Rappel: Lors des meetings du maire musulman de Londres, le drapeau du jihad était brandi (Vidéo)

Ce musulman est avocat expert en droits de l'homme (on sait ce que cette étiquette valorisante signifie en réalité: la haine des peuples européens) et évidemment appartient à un parti de gauche.

Comme le rappelle Le Figaro, les activités professionnelles de Khan l'ont mené à côtoyer des représentants de l'islam radical, voire à dialoguer avec eux lors de débats.

En 2004, il a par exemple participé, en tant que candidat à la députation pour le Labour, à une conférence avec cinq extrémistes islamistes, organisée par Friends of Al-Aqsa, un groupe pro-palestinien qui a publié des travaux du révisionniste (selon les termes du Guardian) Paul Eisen.

A cet événement, les femmes devaient emprunter une entrée distincte des hommes! La même année, président des affaires juridiques du Muslim Council of Britain, il a participé à la défense de l'intellectuel musulman Dr Yusuf Al-Qaradawi et nié le fait que celui-ci soit un extrémiste. Il est pourtant l'auteur d'un livre, The Lawful and Prohibited in Islam, où il justifie la violence domestique à l'égard des femmes et soutient les opérations martyres contre les Israéliens.

SADIQ-MUSLIMS-1

Le Sun mentionne même que pendant la campagne pour les élections municipales, ses liens avec des personnalités ou organisations islamistes, notamment Hizb ut-Tahrir – même s'il se déclare radicalement opposé à leur idéologie – sont soulevés par les conservateurs et plusieurs médias de droite.

Des médias relèvent son opposition à la suspension, en 2006, du maire travailliste de Londres, Ken Livingstone, qui avait comparé un journaliste juif du Evening Standard à un gardien de camp de concentration nazi. Ils critiquent également la signature par Sadiq Khan, en 2006 toujours, d'une lettre dans The Guardian imputant au Royaume-Uni une part de responsabilité dans les attaques terroristes en raison de son soutien à Israël.

En 2008, il est filmé en train de prononcer un discours au Global Peace & Unity Festival devant des spectateurs agitant l'étendard noir des djihadistes. Son opposition, en tant que parlementaire, à l'interdiction de groupes accusés d'être islamistes suscite également des interrogations.

En 2009, dans une interview accordée à la chaîne de télévision iranienne Press TV, Sadiq Khan utilise le terme « Oncles Toms », considéré comme insultant et méprisant, pour désigner les musulmans modérés ; il présente des excuses par la suite.

Le Daily Mail indique également que Sadiq Khan a, entre 2008 et 2012, soutenu des organisations ayant appelé à la violence envers des femmes.

Bien évidemment, nos médias romands n'ont jamais mentionné tout cela. Ils protègent donc un personnage pour qui la violence contre les femmes ne pose aucun problème. On se retrouve devant un cas typique d'hypocrisie de gauche.

C'est ainsi qu'une pécore telle Hidalgo s'affiche avec enthousiasme avec ce maire rétrograde, gloussant stupidement face aux caméras, et agissant exactement comme le politiquement correct l'exige: une femme blanche européenne qui préfère s'afficher avec un Pakistanais et critiquer l'homme blanc que représente Donald Trump.

 

Enfin, comme vous pouvez l'entendre dans cette vidéo, il appelle les autres musulmans "ses frères, ses soeurs". Il utilise des termes arabes propres à l'Oumma. Cela signifie qu'il ne considérera pas ses compatriotes non musulmans de la même manière, que la discrimination est de facto appliquée dans ses décisions et qu'il ne cache aucunement son communautarisme. Tout cela sans que cela ne gêne encore une fois nos médias.

 

Cette vidéo rare montre que l'avocat Sadiq Khan défend les terroristes condamnés qui ont tenté de relancer le Parti de la Libération islamique en Egypte (Nos remerciements à Alain Jean-Mairet)

C'est ce personnage qui est aujourd'hui érigé en star dans nos journaux contre le "méchant Trump".

3 commentaires

  1. Posté par Panache l'Écureuil le

    * Le livre de Yousouf Al-Karadawi « The lawful and the prohibited in Islam » existe en traduction française sous le titre « Le licite et et l’illicite dans l’islam ».
    * il appelle les autres musulmans « ses frères, ses soeurs ». En parlant des musulmans, il dit aussi « MA communauté »(je viens juste de l’entendre sur russiatoday). Les notions de société, de contrat social, de cohésion sociale, semblent tout à fait absents dans l’esprit de ce politicien. En fait, il pratique à merveille la takkya, et se révèle conséquemment un parfait musulman.

  2. Posté par colt seavers le

    Tous les musulmans sont comme lui traitre a leur pays d accueil c est pas nouveau un loup reste un loup , il ne va pas se changer en mouton pour les humaniste de tous bord…

  3. Posté par jsg le

    Un musulman sera toujours un musulman, quelle que soit son attitude apparente. La cause, le Coran et ses versets qui permettent tout ! Les anglais, ont cru, au regard de leur insularité, qu’ils pouvaient tout se permettre ? La preuve, le ver est dans le fruit et le fruit dégradé est prêt à tomber de l’arbre. le fruit pourrira les racines, et l’arbre périra.
    Un qui se marre, c’est le président Poutine, il peut se réjouir, après que son pays ait été humilié par les propos arrogants de la gent journalistique lors de la Perestroïka. Ce n’est pas fini, car cette recrudescence correspond au ramadan, et ensuite il y a les recommandations d’Allah :
    Sourate 9 v5 :  » lorsque les mois sacrés seront expirés, tuez les infidèles (associateurs­
    chrétiens) partout où vous les trouverez. (…) »
    Sur dix millions de « croyants » d’un pays, il suffit d’un seul allumé et boom !
    Merci Eurabia et ses complices. Dieu vous le rendra !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.