« Nous n’avons pas de leçons à recevoir » : le message du Premier ministre italien au V4

post_thumb_default

 

Paolo Gentiloni, qui avait succédé à Matteo Renzi à la présidence du Conseil des ministres d’Italie en décembre 2016, a répondu de manière cinglante aux quatre pays du groupe de Visegrád (Pologne, République tchèque Hongrie, Slovaquie) qui proposaient leur aide à l’Italie pour lutter contre la crise migratoire, essentiellement à l’aide de mesures dissuasives pour maintenir les migrants en dehors du territoire européen.

Ces propositions n’ont visiblement pas plu au dirigeant transalpin qui a refusé d’infléchir sa politique en matière migratoire :

« L’Italie est confrontée à un fardeau pour lequel il pourrait y avoir un partage en Europe. Nous avons le droit de demander à nos voisins et aux pays avec lesquels nous partageons le projet européen de faire preuve de solidarité. Nous n’avons pas de leçons à recevoir, » a énoncé Gentiloni.

« On ne peut également pas accepter des paroles de menaces qui viennent de pays voisins. Nous disons de manière sereine que nous continuons à faire face à nos obligations. Nous demandons à ce que toute l’Europe remplisse ses obligations, sans qu’elle éprouve le besoin d’émettre des propositions douteuses, » a ajouté le chef du gouvernement italien.

Paolo Gentiloni faisait probablement allusion à l’annonce autrichienne de vouloir déployer l’armée au col du Brenner si l’afflux de migrants en provenance d’Italie ne ralentissait pas. Le ministre autrichien des Affaires étrangères Sebastian Kurz, a également appelé l’Italie à ne plus transférer sur le continent les migrants débarquant sur ses îles pour ne pas favoriser le trafic d’êtres humains. Une polémique a alors éclaté avec le maire de Lampedusa qui a affirmé :

« Je m’attendais à ce genre de déclarations de la part d’un skinhead nazi, certainement pas de la part d’un représentant des institutions d’un pays de l’UE. »

Nul doute que si l’on devait décerner la palme de la meilleure (ou la pire) reductio ad hitlerum, le maire de Lampedusa, Totò Martello, aurait des chances réelles de l’emporter haut la main.

Alimuddin Usmani

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

13 commentaires

  1. Posté par Panache l'Écureuil le

    samdim 22-23 juillet 2017:
    La chaîne de télé RussiaTodayUK transmet un mini-reportage sur l’organisation DEFEND EUROPE basée à Catane (Catania en italien) en Sicile, organisation dont les observateurs.ch a déjà parlé à plusieurs reprises.
    Et à quelle surprise n’avons-nous pas droit! Ilya Petrenko, le journaliste russe qui organise ce télé-trottoir à Catane n’a, dans ses propos, rien à envier aux élucubrations de la pire presse immigrationniste et droits-de-l’hommiste! Il commence par interroger Robert Timm, le responsable allemand local de Defend Europe. Voici un court florilège de la « discussion »:
    Petrenko: – Quel est le but de Defend Europe?
    Timm: – D’empêcher les bateaux de migrants d’atteindre les côtes européennes, et les rediriger vers les côtes libyennes d’où ils arrivent.
    Petrenko: – Et pourquoi?
    Timm: – Nous nous battons pour que l’Europe puisse garder son identité et ses valeurs.
    Petrenko, déjà plus agressif: – Certains considèrent cela comme du racisme. Êtes-vous un raciste ou un extrémiste?
    Timm: – Je ne suis ni raciste ni extrémiste. Ceux qui nous accusent de cela devraient se plonger dans quelques livres d’histoire.
    Petrenko: – Seriez-vous prêts à tuer des migrants?
    Timm: – Nous n’avons ni l’intention de les tuer, ni de les jeter à la mer.
    Petrenko: – Seriez-vous prêts à aider un migrant en détresse?
    Timm: – Evidemment.
    Après cela, il interroge deux jeunes hommes siciliens sur un ton plutôt intimidant. Ceux-ci lui répondent sans se laisser démonter par ce journaliste suintant clairement la moraline du donneur de leçons:
    – Comme il y a déjà assez de problèmes en Sicile, l’arrivée de nouveaux migrants ne peut qu’exacerber la stuation existante.
    – Nous devons aider ces gens, mais nous devons les aider dans leurs propres pays.
    A la rationalité de ces deux jeunes hommes, notre cher Petrenko aimerait apparemment opposer un discours plus convenu, plus explicitement « droits-de-l’hommiste ». Et de se diriger vers deux jeunes Noirs qui traînaient dans le parc à côté.
    Petrenko: – Les gens d’ici n’aiment pas les migrants. Qu’en pensez-vous?
    Et là je vous épargne tous les poncifs que vous pouvez imaginer, de la part de ces jeunes Noirs.
    Le mini-reportage n’en reste pas là et retransmet un discours de Leoluca Orlando, le maire de Palerme, la capitale sicilienne:
    – Refuser les migrants ne correspond pas aux valeurs italiennes et européennes. Nous ne laisserons pas des fascistes de toute l’Europe détruire nos traditions d’accueil, etc, etc.

