La Hongrie consulte sa population sur l’immigration musulmane poussée par George Soros

Rappel : Micheline Calmy-Rey, socialiste, ancienne membre du Gouvernement suisse est aussi membre du Conseil d’administration de l’Open Society Fondations de George Soros.

 

Le gouvernement hongrois a décidé de lancer sa troisième campagne référendum pour demander aux citoyens s’ils veulent accueillir des migrants musulmans, comme le réclament le diabolique hongrois et milliardaire George Soros, et l’Union européenne qui veut amener des millions de migrants musulmans en Europe. Le gouvernement hongrois essaie d’attirer l’attention des dirigeants européens sur le […]

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

6 commentaires

  1. Posté par leone le

    @Matteo Sollner
    La vérité n’est pas du côté du plus grand nombre, effectivement, parc’ qu’on n’veut pas qu’elle y soit…
    Boris Vian

  2. Posté par Mateo Sollner le

    A noter qu’en Suisse, pays dit d’une démocratie exemplaire, un tel objet ne serait pas autorisé en votation, la commission de la pensée unique et son maître-collabo Brunschwig-Graf auraient vite fait de recaler le vote pour discrimination.

  3. Posté par Mateo Sollner le

    Le seul qui a les couilles de poser les bonnes questions. Vive Orban, sauveur de l’Europe.

  4. Posté par Goupil mains rouges le

    Soros le richissime, qui ne fait que d’ouvrir sa grande gueule, ferait beaucoup mieux de mettre la main à la poche pour financer ce qu’il propose. Il serait temps aussi que soit organisée une consultation de tous les peuples d’Europe: Acceptez-vous la politique d’immigration actuelle ?
    Etes-vous d’accord de la financer ? Souhaitez-vous une remigration massive ? Selon les résultats, les autorités devraient agir dans un délai très court et surtout expulser tous les profiteurs du Maghreb et des pays qui ne sont pas en guerre.

  5. Posté par Poulbot le

    Que le gouvernement Hongrois enlève a ce suppo de Satan sa nationalité Hongroise et lui interdise de revenir en Hongrie sous peine de finir sa vie en prison; ferme toutes les organisations, institutions que ce sinistre personnage a ouvert en Hongrie ; expulse les ressortissants étranger travaillant pour ce malfaisant , saisisse tout ses biens personnel et envoi pété La Commission avec ses dictats digne du Stalinisme Islamisant . Que la population Hongroise appuie sont gouvernement sous peine de subir ce que les Européens de l’ouest subissent grâce a Frau Merkel et sont gang de bonimenteur dirigeant les différents pays Européens de l’ouest.

  6. Posté par Claire le

    Les rares pays qui font encore des référendums (comme la Suisse!), sont les seuls pays vraiment démocratiques qui subsistent en Europe. En France, le dernier référendum remonte à Sarkozy en 2005. Les Français se sont prononcés majoritairement (à près de 55 %) contre le projet de constitution européenne. Or, Sarkozy a réuni le congrès et a fait voter le traité de Lisbonne qui va précisément à l’encontre de la volonté du peuple. Ce fut un acte de haute trahison.
    Depuis, plus de référendum. Le peuple pense mal, donc il faut éviter de le consulter, surtout sur la question de l’immigration.
    Il y a bien longtemps que nous ne sommes plus en démocratie. Les gouvernants, souvent élus par défaut comme Macron ou Merkel (qui n’avaient pas d’opposant valable), imposent leur doxa mondialiste et immigrationniste, dont la majorité des peuples ne veulent pas.
    Reste à espérer que les pays qui ont encore une vraie démocratie directe conservent ce système et se protègent de l’invasion migratoire imposée aux autres, qui n’ont d’autre choix que de voter blanc ou de faire la révolution.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.