Lausanne : la gauche manifeste pour ses clandestins

sleep-out-lausanne

Une manifestation à Lausanne pour demander des lits pour les sans-abri

« Une centaine de personnes se sont réunies vendredi soir à Lausanne pour demander plus de lits pour les sans-abri. La moitié d'entre eux ont symboliquement passé la nuit dehors, sur les marches de l'église Saint-Laurent.

[...] Parmi eux se trouvaient des membres de plusieurs associations, notamment les collectifs R, Jean Dutoit ou encore La Maraude, mais aussi des SDF venus défendre l'idée que personne ne doit dormir dehors en plein hiver. 50 à 100 personnes dorment dans la rue… » […]

https://www.rts.ch/info/regions/vaud/9077175-une-manifestation-a-lausanne-pour-demander-des-lits-pour-les-sans-abri.html

***

[...] « Le tract distribué aux passants dénonce la police qui «brutalise» les sans-abri et rappelle: «Chaque nuit, le lieu d’hébergement d’urgence Sleep-in à Renens, plein à craquer, est obligé de refuser 40 à 100 personnes. La Marmotte aussi doit refuser du monde, au point qu’un grand nombre d’hommes, de femmes et des mineurs se retrouvent dehors.»

Ce premier «Sleep’Out Lausanne» a été mis sur pied par diverses organisations actives pour les personnes sans-abri ou dans les milieux de l’asile. On peut citer, notamment, La Maraude Lausanne, le Collectif R, le Collectif Jean Dutoit, mais aussi solidaritéS, SOS Asile Vaud, le Collectif vaudois de soutien aux sans papiers ou encore L’armoire à couverture. »

https://www.24heures.ch/vaud-regions/lausanne-region/rassemblement-nuit-soutenir-sansabri/story/23213472

**************

Cenator : Cette manifestation est organisée par l’extrême gauche avec le soutien de l’armada des associations venant en aide aux migrants (un véritable business dont beaucoup tirent considération et espèces sonnantes et trébuchantes).

Pourtant, aucune ville au monde – quiconque en douterait est invité à essayer de prouver le contraire – ne fait plus que Lausanne pour « ses migrants».

Lausanne est la seule ville au monde où la nourriture, chaude et froide, est servie 365 jours par an aux trafiquants de drogue, et cela sur le lieu même de la vente criminelle. Cette perversité se passe à la place Chauderon, vers 23 heures, elle est organisée par La Maraude, afin que les dealers n’aient pas à marcher 10 minutes pour rejoindre les locaux de la soupe populaire. (Les pauvres : ils devraient, sinon, interrompre leur « travail » durant 20 minutes, en comptant l’aller et le retour.)

Et les besoins en aide pour les assistés augmentent exponentiellement, les coûts avec.

La Maraude, les soupes populaires, les lieux d’hébergement subventionnés, les services médicaux dédiés aux soins gratuits pour les migrants, les infirmières, les coiffeurs, les dentistes (pensez-y lorsque vous payez la facture de votre dentiste), les pédicures, les lieux d’accueil de jour avec divertissement (sic), les repas, l’armada des assistantes sociales… rien ne suffit!

Et il y a encore des manifs organisées pour faire du foin, car l’effet « pompe aspirante » de cet assistanat sans limite assure que les besoins croîtront à jamais… ou plutôt jusqu’à ce que Lausanne et ses contribuables se soient définitivement noyés dans la délinquance, la saleté, les dettes et le chaos !

 

Voici une liste non exhaustive des instances d’aide aux « migrants », dans cette usine à gaz d’assistance, où la domination de la gauche est totale.

Tout espoir de changement avant le naufrage final est vain, à cause du remplacement de population très avancé à Lausanne et environs et parce que tout ce nouveau beau monde vote massivement à gauche !

 

Aide sociale d'urgence

«L’objectif du dispositif? Aider chaque année plus de 2'000 personnes sans revenu et souvent sans logement à survivre à Lausanne. Leur procurer un lit, un repas et des soins médicaux.»

