Citoyens en armes. A quoi sert la loi sur les armes ?

Frank Leutenegger
Journaliste, retraité RTS,  www.swissguns.ch
SwissGunsBelleImgae

NDLR. Les criminels et autres jihadistes constituent eux, en revanche, des arsenaux de guerre. Qui est vraiment dangereux?

A quoi sert la loi sur les armes ?

 

A garantir la sécurité publique ? C'est ce que l'Etat veut nous faire croire. Mais, comme l’a écrit le journaliste canadien Shawn L. Mac Farlane, "l’État, malgré des airs bienveillants, ne vise pas à protéger le citoyen par le contrôle des armes. Il ne lui garantit pas qu’il ne sera victime d’aucun crime, ou que jamais personne n’utilisera une arme contre lui. Il vise simplement à protéger son monopole de l’usage de la violence".

 

Et c'est de cela qu'il s'agit. Ce fameux "monopole de la violence" considéré comme une espèce de loi suprême par la gauche et par certains policiers n'en est pas un. Ou alors, il faut comprendre que, comme l'Etat c'est nous, les citoyens, ce monopole appartient en fait aux citoyens !

 

Officiellement, l'Europe veut lutter contre le terrorisme et c'est la raison du durcissement des lois sur les armes. En réalité - et à Bruxelles, certains ont dû le reconnaître - ni le terrorisme ni le banditisme ne sont concernés. Ce sont les honnêtes citoyens qui sont visés. Pourquoi, si ce n'est pour mieux les contrôler ?

 

L'Etat ne veut pas de citoyens armés. Pensez, ce serait le "Far West", avec des "fleuves de sang"" dans les rues ! Euh... je me souviens bien de l'époque d'avant la loi fédérale sur les armes, d'avant 1999, quand la plupart des Suisses avaient le droit de porter une arme. Et il me semble que les honnêtes gens étaient plus en sécurité alors.

 

En France, il faut remonter plus loin dans le temps pour l'interdiction du port d'arme... 1939 et le décret-loi Daladier. Excellente initiative dans un pays qui allait sous peu être attaqué. Les citoyens français se sont retrouvés sans défense face aux Nazis.

 

En Israël, pays où 665 attaques terroristes ont étés recensées entre septembre 2015 et septembre 2016, environ 10% des citoyens portent une arme. Le maire de Jérusalem, Nir Barkat a même exhorté ses résidents à porter leur arme quotidiennement.

 

 

En République Tchèque, 300'000 citoyens (hors forces de l’ordre), sur une population totale de 10,5 millions de citoyens, bénéficient du permis de port d’armes. Pas de flot de sang dans ce "Far East" ! Le taux d’homicide y est à peu près le même que celui de la France (attentats mis à part).

 

La République Tchèque a déposé plainte contre l'Europe. Deux plaintes en fait, l'une directement contre la directive européenne qui apporte des restrictions inacceptables au droit de posséder des armes, l'autre contre  les effets de cette directive sur les Etats européens, obligés de modifier  leur droit national d'ici septembre 2018.

 

Et les modifications arrivent. En Belgique, on veut soumettre tous les magasins d'armes semi-automatiques à autorisation. En France, on exige des propriétaires de fusils de chasse à pompe, qu'ils transforment leurs armes en fusil à un coup (!). L'Allemagne veut aller beaucoup plus loin que la Directive. Explication: il faut contrôler l'accès aux armes... comme celle qu'à utilisée le tueur de Munich en juillet dernier, ce Glock au numéro de série limé venu tout droit du marché noir et forcément incontrôlable.

 

En Suisse, on veut nous forcer à nous inscrire dans une société de tir et à y être actifs en permanence. Et nos rouges bienveillants préparent d'autres joyeusetés... clause du besoin rigoureuse, enregistrement rétroactif de toutes les armes, interdiction des munitions contenant du plomb, etc. "Et il y aura des confiscations, Monsieur Leutenegger", hurlait la conseillère aux Etats Géraldine Savary, lors d'une émission de radio.

