

« Les artistes veulent élargir la notion de martyr », explique Ricarda Ciontos de l’association Nordwind qui dirige l’installation sur le plan artistique. L’association Nordwind est financée par les impôts via le Fonds culturel de la capitale et la Fondation pour la culture de la République fédérale.

Nous n’avons pas pu joindre mardi les deux artistes danois, Ida Grarup Nielsen et Henrik Grimbäck, qui ont conçu cette série de martyrs. Ils ont déjà montré leur installation l’an dernier au Danemark et ont recueilli de vives critiques. Mais ils n’en démordent pas. Ils veulent montrer, « au-delà de tout jugement de valeur », des gens qui sont prêts à sacrifier leur vie.

[…]

(Traduction Fdesouche)

Bild

10 commentaires

  1. Posté par Cenator le

    « Les artistes veulent élargir la notion de martyr ».
    En réalité, c’est l’islam qui a « élargi » de la sorte la notion de martyr (shahid).
    Nos deux « artistes » n’ont rien inventé, ils ne font que reproduire la terminologie islamiste.

  2. Posté par Sitting bull le

    stupéfiant la lâcheté n a plus de limite les gauchistes sont complètement dingues , le gauchisme est pire que le nazisme , Adolph et ses sbires voulait détruire l Europe et les gauchistes on remplacé les nazis , ils veulent nous détruire aussi

  3. Posté par SD-vintage le

    Finalement, les SS et Hitler sont de grands martyrs. Un de ces jours la gauche va réhabiliter le nazisme. Pour le communisme c’est fait depuis longtemps.

  4. Posté par Vautrin le

    Cette exhibition ayant lieu en Allemagne, pourquoi le Quai d’Orsay n’élève-t-il pas officiellement une protestation ?
    Les deux compères islamo-gauchistes auteurs de cette infamie devraient moisir en prison pour apologie du terrorisme.

  5. Posté par pepiou le

    Confondre volontairement bourreau et martyr voilà une nouvelle tendance artistique : le charogne-art.

  6. Posté par Jacques Beckie le

    Des artistes ça !? Deux pauvres fiottes !….

  7. Posté par Denys le

    @Bussy
    Je serais tout à fait heureux de recevoir le 10e de ce qui leur a été donné pour l' »oeuvre » de ces « artistes »

  8. Posté par jsg le

    ne pas confondre partir c’est mourir un peu
    avec
    martyr c’est pourrir un peu (Blaise Cendrars)
    Maintenant posons nous la question : Pourquoi les gouvernants occidentaux ne condamnent pas le coran pour incitation à la haine, au meurtre, au communautarisme. Ces gouvernants qui de fait deviennent complices des connards qui tuent des innocents sous le blanc-seing de Allah ?

  9. Posté par Antoine le

    Une exposition subventionnée par nos impôts pour faire l’éloge d’une RACAILLE !
    C’est un SCANDALE.Cette exposition doit être fermée immédiatement, tant que de la publicité ou éloge est faite pour des meurtriers.
    Un peu (beaucoup) de respect pour les VICTIMES, les parents et les amis des victimes !

  10. Posté par Bussy le

    Pauvres gens ces artistes (?) danois, pardonnez-leur, il leur a été peu donné, il leur sera peu demandé !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.