Le dispositif d'aide sociale d'urgence comprend:

  • Les hébergements nocturnes d’urgence (La Marmotte, Sleep-In et, en hiver, l’Abri PC), soit 55 lits en été et 120 en hiver.
  • Des espaces d'accueil de jour pour les personnes marginalisées ou vivant dans la précarité comme le Passageet l'Espace. A l'Espace, diverses prestations sont proposées telles qu’orientation, consigne à bagages, permanence infirmière et la possibilité d’utiliser le lieu comme adresse postale.
  • La distribution de nourriture, par l'intermédiaire de la Fondation Mère Sofia, laquelle offre via la Soupe populaire un repas chaud à plus de 200 personnes chaque soir et via l'Echelle des colis alimentaires en faveur des personnes les plus précaires à Lausanne, mais aussi par le financement de la Centrale alimentaire région lausannoise (CARLCaritas Vaud), laquelle redistribue les invendus des supermarchés à 28 associations actives dans la distribution de repas et de nourriture et l’accueil de personnes défavorisées.
  • L’accès aux soins de premier recours (consultations infirmières, médicales, dentaires, hygiénistes et d’ostéopathie) ainsi qu’à des prestations d’hygiène (douches, lessives), prestations délivrées par Le Point d’Eauet garanties à toute personne présente à Lausanne sans couverture d’assurance maladie.

http://www.lausanne.ch/lausanne-officielle/administration/sports-et-cohesion-sociale/social/aide-sociale-d-urgence.html

***

Le Collectif R et le Collectif Jean Dutoit, pour défendre tous les clandestins, militent pour l’obtention d’un permis pour chacun de leurs protégés, les cachent en cas d’ordre d’expulsion, etc., etc.

***

Espace d'accueil de jour

Le SSL(Service social de Lausanne) offre à toute personne marginalisée ou vivant dans la précarité un espace d'accueil et d'orientation (appelé l'Espace), ouvert toute l'année.

Ce lieu, sans tolérance de consommation d'alcool, est géré par une équipe d'intervenants sociaux du SSL. L'Espace est ouvert à toutes les personnes cherchant un lieu d'accueil pour la journée, les matins entre 9h00 et 12h30 du mardi au vendredi ainsi que les samedis de 9h00 à 11h30. Des boissons chaudes, froides et de petites collations sont servies aux usagers. Un certain nombre de prestations y sont proposées, tel qu'orientation et conseils, une consigne à bagages, la possibilité d'utiliser le lieu comme adresse postale, une permanence infirmière tous les mardis matins et la possibilité de réserver des nuitées en hébergements d'urgence par le biais du Bureau des Réservations, Place Chauderon 4 (ouvert de 8h30 à 11h00 du mardi au vendredi et de 13h00 à 15h00 les samedis en période d'hiver, et de 8h30 à 11h00 les mardis et jeudis ainsi que de 13h00 à 15h00 en période d'été).

Les mardis, mercredis et vendredis entre 14h00 et 17h00 ainsi que les samedis de 15h30 à 17h00, un accueil individualisé est organisé, permettant à toute personne ayant besoin d'une orientation ou d'un conseil d'ordre administratif ou social d'être aidée personnellement. Ces permanences sociales sont sans rendez-vous. Pendant cette période, l'Espace est fermé à l'accueil libre; seules les personnes ayant une demande particulière sont reçues.

Des animations encadrées par les intervenants sociaux sont également proposées  ponctuellement : discussions, jeux, projections de film,... Une inscription préalable est nécessaire pour pouvoir participer à ces animations.

Enfin, les intervenants sociaux de l'Espace assurent une permanence de rue quotidienne sur la place de la Riponne. Ils y détectent et orientent les personnes susceptibles de pouvoir bénéficier des prestations offertes par l'Espace d'accueil.

Résultats attendus

L'Espace répond au besoin de socialisation, d'accueil, d'orientation et d'écoute des personnes vivant dans la précarité en ville de Lausanne.

Les usagers ont la possibilité de bénéficier d'un accueil et de collations, de permanences infirmières hebdomadaires, d'une consigne à bagages ainsi que d'une adresse postale pendant l'accueil libre, les matins. Ils bénéficient d'un accompagnement individualisé administratif et social ainsi que d'animations les après-midis.

