Paradise Papers : Farage accuse Soros de financer son influence sur l’UE

world-is-waking-up-soros

Un réquisitoire en plein Parlement européen. Nigel Farage, le chef de la campagne britannique en faveur du Brexit, passe à la vitesse supérieure en dénonçant une collusion à grande échelle contre les nations entre le milliardaire globaliste et immigrationniste George Soros, son organisation Open Society et l’Union européenne, à l’occasion du débat sur l’usage des paradis fiscaux révélés par les « Paradise Papers », sujet dont se délectent les médias dominants. Cette affaire est issue de la révélation par des « journalistes d’investigation » de 13,5 millions de documents confidentiels sur des sociétés offshore. Farage retourne cette opération contre l’eurocratie alors que les médias dominants tentent d’impliquer des conservateurs britanniques en accusant par exemple George Magan ou le souverainiste Jacob Rees-Mogg, ou encore, aux Etats-Unis, Wilbur Ross, secrétaire d’Etat au Commerce de Donald Trump.

Le vrai scandale n’est pas les Paradise Papers, cabale financée par Soros

Le député européen britannique a accusé le milliardaire américano-hongrois de financer la cabale. « La semaine dernière, la commission électorale du Royaume-Uni a ouvert une enquête pour savoir si la campagne en faveur du “leave” (la sortie de l’UE, NDLR) avait bénéficié d’argent étranger ou russe. Or cette enquête a été lancée après une interpellation lancée à la Chambre des Communes par Ben Bradshaw, personnage lié à l’organisation appelée Open Society », a poursuivi Farage. « J’affirme ceci après que la campagne sur l’utilisation de l’argent, et l’influence qu’il a pu avoir sur le résultat du Brexit ou l’élection de Trump, a atteint un niveau virtuel d’hystérie », a poursuivi l’eurodéputé de l’UKIP.

Farage accuse Soros d’avoir versé 18 milliards* de dollars à l’Open Society, groupe d’influence à Bruxelles

Et le député souverainiste de s’emporter. « Je me demande quand nous allons vraiment parler d’argent des paradis fiscaux, quand nous allons vraiment parler de subversion politique, quand nous allons vraiment parler de collusion. (…) Et je dis cela parce que George Soros a récemment donné 18 milliards* de dollars à l’Open Society, son organisation qui, c’est bien connu, milite pour le libre déplacement des populations et soutient les organisations supranationales telles que l’Union européenne. » Or l’influence de cette organisation « ici à Bruxelles, est vraiment considérable », a accusé Farage, mettant en cause l’intégrité de l’eurocratie supranationale.

Nigel Farage a appuyé son propos par des faits accablants qui prouvent la soumission de la Commission européenne présidée par Jean-Claude Juncker au sans-frontiérisme de George Soros, dont les conséquences migratoires et civilisationnelles s’avèrent dramatiques en Europe. « L’Open Society se vante d’avoir tenu 42 – oui quarante-deux ! – réunions l’année dernière avec la Commission européenne ; elle a même publié un memento de ses “amis sûrs” au Parlement européen, une liste de 226 noms, dont le vôtre, Monsieur, je pensais que vous trouveriez cela intéressant », a lancé Farage à un eurodéputé qui s’agitait sur son fauteuil.

A l’Union européenne, le libéral Guy Verhofstadt, proche de Soros, est en pointe contre Viktor Orban

Farage a aussi démontré la soumission de l’eurocratie à l’entreprise de submersion encouragée par Soros en interpellant le président du groupe ADLE (libéral européiste) au Parlement européen, l’ancien Premier ministre belge Guy Verhofstadt : « Nous avons même vu la semaine dernière Verhofstadt, au service de M. Soros, lors de la conférence des présidents (des groupes parlementaires, NDLR), participer à la bataille en cours contre Viktor Orban, le premier ministre de Hongrie », qui tente de résister à l’immigration à dominante islamique imposée par Bruxelles. « Si nous devons avoir un débat, et si nous devons parler de pleine transparence politique et financière, alors, allons-y », s’est exclamé Farage. Ce dernier a annoncé qu’il allait « écrire à chacun des 226 » eurodéputés, pour leur poser « quelques petites questions précises » : «Avez-vous reçu des fonds, directement ou indirectement de l’Open Society ? A combien de ses réunions avez-vous participé ? Pourriez-vous s’il vous plaît nous fournir une liste des rencontres avec tous ses délégués, incluant George Soros ?»

