Demandeurs d’asile coupables de harcèlement sexuel : certaines femmes veulent accuser… la police

Deux jeunes femmes ont été l’objet d’insultes, de harcèlement sexuel, d’attouchements et de crachats par quatre demandeurs d'asile irakiens devant la gare de Dortmund.

Les quatre hommes ont pu être arrêtés grâce à une importante intervention policière, un chien policier, et l’aide d'un témoin courageux.

Mais deux autres femmes ont filmé l’intervention, noté les numéros de plaque des voitures de police et annoncé qu'elles allaient dénoncer les policiers, sans qu’on sache de quoi elles veulent les accuser.

Ces dernières sont apparemment des Allemandes de souche, peut-être de la mouvance gauchiste locale, mais cela reste à confirmer.

La police souligne que son intervention a été tout à fait proportionnée étant donné les circonstances, que le chien n’a mordu personne et que les agents ont agi de façon appropriée. Elle attend donc sereinement les accusations annoncées.

Mais cela laisse tout de même songeur que des femmes tentent d’empêcher la police d’intervenir contre les agressions sexuelles.

Résumé Cenator pour LesObservateurs.ch

Source : Rundblick Unna

5 commentaires

  1. Posté par miranda le

    Est-ce que ce sont des Islamo-gauchistes, des antifas, des Bobos de gauche, des anti-féministes. Elles doivent sûrement porter une étiquette pour être aussi  » dégénérées ».
    Ne pas accepter que l’on secoure, même de façon ferme, des femmes agressées par des individus en bande, peuvent aussi laisser penser à des contaminées de la bien pensance

  2. Posté par Tommy le

    Que ces deux hallucinées se fassent violer à leur tour!
    Et qu’elles n’ appellent non pas la police, mais qu’elles requièrent d’ urgence l’ aide de musulmans du  » centre d » accueil » le plus proche!

  3. Posté par mac'oest le

    Ce que j’aimerais que ces accusations soient sans fondement! étape 2: les condamner pour dénonciation abusive et calomnie, à un travail d’intérêt général: 6 mois de bénévolat dans un centre de requérants

  4. Posté par Antoine le

    Si ces  »témoins » sont de gôche, il faudra interpréter leurs dires et accusations.
    Il est facile d’accuser des policiers qui font bien leur boulot, sans effusion de sang ni coups de matraque.

  5. Posté par Vautrin le

    L’oncle Sigmund vous dirait que ces rombières ont inconsciemment envie d’être violées. Mais plus prosaïquement, ce sont des cervelles de colibris (j’en demande pardon à ces oiseaux), des cerveaux de Shadocks ou d’Aplysies (un seul neurone, mais géant !). Il ne saurait en aller autrement : lorsqu’on fait passer l’excuse (la fausse excuse !) avant le crime, il y a bien un dérèglement psychique.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.