New York: Au moins six morts dans une attaque à la voiture bélier: Le suspect aurait crié «Allah akbar»

Un homme a percuté des cyclistes et des piétons avec une camionnette avant de sortir du véhicule et d'être interpellé par la police dans le sud de Manhattan le 31 octobre. Au moins six personnes sont mortes, selon plusieurs médias new-yorkais.

Le quartier de Manhattan à New York a été le théâtre d'une attaque à la voiture bélier qui a fait au moins six morts et une dizaine de blessés selon plusieurs médias américains. La police a indiqué dans un tweet qu'une personne avait été arrêtée.

Une camionnette a remonté une piste cyclable en sens inverse renversant des piétons et des cyclistes, avant de percuter un bus scolaire. Le conducteur est ensuite sorti du véhicule avec une arme factice à la main, et a été interpellé par les forces de l'ordre qui lui ont tiré dessus, selon la police de New York citée par l'AFP.

«Il y a eu un accident de voiture. [Le tireur] est sorti d'une des voitures. Il avait deux armes. Il courrait le long de la rue Chambers et une personne s'est mise à le poursuivre», a raconté un témoin de la scène, qui ajoute avoir entendu «six coups de feu», dans des propos rapportés par le New York Post.

Selon l'agence de presse Reuters qui cite une source policière, l'attaque est traitée par les forces de l'ordre comme un incident terroriste. La Maison-Blanche a confirmé que le président Donald Trump avait été informé de l'attaque.

Les chaînes Fox News et CNN rapportent que le suspect aurait crié «Allah akbar» avait d'être emmené par les forces de l'ordre.

Source

6 commentaires

  1. Posté par Jack Palance le

    Et le canton de Neuchâtel veut inscrire cette secte comme étant « d’utilité public » ????…..je sais plus si je dois en rire ou….en pleurer !?

  2. Posté par jsg le

    L’ennemi se trouve partout où un musulman tient dans sa main un coran qui l’encourage à pratiquer ce genre de crime !
    Nous n’avons pas à nous vanter, car tous les pays dont les citoyens ne veulent pas voir la vérité en face, et dont les gouvernants informés de ce fait, font lâchement silence, de peur de froisser tel ou tel pays musulman avec lequel ils « nourrissent » certaines amitiés…
    Certes, le président Trump a dénoncé certains pays, avec lesquels il ne voulait plus traiter et dont il ne voulait plus permettre l’entrée dans son pays. Quel en a été le résultat ? Cela a provoqué de la part de NOS médias des commentaires acerbes et irresponsables.
    La remarque de notre président qui aurait dit que le monde se dirige vers une confrontation « civilisationnelle » veut bien dire qu’au moins nos dirigeants sont conscients de ce problème. Maintenant reste à savoir ce qui se traite en sous mains pour faire comprendre aux abrutis qui soutiennent ces crimes qu’ils seront éliminés ?

  3. Posté par Claire le

    Tiens, les USA aussi ont des voitures folles. D’habitude c’est plutôt l’Europe qui hérite des modes américaines.
    Quand on aura « éliminé » l’Etat islamique sur place, en Irak et en Syrie, et qu’on se rendra compte que cela ne change rien, car l’ennemi est protéiforme et partout, que fera-t-on?

  4. Posté par Gilles D. Bourquin le

    Trump affirme par twitter qu’il s’agit de l’acte « d’un homme malade et dérangé. » On est sauvé!

  5. Posté par Roland Marquis le

    Les USA n’auront vraiment jamais compris que l’ennemi se trouve sur leur territoire, et non pas au Moyen-Orient.

  6. Posté par Bertrand le

    Face à la folie mahométaine , il faudrait faire appel à nos Ancêtres (Diodore, strabon, Homère) pour expliquer que Mahomet a menti… La quête de la mystérieuse cité Charmutha prouvera scientifiquement que la Mecque ne peut pas être le lieu saint des musulmans… A ce moment nous pourrons les déradicaliser…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.