Le Bureau des réservations (Place Chauderon 4) permet aux personnes sans abri de réserver à l'avance une place en hébergement d'urgence, permettant à ces personnes de savoir à l'avance où elles dormiront les nuits à venir.

http://www.lausanne.ch/thematiques/social-et-integration/prestations-sociales/partenaires/service-social-de-lausanne/aide-sociale-d-urgence/espace-accueil-jour.html

***

Liste des associations de migrants :

Action Chrétienne d'Assistance

Alliance pour la solidarité et le partage en Afrique

Amicale des Burundais du canton de Vaud

Amicale des réfugiés et rapatriés d'Afrique du Nord en Suisse - ARRAN-Helvetia

Amis de la culture latino-américaine et d'Inecla - AMICLA

Amis du Liban

ARCH-Interculturel

Asociación Cultural Galega A Roda

Asociación Venezolana-Suiza - AVES

Associação de pais e encarregados de educação de Lausanne e arredores - APEELA

Association Africaland

Association Afrique cinémas

Association Afro-Brésilienne

Association Artistique-Culturelle Teuta

Association Assak-Kisanga

Association Barrio Latino

Association Bolivienne à Lausanne

Association Bouafon

Association Calabash

Association Casona Latina

Association colombienne des chercheurs en Suisse - ACIS

Association Coopération Brésil

Association Cult'Africa

Association Culturelle Angolaise de Lausanne - A.S.C.A.L.

[…]

Bangladesh Awami League Lausanne, Switzerland

Bangladesh Brihottor Comilla Co-operative Society Lausanne

Centre Catalan de Lausanne

Centre Culturel Bosnie-Herzégovine

Centre Culturel des Alevis Anatoliens de Lausanne

Centre culturel du Kurdistan

Centre culturel et sportif chilien Los Andes

Centre interculturel Atelier Casa Mundo

Centre Islamique Al-Hikma « Fondation la Sagesse»

Centre islamique Assalam

Centre Islamique de Lausanne

Centre islamique de Prélaz Al-Boukhari

Centro Español de Bussigny

Cercle bolivien de Lausanne

Cercle socioculturel Afrique - Suisse

Cercle sportif rwandais et amis

CF Atlantica Lausanne

Chiesa evangelica valdese - Eglise réformée de langue italienne

[…]

FC Azzurri 90

FC Chile Sport

FC Dardania

FC Espagnol Lausanne

FC Guarandingas

FC Lusitano

FC Sport Lausanne e Benfica

Fédération des Africains du canton de Vaud

Fédération des associations d'étudiants

Forum congolais d'actions

Générations Partage

Ghana Youth Association

Grupo de Teatro Español de Lausanne

Indian Association Lausanne

Ingénieurs du Monde - EPFL

INMISUISSE (Inter-Migrant-Suisse)

Iran - Berceau des Mille et Une cultures

[…]

Société Romande des Alsaciens et Lorrains

Somalie Ogaden Juba Land - Association humanitaire et des droits de l'homme en Suisse

Staff Music Unic

The International Women's Club of Lausanne

Union des Anciens Combattants Français

Union Portugaise de football

Voix d'Exils

http://www.lausanne.ch/en/lausanne-officielle/administration/sports-et-cohesion-sociale/secretariat-general-scs/bureau-lausannois-pour-les-immigres/associations-et-soutien-a-des-projets/liste-adresses-associations.html

 

Cenator, 12 novembre 2017

 

30 commentaires

  1. Posté par Denise le

    Que les gauchos bienpensants les logent chez eux! Mais pas avec l’argent des contribuables. Merci

  2. Posté par Le pragmatique le

    Faut qu’ils aient pioncer en Afrique, on peut dormir dehors toute l’année. Pourquoi envahir un pays où il fait froid ?

  3. Posté par Luc le

    L’actuelle Municipalité de Gauche est à chier en ce qui concerne la gestion du problème des migrants-envahisseurs sans-papiers, de mendiants étrangers professionnels et des faux réfugiés-demandeurs d’asile dealers de drogue! J’imagine qu’aucun de ces notables vit au centre de Lausanne et subit quotidiennement toutes ces nuisances! A force de voir augmenter les mendiants dans ses diverses rues du centre, Lausanne a pris des allures de leprosarium. Si ces Messieurs-Dames ne s’inquiètent pas de la qualité de vie de leurs citoyens, qu’en est-il de l’image de la ville renvoyée aux touristes de passage?

