OTAN : mouvement massif de troupes vers l’Europe du Sud-Est pour «rassurer les populations»

post_thumb_default

 

L'OTAN est en train de procéder à des mouvements de troupes et de matériel massifs dans le sud-est de l'Europe en vue d'un exercice qui comptera parmi les plus importants de l'année 2017.

Près de 4 000 hommes et environ 500 véhicules militaires ont été transportés par voie aérienne depuis des bases situées en Grande-Bretagne, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Espagne, en Pologne, en Norvège et en Albanie jusqu'à la ville de Cincu en Roumanie. Cet important mouvement a pour objectif la réalisation de l'opération Noble Jump 17, un exercice qui débutera le 8 juin prochain dans la région, mais également en Grèce et en Bulgarie, comme le rapporte le quotidien roumain Curierul National

«L'exercice a pour but de démontrer la capacité et la promptitude de l'OTAN à se mobiliser et revêt un caractère essentiel pour nos objectifs défensifs et dissuasifs», a commenté au Sofia Globe le major-général Ian Cave, qui dirige l'opération. Ce dernier insiste également sur la fonction «rassurante» de cette opération pour les membres de l'organisation, et plus précisément pour «leurs populations».

L'OTAN multiplie les exercices et les manœuvres militaires en Europe depuis le déclenchement de la crise criméenne. Des unités ont ainsi été déployées en Estonie, en Lettonie, ou encore en Lituanie, avec pour objectif affiché de «dissuader des actions offensives russes». Le 13 avril, l'OTAN a déployé des troupes multinationales en Pologne, dans le cadre du renforcement du flanc oriental de l'Alliance atlantique face à la supposée menace russe.

De son côté, le Kremlin a critiqué à nombreuses reprises ce renforcement de la présence de l’OTAN dans l'est de l'Europe, le qualifiant de menace pour sa sécurité nationale. «Les bases de l’OTAN progressent vers nos frontières occidentales, les infrastructures progressent, les incidents s’accumulent, et que devons-nous faire, rester inactifs ?», s'est interrogé Vladimir Poutine lors d'une conférence de presse le 1er juin. En février dernier, le vice-ministre russe des Affaires étrangères Alexeï Mechkov avait estimé que les mesures de l'Alliance augmentaient considérablement le risque d’incidents entre celle-ci et les forces russes.

Lire aussi : Poutine : le silence international sur la défense antimissile US favorise la course aux armements

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

2 commentaires

  1. Posté par top gun le

    Alors là! Ils sont plus prompts à « foutimasser » dans l’EST que sur la Méditerranée, afin d’empêcher les bateaux des ONG bourrés de terroristes de se rappliquer sur l’Europe!? Un immense scandale et, nous prenons acte que ce « machin » comme disait le Général de Gaulle, se fout vraiment de nous, en se « trompant » volontairement de cible. C’est une honte indescriptible!!! Il faut le crier HAUT et FORT…

  2. Posté par miranda le

    SI CELA N’INDIQUE PAS UNE VOLONTE DE DEBOUCHER VERS UN CONFLIT, c’est que nous sommes naïfs.
    Soixante de paix, était-ce un trop joli cadeau fait à l’Europe? L’avenir « proche » va nous le faire savoir.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.