9 commentaires

  1. Posté par RealrecognizeReal le

    Je suis pour qu’on renomme la population active par le terme *les esclaves*

  2. Posté par Sergio le

    L’avocat gratuit que nous lui avons fourni n’était pas bon, il n’a pas fait son boulot. Recours.

  3. Posté par Maurice le

    Et qui leur explique comment il faut procéder pour tirer un maximum des aides sociales de notre pays, qui fonctionnaient jusqu’à présent sur la confiance et le non-abus ? Eh bien, ce sont les assistants sociaux…

  4. Posté par Alain le

    Sur 20min bien pensant
    1063 pouces levés .

  5. Posté par Hexgradior le

    Un de perdu, dix de retrouvés!!!

  6. Posté par Tommy le

    A Jeanda@
    Et il reviendra sous une autre identité !
    En attendant, le Collectif R se fera un plaisir de subvenir à ses besoins.

    Et il y en a combien, de ces cas ?
    Amis internautes, renseignez -moi!

  7. Posté par Pholosbob le

    Et voila pourquoi les acquis sociaux diminuent de plus en plus et cela dans tous les domaines. Les profiteurs viennent de tous part, aidé par notre système de protection ouvert largement par la gauche au monde entier. Tous ceci va se terminer quand on va se mettre aussi à abuser du social.

  8. Posté par Bussy le

    En d’autres termes, le contribuable suisse lui payait des vacances en Suisse !
    Les étrangers ne devraient pas toucher d’allocations avant d’avoir travaillé au moins dix ans en Suisse, dix ans pour une allocation minimum, ça ferait partir les parasites de plus en plus nombreux à en juger les tribus qui fréquentent nos rues pendant les heures de travail, et on arrêterait de se moquer de l’honnête travailleur et contribuable !

  9. Posté par JeanDa le

    … et maintenant on attend une éternité avant de le renvoyer d’où il vient …

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.