Nigel Farage a conclu : « Je pense que ce parlement devrait maintenant créer une commission d’enquête spéciale pour mettre tout cela au clair. Et je dis cela parce que j’ai bien peur qu’on découvre la plus vaste collusion politique internationale de l’histoire ».

Matthieu Lenoir

Source : reinformation.tv

*Ndlr : l’auteur écrit millions, mais Farage parle de milliards (vers 1:30-1:35).

Vidéo doublée en français :

Vidéo en anglais :

Rappels :

http://lesobservateurs.ch/2017/11/15/devant-le-parlement-europeen-nigel-farage-denonce-la-veritable-ingerence-celle-de-george-soros/

http://lesobservateurs.ch/2017/10/19/soros-a-transfere-18-milliards-deuros-de-sa-fortune-personnelle-vers-sa-fondation-open-society/

http://lesobservateurs.ch/2016/08/19/les-allies-deurope-centrale-de-georges-soros-au-parlement-europeen/

 

Et voir aussi :

Exclusif : la liste des politiciens belges prêts à trahir vos intérêts - LE PEUPLE

La liste des eurodéputés à la solde du mondialiste Georges Soros

[France, Belgique, Europe de l’Est]

 

Cenator : C’est pour quand, la liste des Suisses corrompus par Soros ? Comment accéder à ces données ? Est-ce que nos élus socialistes en font partie ? Et les Verts ?

11 commentaires

  1. Posté par aldo le

    @Le Taz le 17 novembre 2017 à 11h47 Et le lien entre les médias du monde entier dont l’uniformité et l’unanimisme à casser du sucre sur Trump n’est pas pour nous rassurer et liquider totalement cette hypothèse. On a bien vu qu’avec Erasmus des millions ont été dilapidés dans toute la Suisse tiré vraisemblablement de la caisse de Soros avec la blanchisserie des bolchéviques de l’U€RSS: Merkel, Junker, Sommaruga & Cie.

    Donc encore une fois NO-BILLAG s’impose en priorité.

  2. Posté par Damien Francois le

    Voilà la vision que ce monstre a de l’ humain.2 qu’il est en train de frabriquer avec l’aide des GAFAM: l’idiot planétaire parfait, télécommandé par la technologie. Il y a déjà des légions entières de ces zombies (tous les imbéciles qui sont la gueule dans leur I-something du matin au soir et soir au matin, entre autres les « jeunes »). 1984+Brave New World = Soros!
    « The encumbered individual. Enlightenment values can be made relevant to the present day by replacing reason with fallibility and substituting the individual for the unemcumbered individual of the Enlightenment philosophers. By encumbered individuals, I mean individuals in need of society, individuals who cannot exist in splendid isolation yet are deprived of the sense of belonging that was so much a part of people’s lives at the times of the Enlightenment that they were not even aware of it. The thinking of encumbered individuals is formed by their social setting, their family and other ties, the culture in which they are reared. They do not occupy a timeless, perspectiveless position. They are not endowed with perfect knowledge and they are not devoid of self-interest. They are ready to fight for survival but they are not self-contained; however well they compete they will not survive because they are not immortal. They need to belong to something bigger and more enduring, although, being fallible, they may not recognize that need. In other words, they are real people, thinking agnts whose thinking is fallible, not personifications of abstract reason. In putting forward the idea of the encumbered individual, I am, of course, engaging in the same kind of abstract thinking as the the Enlightenment philosophers. I am proposing another abstraction based on our experience with their formulation. Reality is always more complicated than our interpretation. The range of people living in the world can vary from those who are not far removed from the Enlightenment ideal to those who barely act as individuals, with the distribution curve heavily skewed toward the latter. The point I want to make is that a global society could never satisfy encumbered individuals’ needs to belong. It could never become a community. It is just too big and variegated for that, with too many different cultures and traditions. Those who want to belong to a community must look for it elsewhere. A global society must always remain something abstract, a universal idea » (Soros, George: The Crisis of Global Capitalism. Open Society Endangered, 1998, London: Little, Brown anc Company, S. 92-93). La purge devrait être « comprehensive »… donc impossible. Mieux vaut espérer qu’un astéroide nous débarasse du cauchemar dans lequel nous nous trouvons. C’est plus réaliste… Let the show begin, I’m ready!

  3. Posté par Loulou le

    Pour ce qui est de la Suisse je crois que cela est clair: Calmin-Rey est directement salariée par la nébuleuse du Satan ((Hongrois)).