  4. Posté par Antoine le

    @poulbot : Oui, il ne reste malheureusement que les ARMES pour se défendre.
    L’Etat (politique) à baissé les frocs depuis longtemps.
    L’armée, la police et la gendarmerie, aux ordres de politiques, sont infiltrées par des muzz.
    Le peuple patriote suisse a du souci à se faire.
    Seul le chaos et la révolution permettra de rétablir l’ordre (peuple souverain !)

  5. Posté par Astérix contre les islamistes le

    Merci pour la liste de toute ces maudite assos

  6. Posté par Yolande C.H. le

    Très parlante cette liste impressionnante d’associations implantées à Lausanne: des résidents qui pensent que le droit de vote, grâce à la naturalisation, leur servira à mettre sous pression les autorités pour qu’elles distribuent toujours plus d’argent afin d’assurer leur bien-être.

    Lausanne, ville culturelle? Il n’y a bientôt plus que des boutiques de vêtements, de chaussures, de sacs et de breloques, des lunetteries, des ongleries, des coiffeurs, des parfumeries, des vendeurs de valises et des officines de transferts d’argent.

  7. Posté par Luc le

    Le collectif Rien à foutre de l’Etat de droit mériterait d’être dissous par décision de justice!

  8. Posté par Laura le

    Les dealers de drogue négro-africains et la cohorte de mendiants Roms me pourrissent la vie tous les jours, alors il faudrait en plus les loger! C’est l’expulsion et tout de suite qui doit être appliquée, à la barbe des idiots-bien-pensants-crétinoides!

  9. Posté par Tommy le

    A Matelot@
    En effet, ce derviche tourneur est bientôt aussi connu que le syndic!
    Il encombre depuis des années la Rue de Bourg.
    Affalé sur un carton crasseux, il harangue les passants de manière insistante, psalmodie des sourates tout en bénissant ces derniers de la main.
    Un type insupportable de mièvrerie et de fourberie, à qui il ne viendrait jamais à l’ idée de se rendre utile à la société qu’il parasite depuis trop longtemps.

  10. Posté par Matelot le

    Sur la photo, voilà exactement le genre d’individus, avec les parasites africains dealers, qui me dégoutent de me rendre à Lausanne. A gauche, le barbu est celui que j’ai vu la semaine dernière à la rue St Laurent. Il doit être complètement abruti et psychotique car il soliloque sans arrêt des paroles incompréhensibles en arabe. Apparemment, enfermé dans ses hallucinations, il ne se rend pas compte qu’il s’est trompé de continent et surtout de culture. A droite, sur la photo, un des insupportables roms, tas humanoïdes informes qui encombrent nos rue, psalmodiant leurs « bonjour monsieur » depuis qu’ils ont été informé qu’ils n’ont pas le droit de beugler leurs s’il vo plèèèèèèèèè, car ils apprennent vite comment continuer à nous faire chier. Les bobos les ont bien éduqués pour pouvoir encore bien nous pomper l’air. Il y a eu une interdiction de mendier, mais les mêmes bobos ont réussi, en leurs mâchant le travail, à leur faire pondre un recours.
    En conclusion de ce triste et détestable constat, je ne peux qu’inviter les lecteurs de ce site, à faire leurs courses à Pully par exemple. Là, vous y retrouverez la Suisse d’il y a pas si longtemps, juste une petite dizaine d’années…

  11. Posté par Tommy le

    A Roy ( deuxième service)@

    Ces asiles de nuit, dont personne ne conteste l’utilité, pour autant qu’ils servent une cause digne , et dont vous semblez être le thuriféraire, sont à assimiler à des zones de non- droit, et ceci sous les coups de missel frénétiquement agités par la Commune de Lausanne, avec Tosato et Payot comme chefs de meute.

    Je m’explique:
    Vous hébergez à l’ envi des individus dont vous vous refusez à contrôler l’ identité, ni le contenu des poches.

    Ce qui signifie en substance que vous seriez disposés à accueillir à bras ouverts des évadés de prison, des trafiquants au porte-monnaie bien garni, des porteurs d’ armes diverses, des voleurs de sacs à main, le tout sous prétexte que ces personnages sont des  » démunis, des victimes de la guerre et du racisme, des persécutés vulnérables « ?

    Votre silence est éloquent….

