L’hystérie anti-Trump dans nos médias continue…

hysterie-antitrump

Cenator: Voici la dernière propagande anti-Trump dans Le Temps, qui fait de la pub pour deux ouvrages anti-Trump, tout en revendiquant... « l'autonomie intellectuelle » !

Ces ouvrages vont discrètement disparaître des rayons, tout comme la multitude de livres écrits pour l'adhésion de la Suisse à l'UE.

Mais en attendant, la propagande de la gauche et son hystérie généralisée nous submergent en flot continu.

**************

Comment survivre à Donald Trump?

Ecrits dans l’urgence, deux ouvrages d’intellectuels américains appellent à la résistance avec des accents inquiétants

L’un est un historien de l’Europe de l’Est bien au fait des horreurs qu’elle a connues au XXe siècle, l’autre une intellectuelle altermondialiste, engagée dans ce qu’elle estime être un combat de la dernière heure pour sauver la planète. Tous deux ont vu plus dans l’élection de Donald Trump qu’une surprise désagréable, ouvrant une période d’incertitude majeure pour les Etats-Unis et pour le monde. Ils ont eu d’emblée l’impression de se trouver en terrain connu – et d’autant plus terrifiant.

Mise en garde

Timothy Snyder, dont le bref ouvrage De la tyrannie, paru à la fin de 2016, connaît sa première réédition, ne lésine pas sur les comparaisons. C’est bien à l’aune du pire, le nazisme et la dictature stalinienne, qu’il examine le profil du nouveau président et met en garde: les institutions, que ce dernier méprise et malmène ouvertement, sont fragiles; l’inculture généralisée n’est pas que peu décorative: elle est dangereuse politiquement. Quant à la manipulation des faits, à laquelle Donald Trump se livre si ouvertement, c’est un ressort majeur de toutes les dictatures. A tout cela, donc, les Américains doivent prendre garde s’ils ne souhaitent pas se rendre compte un vilain jour que, le 8 novembre 2016, ils ont voté pour la dernière fois.

[…]

Les affaires aiment le chaos

Deuxième théorie de Naomi Klein que Donald Trump vient confirmer, celle de la stratégie du choc. […]

Exemples: le Chili de Pinochet, passé à la moulinette des Chicago Boys, ou La Nouvelle-Orléans, où l’ouragan Katrina a été l’occasion de chasser les pauvres du centre-ville et de privatiser l’éducation.

Démocratie entre parenthèses

L’incohérence de la présidence Trump, dans cette optique, s’apparente à une stratégie de brouillage et, craint-elle, les chocs les plus graves sont à venir, à la mesure des changements espérés par la poignée de multimillionnaires qui entourent le nouveau président. Jusqu’à la guerre, qui demeure à ce jour le meilleur moyen de mettre la démocratie entre parenthèses – et de faire monter les prix du pétrole, dont le bas niveau freine pour le moment les volontés d’extraction tous azimuts manifestées par la Maison-Blanche.

Face à une situation qu’ils n’hésitent pas à dépeindre sous les traits les plus noirs, les deux auteurs appellent à entrer en résistance. Avec des recettes qui, en partie, se recouvrent: attention aux autres, refus à opposer à toutes les tendances moutonnières qui amènent parfois à devancer les désirs des puissants avant d’être obligés de s’y plier par la force, prise d’autonomie intellectuelle. Naomi Klein fait un pas de plus: résister à Trump ne suffit pas. Il faut, assène-t-elle, s’en prendre au monde qui a rendu son accession au pouvoir possible. Un monde où les inégalités sociales se creusent, où la violence et le mépris sont devenus des moyens acceptables d’accéder au sommet et où des masses croissantes d’individus se tournent vers l’extrême droite car elle est la seule à promettre de les délivrer de la concurrence sauvage où les a plongés la mondialisation.

Construction d’une utopie

Pour enrayer la marche vers le pire, la gauche doit cesser de proposer des correctifs plus ou moins audacieux à l’ordre économique qui a produit Donald Trump. Elle doit le remettre radicalement en question, lui opposer un grand récit mobilisateur plutôt que de le tenir, derrière Margaret Thatcher, comme sans alternative. […]

 

Naomi Klein, «Dire non ne suffit plus. Contre la stratégie du choc de Trump», trad. de l’anglais (Canada) par Véronique Dassas et Colette Saint-Hilaire, Actes Sud, 302 p.

Timothy Snyder, «De la tyrannie. Vingt leçons du XXe siècle», trad. de l’anglais (Etats-Unis) par Pierre-Emmanuel Dauzat, Gallimard, 100 p.

 

Source : https://www.letemps.ch/culture/2017/11/18/survivre-donald-trump

Un commentaire

  1. Posté par Jacques le

    Espérons que Le Temps subira le même sort que L’Hebdo !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.