  4. Posté par Neufmm le

    Ce qui est certain, c’est qu’en tant que membre de l’Open Society, Calamity-Rey a été payée par Soros. A-t-elle déjà été payée lorsqu’elle était membre du CF ? C’est une enquête que les journalistes (de gauche, pléonasme) ne vont certainement pas faire !

  5. Posté par Aude le

    PS. confusion probable «  Tout ce qui est caché sera révélé « 

  6. Posté par Aude le

    Le temps est venu de mettre de l’ordre dans la maison européenne!
    SSSoros a versé 18 milliards à sa Fondation «  Open Society ».
    Mr.Farage parle de l’extraordinaire influence de SSSoros à Bruxelles. ( qui en doutait).
    Donc SSSoros aurait eu 42 commissions avec l’UE. Il a publié un livre contenant la liste de 226 personnes du parlement européen…(Commissaires y compris?) qui auraient bénéficié des largesses de l’abominable type. Il se vante des alliés fiables au parlement européen. Tiens, tiens.
    – Questionnaire sera envoyé à ces parlementaires : Avez-vous reçu des fonds directement ou indirectement de l’Open Society?
    À combien de réunions avez-vous assisté ?
    Et Farage de conclure qu’il craint que ce soit la plus vaste collusion de politique internationale de l’histoire! – Rien que ça.
    J’aimerais tout aussi savoir combien de Commissaires de l’UE ont reçu des fonds de SSSoros?
    Car, pour mener l’Europe au suicide sans état d’âme, il faut croire que le jeu en valait la chandelle. Et pendant qu’on y est, est-ce que les Présidents de Gouvernements européens ont eux aussi bénéficié des largesses de SSSoros?
    By the way, en Suisse aussi? On peut aussi s’interroger.
    L’assiduité que Mme Sommaruga a deployée à parcourir l’Europe pour le partage de quota des migrants, la même énergie actuelle avec les migrants stationnés en Libye alors que nous ne faisons partie de l’UE est extraordinaire, non?
    La position des tenors de partis politiques suisses: PDC, PL-PR, PS, VERTS, en bref tous exept UDC, ont-ils également reçu des fonds de l’Open Society?
    Et qui en fait partie en Suisse? Mme Calmy-Rey, Mme Sommaruga Mr Burkhalter? et autres?
    Sachant tous les lobbystes arpentant les couloirs du Palais Fédéral, la question me paraît logique.
    On peut exiger la transparence à ce sujet. Tous ces politiciens étant payés par le peuple.
    Ah, je commence à croire que les beaux discours humanitaires doivent être payés rubis sur ongle et les actions en ce sens combien plus encore.
    Citoyens, exigeons la plus grande transparence à ce sujet.
    Et souhaitons aussi, qu’à l’UE, un GRAND MAIS TRÈS GRAND NETTOYAGE SOIT EFFECTUÉ.
    Dictateur mondial, SSSoros, merci pour le livre publié.
    Qui disait que « Tout ce qui est caché ne sera révélé «  vous le devinez? Et en ce moment, on est plutôt bien servi

  7. Posté par marcel le

    Heureusement que l’on as Farage pour exposer la corruption institutionnalisé de l’UE. Avons nous besoin d’un Farage en Suisse, y a t’il des influences étrangères sur les décisions de nos représentants?

  8. Posté par Astérix contre les islamistes le

    Vraiment il pourrit sur pied
    pas encore crevé mais pourtant bien décomposé !

  9. Posté par Loulou le

    Comme il a mouché la socialope boche à la fin de son intervention.

  10. Posté par Damien François le

    Enfin, il est temps que l’abcès crève… Bien, que quelqu’un du calibre de Farage, après Orban et Kurz, s’attaque à ce diable incarné. Le satanisme, voilà ce qui nous est imposé! Quand je lis que l’ Allahmagne est soit-disant le pays le plus admiré au monde, je vomis
    https://ostbelgiendirekt.be/deutschland-hat-weltweit-das-beste-image-153739
    Je ne digère vraiment pas la réalité à 180°, typique de l’inversion des valeurs que représente le soros-satanisme. En Transylvanie, les « strigoi » (vampires), pour être sûr de s’en débarasser, il fallait leur enfoncer un pieu dans le coeur (difficile, car coeur???), puis couper la tête et enfin brûler les restes, pour que rien ne subsiste et tout soit purifier par le feu. Pauvre feu, oui… WAR IS PEACE!

  11. Posté par Le Taz le

    Nigel, wicked ;-)
    Pourquoi la SSR ne relaie-t-elle pas les interventions de Mr Farage?

    Et qu’en est-il des liens entre George Soros et certains de nos politiciens?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.