Suisse, Islam: Endetté et inculpé, Nicolas Blancho a disparu

nicolas blancho

Nicolas Blancho a disparu sans laisser d’adresse. Le président du Conseil Central Islamique Suisse, originaire de Bienne, a été inculpé il y a quelques semaines pour propagande terroriste. Le jugement du Tribunal pénal fédéral de Bellinzone est pendant.

Une mention parue dans la feuille d’avis officielle du Canton de Berne indique qu’il devait 9000 francs à la caisse maladie Sanitas.

Source et article complet

14 commentaires

  1. Posté par Anne le

    le pire, c’est qu’il doit se considérer comme une victime… et sa communauté mahométane a dû alerter toute la umma qu’un pauvre frère était persécuté par les koufars.

  2. Posté par Hotch le

    Nos « autorités » sont encore capables de lancer un mandat international pour le faire revenir à nos frais.
    Autant passer les CHF 9’000 à pertes et profits et mettre quelques milliers de francs en bonus pour celui qui le liquidera là où il se trouve.

  3. Posté par rikiki le

    Il prend des risques, c’est pas à Bienne qu’il risquait un trou au milieu du front !

  4. Posté par Palador le

    C’est quand même le moment, les politiques commencent à réagir, (peut-être sous la pression du peuple ?) Ce personnage, ainsi que tout les représentants de cette idéologie mortifère qui font du prosélytisme à travers les médias imbéciles qui les invitent, doivent comprendre et savoir qu’on n’en veut plus. Soit qu’ils retournent d’où ils viennent et pour les convertis qu’ils la ferment et bannissement de tout les médias.

  5. Posté par Aude le

    Bussy@
    Ah pour sûr, bien joué. Prochaine résidence Arabie saoudite, Afghanistan, Maroc, Algérie ?

  6. Posté par Tommy le

    Cet armailli à capet a enfin disparu!
    Mais s’il tombe malade et nécessite des soins coûteux, il réapparaîtra bien vite!

  7. Posté par Sergio le

    Excellente nouvelle pour finir la semaine. Ce soir à l’apéro, ce sera une flûte de champagne à la place de la bière pression. Je rêve que cette face de rat ne réapparaisse plus.

  8. Posté par Bussy le

    Nicolas Mohammed Branquignolo a pris le maquis ! Bien joué des autorités fédérales !
    Reste plus qu’à faire partir Quasimodo Illi et sa pouffiasse bâchée et la Suisse comptera trois parasites de moins !

  9. Posté par Astérix contre les islamistes le

    Ils doit peut être acheter une Kalach avec cet argent des con tribuables .

  10. Posté par My Suisse le

    Disparu avec la complicité des islamo-gauchistes!

  11. Posté par Christian Hofer le

    vous pariez qu’on va le retrouver en train de préparer un attentat chez nous?

  12. Posté par Yves le

    @Vautrin : En paquet cadeau, mais en plusieurs paquets. C’est bientôt Noël et le Père Noël est une ordure ;-)

  13. Posté par Fanfouet le

    Ne le cherchez surtout pas ! Il ne nous manque pas du tout, pourvu que sa disparition soit définitive…

  14. Posté par Vautrin le

    Ah ! Que voilà un pieux personnage !! Si l’un ou l’autre de ma Camorra le trouve, nous vous l’enverrons en paquet-cadeau avec du goudron et des plumes !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.