  12. Posté par Dupond le

    Pour moi et beaucoup d’autres ;les assoss n’ont plus ma confiance ; c’est maintenant du producteur au consommateur de la main a la main (des mains tendus j’en ai plus de dix dans ma rue) Si dessous l’arnaque des récupérations de vetements
    http://www.francetvinfo.fr/recuperation-de-vieux-vetements-un-nouveau-marche-lucratif_505149.html
    http://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/envoye-special/video-le-business-cache-du-don-de-vetements_750721.html

  13. Posté par S. Dumont le

    @Roy
    Malheureusement le rapport 2016 de la Marmotte ne mentionne pas le pourcentage des suisses puisqu’il comptabilise les suisses et les personnes avec permis de séjour. Malgré cela, cette catégorie est très minoritaire et les causes sont absentes dans ce rapport mais sont décrites dans les commentaires alors je n’y reviendrai pas.
    Autre problème, c’est l’augmentation des nuitées – +247 par rapport à 2015 – composées EN MAJORITÉ de migrants d’origine africaine en provenance d’Italie et celles qui sont uniquement de passage en Suisse, c’est-à-dire des personnes sans titre de séjour donc ILLÉGALES dont le champion de la protection de l’immigration illégale se nomme Dolivo.
    En plus, lorsque je vois le nombre impressionnant de logements sociaux construits et à construire, donc à charge des contribuables pommes, il y a fort à parier que ces derniers vont finir par quitter Lausanne!!
    Rapport de la Marmotte 2016:
    https://www.la-marmotte.ch/pr%C3%A9sentation/

  14. Posté par Vengeur le

    @Roy
    Être sensible à la situation des sans abris est une chose, ignorer la situation sensible de la population autochtone en est une également, et c’est ce qui vous arrive à vous et vos congénères. Dire que vous n’êtes pas de gauche ne vous gratifie pas d’une quelconque crédibilité. Car vos prises de positions démentent vos écrits. Malheureusement les faits sont contradictoires à vos actions auxquelles je ne peux accorder crédit.

  15. Posté par Tommy le

    A Roy@
    Vous mentionnez prudemment  » TOUS les sans- abri « .
    Sachez qu’aucun internaute n’est opposé au fait de secourir les personnes HONNETES tombées dans l’ indigence.
    Mais, ET VOUS LE SAVEZ PERTINEMMENT, ces asiles de nuit sont MAJORITAIREMENT utilisés par des dealers noirs, des clandestins séjournant illégalement chez nous, des pickpockets et des roms dont les sources de revenus sont de notoriété publique.
    De plus, aucun contrôle d’identité n’est effectué, contrairement à ce que subit n’ importe quel client d’un hôtel.
    Si l’on voulait donc encourager la pratique de l’ illégalité, on s’y prendrait exactement de votre façon.

  16. Posté par Roy le

    Ne croyez-vous pas que c’est un peu simpliste de traiter de salopards les gens qui sont sensibles à la situation de tous les sans-abri ? Parmi les personnes sans domiciles fixes, sachez qu’il y a des Suisses et plus que ce que vous ne voulez l’admettre. Mais aurez-vous le courage de me le dire en face ? Pour votre gouverne, je suis un des responsables de la maraude et je ne suis pas de gauche. Je suis prêt à débattre de la problématique avec vous si vous maîtrisez les règles élémentaires du savoir vivre. Cordialement.

  17. Posté par UnOurs le

    « Du côté alémanique, ils sont encore préservés … »
    Oui, bien vu.
    C’est un choc, par exemple, de partir de Lausanne et de descendre à la gare de Lucerne !!!
    On se sent à nouveau en Europe !!!

  18. Posté par Bussy le

    Comment ? 50 à 100 personnes dorment dans la rue à Lausanne ?
    Mais quelle bande de salopards ces gauchos ! Moi, quand j’invite des gens chez moi, je les nourris et les loge !
    Toute une municipalité de gauche et leurs électeurs et personne pour loger ces pauvres ?
    Bon, on aura compris, ils sont généreux tant que c’est aux autres de payer, la classe moyenne par exemple, mais quant à faire un effort personnellement et héberger ces gens, niet !
    Beurk !

  19. Posté par aldo le

    Est-ce le rôle de la RTS et de Tamedia-Pravda de servir la soupe à ces crypto-communisteS qui veulent s’engraisser en exploitant la misère qu’ils génère automatiquement par leurs actions ? Là aussi NO-BILLAG EST ABSOLUMENT INDISPENSABLE !