    Je rappellerai au demeurant que le journaliste Petrenko est un vrai caméléon. Quand il parle de la Russie, il adopte souvent une attitude fortement chauvine. Quand il parle de l’Europe de l’Ouest en revanche -qu’il qualifie invariablement d’Ouest, d’Occident- , il se drape soudainement dans un droits-de-l’hommisme, une islamophilie et un pro-immigrationnisme qu’il n’applique nullement quand il s’agit de la Russie. Comme quoi il faut se méfier de certains journalistes, même s’ils officient sur RussiaToday qui se dit pourtant hors des sentiers battus de la presse dominante. Ils ne sont pas aussi impartiaux qu’ils aimeraient le laisser entendre.

  2. Posté par TulliaCiceronis le

    @John Simpson – Toute remarque impropre à faire reluire les baskets de vos chers frères semble heurter votre sensibilité. Je crois que vous êtes convaincu du fait que si on ne les apprécie pas, c’est juste qu’on ne les connait pas, et que les considérer comme des ennemis à abattre, c’est juste se tromper de cible (suivez mon regard). J’admire la constance que vous mettez à tâcher de faire comprendre que s’associer à eux (l’union fait la force) permettrait d’accélérer le retour de l’âge d’or de paix et d’amour. Hélas, ça ne prend toujours pas. Je dois être idiote.

  3. Posté par Claude le

    Il y a les traités de Schengen et de Dublin. L’Italie fait partie de l’UE et est un pays ayant une frontière  »extérieure ». Donc c’est à elle de mettre en œuvre ce qui a été prévu dans de telles circonstances. A ma connaissance, seule la Hongrie a appliqué à la lettre Schengen et c’est pour cela que l’UE veut appliquer des mesures de rétorsions envers elle …

  4. Posté par SD-Vintage le

    Paolo Gentiloni : « Nous avons le droit de demander à nos voisins et aux pays avec lesquels nous partageons le projet européen de faire preuve de solidarité. »
    « Nous disons de manière sereine que nous continuons à faire face à nos obligations. Nous demandons à ce que toute l’Europe remplisse ses obligations »

    Encore faudrait-il que ce soit prévu par les traités.

  5. Posté par Bussy le

    Toto Martello, traître aux peuples européens, va finir comme son Duce, suspendu à un arbre !

  6. Posté par JeanDa le

    Les propos de ce monsieur sont d’une telle indigence, d’une telle indécence (« nou avons le droit … ») qu’ils devraient lui valoir un internement immédiat et définitif. Je parie qu’il est de gauche.
    L’europe est très malade de ses dirigeants. Et sur ce plan, la Suisse montre l’exemple.

  7. Posté par John Simpson le

    @Michel, parler d’invasion musulmane ou d’islamisation est à mon sens erroné. Nous avons plutôt affaire à une « chocolatisation » de la France, à une invasion africaine. Nombre d’Africains ne sont pas musulmans mais de culture chrétienne (Sud du Nigeria, une moitié de l’Erythrée, une majorité de l’Ethiopie, etc). Vous feriez mieux de regarder cette vidéo d’Hervé Ryssen : https://www.youtube.com/watch?v=Vb2hzt9ZuGE

