Racisme anti-blanc – Le CSA prône le grand remplacement télévisuel

post_thumb_default

 

Cette semaine, le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) a présenté un rapport au Parlement destiné à encourager les chaînes de télévision à se fixer des objectifs « plus ambitieux » et « chiffrés » pour améliorer la représentation de la diversité à la télévision.

Le sujet racial semble obséder le CSA. Dans son baromètre annuel de la diversité à la télévision, publié en début d’année, le CSA estimait que l’expression de la diversité de la société française avait trop faiblement progressé l’an dernier. Selon ce baromètre, le taux de personnes « perçues comme non blanches » dans les programmes diffusés à la télévision avait légèrement augmenté (à 16% contre 14% en 2014).

Dans son rapport remis au Parlement, le CSA revient sur ce sujet racial et « relève que les héros et personnages principaux sont peu ou pas issus des minorités visibles ». Le CSA appelle donc les chaînes à veiller à la qualité des rôles attribués à des personnes « perçues comme non blanches ».

Ces dernières années, le politiquement correct martelait que les races n’existent pas. Mais le CSA semble bien faire de la question raciale l’un de ses thèmes d’études préférés. Avec une curieuse dose d’ethno-masochisme (combien de Noirs à la tête du CSA ?), le conseil supérieur de l’audiovisuel classe le monde entre blancs et non-blancs. Mais selon le CSA, il y a trop de blancs à la télé. Sa recommandation vise donc à instaurer la discrimination positive, c’est-à-dire l’engagement prioritaire de non-blancs qui n’est rien d’autre qu’une forme de racisme anti-blanc.

Vous avez dit grand remplacement ?

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

9 commentaires

  1. Posté par Le Taz le

    Ceux qui sont massivement sous – représentés sur les chaînes de télévision françaises sont les français de souche qui sont réduits à la dissidence!

  2. Posté par Claude le

     »L’expression de la diversité française a trop faiblement progressée l’an dernier … » Il faudrait juste corrigé le tir au CSA : Actuellement on se trouve avec des médias (presse, radio, TV, Internet, etc …) complètement noyauté pas la gôche-bolchévik qui détient LA vérité et LA bonne parole du politiquement correct. L’Europe est de race BLANCHE majoritairement ! Si nos gouvernements complices du grand remplacement ne contrôlent pas cette immigration MASSIVE, le futur proche sera très coloré.

  3. Posté par Le Taz le

    Les minorités visibles ne sont pas assez représentées à la télévision… MEGA GIGA LOL, s’il n’y a pas assez de …, il y a trop de quoi? Ils se fouttent de la gueule du monde à un niveau stratosphérique!

  4. Posté par Christian Hofer le

    Puisqu’il n’y a pas de race et que la couleur de peau n’est pas importante, pourquoi faudrait-il davantage de diversité?

  5. Posté par Al Ber le

    Pour faire des « objectifs chiffrés », encore faut-il des statistiques ethniques aux risque de faire de sonneries.
    En ce qui meconcerne, je ne connais qu’un seul critère: les compétences.

  6. Posté par Bussy le

    Idem à la TSR, RSR, au Matin, à la Tribune, au Temps, etc…. les journalistes et animateurs nous bassinent à longueur d’année avec la diversité mais il n’y en a pas dans leur rang…. la diversité, c’est pour les autres !

  7. Posté par Bussy le

    C’est vrai qu’à la place d’Angot, Ruquier aurait pu engager une noire, mais bon, pour le bobo parisien, la diversité, c’est juste pour en parler dans les cocktails !

  8. Posté par Peter Bishop le

    La seule diversité qui devrait compter dans les médias, c’est celles des opinions, or c’est justement la grande absente… Ca me fait une belle jambe de savoir que sur la chaine X il y a des blancs, des noirs, des arabes, des homos, des trans, ect… si ils sont tous du meme avis et disent la neme chose…

  9. Posté par Claire le

    Imaginerait-on des médias en Afrique, qui présenteraient plein de blancs comme journalistes, présentateurs, animateurs, etc? Ce serait du racisme et du colonialisme, non?
    Mais il est vrai que, pour Orwell, la guerre c’est la paix, le mensonge c’est la vérité. Nous y sommes.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.