  20. Posté par aldo le

    Comme toujours, une centaines de personnes et la baudruche se dégonfle dès qu’on analyse les photos. Donc absolument rien de représentatif de la population, sinon de quelques dizaines d’exploiteurs et entreteneurs de la nouvelle industrie de la misère humaine et quelques cas de débiles mentaux hors sol car en de temps passés il y avait beaucoup moins de population déséquilibrée qu’actuellement à cause de la pressions migratoire et du commerce destructeur des drogues qui va avec. Sans compter les viols en familles etc..L’idéologie mondialiste n’est pas une sottise, puisqu’elle découle d’une planification. C’est donc un crime contre l’humanité, la nôtre !

  21. Posté par RealrecognizeReal le

    Si vous vous demandez comment sera la Suisse dans une ou 2 générations, promenez vous à Lausanne et d’autres villes romandes et vous verrez. Du côté alémanique, ils sont encore préservés mais ce n’est qu’une question de temps hélas. La suite? le manque d’argent créera la ghettoïsation et la guerre civile.

  22. Posté par Maurice le

    Grand merci à Cenator pour cette impressionnante synthèse, aussi effrayante soit-elle !
    Lausanne semble bien minée, et on a de la peine à comprendre comment et pourquoi les Lausannois continuent d’élire des gens qui les détruisent.

  23. Posté par Tommy le

    La Maraude?
    Une dénomination parfaite pour accueillir des roms!

  24. Posté par poulbot le

    Ce que l’ex-Urss aidée par les communistes n’a pu faire , l’idéologie gauchiste souterraine est en train de le réussir ; nous détruire avec notre approbation silencieuse pour beaucoup de citoyen (lobotomisation de cerveaux par le système éducatif) de l’invasion de personne totalement étrangères a nos cultures Européennes , qui refusent totalement de la connaitre préférant vivre dans l’obscurité la plus absolu d’une pseudo religion . Ne parlons pas des dealers qui ne voient que l’argent comme solution a leurs problèmes existentiels , dealers qui pour beaucoup finissent un jour ou l’autre dans le caniveau une balle leur ayant fait un jolie trou dans la poitrine . Pendant ce temps le citoyen lui souffre de ne pouvoir vivre normalement, souffre de devoir payer toujours un peu plus d’impôts , de taxe sans pouvoir en profiter un jour étant donné que tout cet argent est dilapidé en aides aux différentes associations qui sous couvert d’humanité nous détruisent a petit feu. Si nous voulons que cela prenne fin un jour, il va falloir prendre les armes pour faire le ménage, ce n’est pas une solution mais si il faut le faire, faisons le quel qu’en soit le prix, quel qu’en soit le pays.

  25. Posté par Julie Rochat le

    C’est évident qu’à Lazône, avec une municipalité à 6 gauchos sur 7 membres toutes ces assoc ont beau jeu, personne ne va freiner leur enthousiasme ni leur mettre des bâtons dans les roues, bien au contraire ! Et comme tout le canton finance ce gouffre qu’est cette « chère » capitale et bien tout va pour le mieux !!

  26. Posté par Claire le

    Il est triste de constater que toute l’Europe est gangrenée par ces association islamo-gauchistes qui détruisent notre société et notre civilisation. La sottise, la naïveté et l’idéologie mondialiste poussées à ce point aboutissent à l’autodestruction.

  27. Posté par pépé le moko le

    La suisse vient d’etre avertie par l’ ONU que l’accueil des migrants posait des problèmes.
    Devant les immeubles lausannois, que des étrangers qui n’ ont meme plus la décence de causer français.
    Dans les commerces, les employés portugais parlent entre eux en portugais.
    Dans deux générations les suisse de souche seront morts oui dans un EMS !

  28. Posté par Tommy le

    Je pense que les deniers publics n’ont pas pour finalité d’augmenter le confort, et donc la capacité de nuisance, des dizaines de délinquants qui séjournent illégalement sur notre territoire.
    Il serait intéressant, mais bien gênant, bien sûr, de préciser le % de Suisses parmi la clientèle de ces structures de nuit, que je qualifie pour ma part de  » bases de repli » pour criminels.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.