  8. Posté par Michel le

    Depuis le début de ces grandes invasions musulmanes, les gouvernement masochistes, qui se sont succédé ont encouragé la submersion migratoire de leurs pays par des sauvages. Maintenant ils se plaignent de ne pouvoir faire front. Quel culot ! Ils ont mis la main dedans, et maintenant qu’ils sont pris jusqu’à l’épaule, ils prennent peur. Tant pis pour eux ,ils ont voulu s’engager dans cette vois sans issue, qu’ils assument. Ce sont eux les responsables de ce gâchis, eux les universels-socialos, soixante-huitards attardés, qui nous entraînent vers le chaos avec leurs phantasmes délirants. Leur marine n’a qu’à arrêter d’aller chercher les candidats-au-passage près des côtes libyennes et ramener ceux qui sont déjà en mer à leur point de départ – en toute sécurité. Qu’ils s’occupent de leur SDF et autre pauvres italiens (leur nombre a triplé ! – en France, c’est pareil… )
    L’ aide qui leur est proposée ne leur convient pas ? Tant pis, c’est leur choix : il ne faut pas faire le difficile lorsqu’on est dans le besoin.
    Personne n’a le droit de donner des leçons d’humanité, de bonté, de charité aux peuples indigènes d’Europe, ils ont toujours aidé les autres de multiples façons. Maintenant, les peuples européens qui veulent survivre doivent dire non à ces élucubrations de leurs zélites et les virer, ainsi que tous ceux qui affluent, tel un tsunami destructeur sur nos côtes.
    Refusons d’être les » collabos » de notre propre anéantissement .
    L’ Algérie ferme ses frontières, et renvoie les sub-sahariens ! Et dans d’autres conditions que nous… Et c’est entre musulmans – mais ils faut préciser qu’ils sont noirs ceux-là !.

  9. Posté par miranda le

    VOUS AVEZ BIEN LU :
    « Nous avons le droit de demander à nos voisins et aux autres pays européens avec lesquels nous partageons le projet européen » ( ce monsieur veut dire sans doute LE PLAN KALERGI,
    (kalergisant, kalergique) de faire preuve de solidarité.

    Nous ne sommes pas inconscients au point d’oublier que cette ARRIVEE MASSIVE de populations immigrés est COPIEUSEMENT FINANCEE et permet d’empôcher de confortable sommes qui se répartiront dans les poches de tous ceux qui de près ou de loin y participent.

    MAIS,vous êtes vous aperçu Cher Monsieur, que le TRAVAIL S’EVAPORE EN EUROPE et que faire venir en MASSE des cortèges et des cortèges d’immigrés va engendrer de la confrontation en Europe. Car autochtones et immigrés deviendront de plus en plus assistés et inutiles à la nation. Cela va créer des tensions énormes.

    Et cela engendrera de la dette, de la dette, de la dette. Alors que nos fonctionnaires sont déjà et seulement payés par de la DETTE (ou emprunt, c’est la même chose).

    Mais peut-être que ce futur CHAOS vous intéresse Cher Monsieur? Car il peut conduire à la réussite de ce plan d’ANEANTISSEMENT, d’asservissement, dans la douleur, le désespoir.

    Doit-on vous féliciter, CHER MONSIEUR de votre participation à ce plan HONTEUX? Est-il bien sûr que l’histoire vous OUBLIERA?

  10. Posté par Bussy le

    Cette attitude serait-elle le signe qu’il n’y a pas que les passeurs et ONG qui s’en mettent plein les poches avec cette traite négrière ?
    Quant aux charges encourues à vie par les contribuables pour tous ces parasites, l’Italie veut gentiment les transférer aux autres…..

  11. Posté par elsaesser le

    De toute évidence cet individu est une pourriture kalergiste du même acabit que la moukère merdkel Un nouveau tribunal de Nürnberg devra juger ces infâmes criminels nazislamo-bolchéviques qui ont juré de détruire les populations européennes avec l’aide des tueurs d’allah débarquant par millions.

  12. Posté par Le Taz le

    Que les italiens fassent la révolution et mettent tous ces traîtres en prison pour le restant de leurs jours!

  13. Posté par Aude le

    Ventiloni = Merkel No 2
    Mais quel culot! Ce type…
    Il veut continuer à recevoir des millions de clandestins….et obliger les pays europeens à se partager le fardeau…..
    Soit: Moi j’accueille sans limite aucune, ceux qui arrivent et je soutiens les ONG dans leur boulot de sape …….et
    Vous êtes obligés d’en subir les conséquences et partager mes décisions imbéciles …
    Bon , ce gars assume ces décisions tout seul à l’instar de la Grosse Bertha…et arrête de se lamenter…..
    PAS DE SOLIDARITÉ AVEC CEUX QUI VEULENT L’INVASION MUSULMANE DE L’EUROPE……..

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.