Russie : le FSB démantèle une cellule de 69 extrémistes à Moscou

post_thumb_default

 

Une cellule secrète de l’organisation fondamentaliste Tablighi Jamaat a été démantelée à Moscou, d’après un communiqué du Service de sécurité fédéral de la Russie (FSB) paru le 14 novembre. 69 membres de l’organisation, dont les dirigeants du groupe, ont été interpellés.

Des écrits extrémistes et des données électroniques sur les agissements illégaux de la cellule ont été confisqués durant l’opération du FSB. Une enquête judiciaire a été ouverte.

Ce n'est pas la première opération menée par les autorités russes contre Tablighi Jamaat : en août dernier, trois membres de l’organisation avaient été arrêtés en République de Bachkirie, et fin 2016, une cellule de sept personnes avait été démantelée à Moscou.

Tablighi Jamaat a été fondée en 1927 en Inde par l'islamologue Muhammad Ilyas Kandhlawi dans le but officiel de protéger les musulmans indiens de l’influence hindouiste, mais s’est ensuite internationalisée. Cette organisation de prédication entend «faire revivre la foi» aux musulmans du monde entier et les inciter à revenir à une version fondamentaliste de l'islam sunnite. Se revendiquant apolitique, l’organisation a néanmoins été accusée de liens avec des groupes terroristes par les renseignements américain et britannique, ainsi que par WikiLeaks. Elle a en outre été interdite dans plusieurs pays dont la Russie, le Kazakhstan et le Tadjikistan, qui la considèrent comme extrémiste.

En France, cette organisation fondamentaliste a démarré ses activités dans les années 1980 et a pu être accusée, depuis, de servir de terrain de recrutement pour des mouvances islamistes radicales. Ainsi, d’après le think tank américain Stratfor, spécialisé dans le domaine du renseignement, les autorités françaises ont révélé que 80% des islamistes radicaux en France avaient eu des contacts plus ou moins formels avec Tablighi Jamaat.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.