Le terroriste Abdeslam aurait profité de l’aide d’une ONG humanitaire à Budapest pour convoyer des djihadistes

Le terroriste présumé des attentats du 13 novembre 2015 aurait bénéficié de l'aide involontaire d'une organisation humanitaire venant en aide aux migrants, alors qu'il se rendait en Hongrie pour ramener des islamistes en France.

Alors que le seul membre en vie du commando djihadiste des attentats de Paris du 13 novembre 2015, incarcéré à la prison de Fleury-Mérogis (Essonne), refuse toujours de parler aux juges, de nouvelles informations concernant le parcours du terroriste présumé ont été révélées le 14 août par le journal hongrois pro-gouvernemental Magyar Idök.

La publication explique qu'entre l'été 2015 et le printemps 2016, Salah Abdeslam aurait convoyé pas moins de treize terroristes formés par l'Etat islamique (EI) depuis Budapest. Il aurait eu pour tâche de récupérer des complices aux abords de la gare internationale de Budapest. Parmi eux, selon le journal hongrois, trois membres du commando du Bataclan de nationalité française : Omar Ismaël Mostefaï, Mohamed Foued-Aggad et Samy Amimour. Venus des terres irako-syriennes du djihad, ces derniers auraient été récupérés le 17 septembre 2015, après avoir réussi à pénétrer dans l'espace Schengen dissimulés au sein du flot de migrants.

Dans le cadre de cette besogne, Salah Abdeslam aurait été aidé par de nombreux bénévoles venant en aide aux migrants. Il aurait même séjourné à deux reprises dans l'appartement d'un membre d'une organisation humanitaire, selon Magyar Idök.

L'enquête du contre-terrorisme hongrois (TEK), effectuée à la demande des autorités françaises, avait déjà révélé que pendant l'été 2015, Salah Abdeslam s'était rendu en Hongrie à trois reprises, quelques mois avant les attentats de Paris.

Source

4 commentaires

  1. Posté par SD-Vintage le

    Les nombreux bénévoles venant en aide aux migrants ont violé la loi, la démocratie, mais c’était au nom de leur sens de la justice et pour avoir bonne conscience. Résultat de leur pseudo générosité : ils ont contribué au massacre du Bataclan.

  2. Posté par Bussy le

    S’il ne parle même pas, quel peut bien être encore son utilité sur cette terre ?

  3. Posté par Léo C le

    J’inclinais déjà fort peu à donner à des ONG en sachant très bien que les destinataires des dons ne les toucheraient que très miraculeusement. Désormais, je ne me poserai même plus la question connaissant les bénéficiaires.

  4. Posté par Claude le

    Il faudra qu’il PARLE ce terroriste ! Il a tant de chose à nous apprendre : comment abuser des ONG, comment passer les frontières INFRANCHISSABLES et SURES de Schengen, etc … etc … de toute manière le MAL est fait (morts, blessés, désolation …). Nos autorités (gouvernements, police, gendarme, armée, etc …) ont l’obligation de le faire parler ou de le faire disparaître comme un NUISIBLE … sinon le PEUPLE s’en chargera.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.