 

Voila comment l'Etat veut nous protéger. En nous retirant tout moyen de défense, au nom de son prétendu "monopole de la violence". En fait, l'Etat se méfie de ses citoyens. Comment pourrait-il s'étonner de ce que les citoyens se méfient de l'Etat ?

 

Frank A.Leutenegger, 20 novembre 2017

PS. NDLR. Les criminels et autres jihadistes constituent eux, en revanche, des arsenaux de guerre. Qui est vraiment dangereux?

Rappel, un seul exemple, ici

3 commentaires

  1. Posté par AZRAEL le

    L’agenda mondialiste se poursuivra inexorablement quoiqu’on en pense ou quoiqu’on fasse, la directive europeenne sera adoptee avec ou sans referendum car le regime de Sommaruga et l’ensemble du CF se contrefout de l’opinion du peuple et de ses interets .

  2. Posté par jean le

    Mais que l’EU nous laisse tranquille, il n’y pas de tueries de masses ici. ICI C’EST LA SUISSE !
    les citoyens armés sont respectueux de la vie, formés via l’armée ou les sociétés de tir a utiliser – et surtout ne pas utiliser – leur armes dans le respect de la loi et de la sécurité.
    IL N’Y A PAS DE PROBLEME LIE AUX ARMES EN SUISSE – encore moins de problème lié aux détenteurs légaux d’armes.
    Que ces juges étangers, illégitimes en Suisse et dans leurs pays, car non élus démocratiquement, LAISSENT UNE BONNE FOIS POUR TOUTES LE PEUPLE SUISSE GERER SES LOIS COMME IL L’ENTEND.

    PAS DE JUGES ETRANGERS !!!!!!!!!
    QUE LES POLITICIENS DE SE PAYS PRENNENT LEURS RESPONSABILITES: ILS SONT ELUS POUR REPRESENTER LE PEUPLE. et non pour obéir à cette empire européen dont la décadence à commencé il y a maintenant longtemps !!!! L’EU est en train de sombrer !

    j’irai encore plus loin:
    En ces temps ou chaque jour se déroule un attentat, un vol avec extrême violence, un meurtre ou un viol, les détenteurs d’armes devraient être encouragés à être formés à aider les forces de l’ordre et autorisés à porter leurs armes.
    Avant 1999 chacun pouvait se promener avec son arme chargée en poche, cela allait très bien !

    TROP C’EST TROP:
    Article 3 de la déclaration universelle des droits de l’homme:
    Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne.

    Article 17 de la déclaration universelle des droits de l’homme:
    1. Toute personne, aussi bien seule qu’en collectivité, a droit à la propriété.
    2. Nul ne peut être arbitrairement privé de sa propriété.

    Article 30 de la déclaration universelle des droits de l’homme:
    Aucune disposition de la présente Déclaration ne peut être interprétée comme impliquant pour un Etat, un groupement ou un individu un droit quelconque de se livrer à une activité ou d’accomplir un acte visant à la destruction des droits et libertés qui y sont énoncés.

    Cette directive violerait sans détour ces 3 articles, et bien d’autres encore…

  3. Posté par Maurice le

    Mais oui, c’est vrai ça : l’Etat totalitaire de gauche et ses adorateurs bien-pensants veulent être les seuls à détenir le monopole de la violence. Excellent, cet argument contre ceux qui veulent nous désarmer sous prétexte d’être les seuls à détenir notre sécurité.
    Quand je croise nos recrues en uniforme avec le fusil d’assaut sur le dos, ou sur le ventre, ça me rassure et surtout ça me rend fier de mon pays. J’espère chaque fois qu’ils ont des munitions avec eux. Et cela, tout simplement parce que j’ai confiance en mes compatriotes, sentiment que l’Etat a jeté par-dessus bord.
    « C’est avec brio que le Fass 90 a passé toutes les épreuves de l’armée, en surpassant largement plusieurs critères de qualité, de fiabilité, et de précision. Ainsi, dans la meilleure tradition armurière suisse, à partir de 1986 l’armée du pays est équipée d’un fusil d’assaut, qui est souvent reconnu comme étant probablement le meilleur fusil d’assaut produit en masse à ce jour. »
    https://www.carabiniers.ch/node/58

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.