Allemagne. Les autorités défendent les islamistes qui se cachent le visage contre les chauffeurs de bus prévoyants.

Allemagne. Les autorités défendent les islamistes qui se cachent le visage contre les chauffeurs de bus prévoyants.

Dans au moins deux cas, les autorités communales ont désavoué des chauffeurs qui refusaient des femmes (ou des hommes?) qui voulaient entrer dans un bus en se cachant le visage sous un "niqab" et portant un vêtement allant jusqu'au sol. Ils craignaient en effet pour la vie de leurs passagers, dont des enfants, car on ne peut savoir qui se cache sous ce déguisement et les attentats terroristes qui se multiplient montrent que l'islamisme radical ne recule devant aucun crime. Dans le premier cas, à Dresde, le chauffeur a demandé à sa direction ce qu'il devait faire et on lui a intimé de laisser entrer les personnes suspectes. Dans le second, en Frise orientale, le chauffeur, pour des raisons de sécurité, a refusé de lui-même l'entrée à ce qui aurait pu être une (ou un) terroriste. Cet acte courageux lui vaut maintenant d'être acculé devant la justice. Les autorités mettent donc la défense des signes religieux de l'Islam au-dessus de la protection des passagers des transports publics. Que reste-t-il à ceux-ci ? Tirer la sonnette d'alarme ?

 

https://www.tag24.de/nachrichten/dresdner-busfahrer-will-verschleierte-nicht-mitnehmen-227761

https://www.welt.de/politik/deutschland/article163681553/Busfahrer-verweigert-vollverschleierter-Frau-die-Fahrt.html

 

Traduction (Claude Haenggli) : Le chauffeur de bus de Dresde a déclaré qu'il ne pouvait accepter que des passagers qui soient reconnaissables. En cas d'une infraction, il devait en fin de compte pouvoir dire à quoi ressemblait le malfaiteur. Il y a avait entre 15 et 20 autres passagers dans le bus. Dans l'autre cas, le chauffeur risque une amende jusqu'à 10'000 Euros. Le mari de la femme islamiste a d'ailleurs porté plainte contre lui et les autorités ont dit que de tels cas ne devaient plus se reproduire.

Claude Haenggli, 15.4.2017

 

10 commentaires

  1. Posté par rikiki le

    Nos représentants ont de quoi se faire quelques soucis, je ne pense pas que le citoyen va continuer à accepter leurs lâchetés et leurs traîtrises.

  2. Posté par colt seavers le

    c est incroyable jusqu ou on est allé pour l anti racisme les générations futur en payeront le prix de cette lâcheté et des criminels gauchistes traitre a leur peuple
    les gauchistes aurait fait ce qu il font a leur peuple il y a 200 ans ils aurait été pendu par leur peuple , ce qu il faudrait c est un nouveau 1789

  3. Posté par UnOurs le

    Je le répète, à terme, il faudra traiter le problème de nos « représentants ».

  4. Posté par UnOurs le

    Dans les trains des CFF, le plus souvent les contrôleurs n’osent pas interpeller les « migrons » qui resquillent. Quand on leur fait la remarque, la remarque usuelle, c’est: « si l’on appliquait la procédure, cela coûterait plus cher que ce que l’on pourrait récupérer ». Et moi le con de Suisse, je continue à payer mon billet plein pot.

  5. Posté par Elsaesser le

    Pourquoi la grosse moukère* est-allemande merkel fait-elle venir des millions de jeunes musulmans en allemagne et dans l’ue ? Comme ce n’est pas pour travailler, je vous laisse deviner la polpotoïde raison…
    * Un indice: en 2010 lui a été décerné le prix kalergi.

  6. Posté par Maurice le

    Si seulement les usagers de ces transports publics pouvaient se concerter et ne plus prendre ces transports que voilés jusqu’aux pieds sans que l’on puisse voir leur visage. Cela parlerait peut-être finalement aux autorités, parce que : peuvent-elles discriminer les propres ressortissants du pays contre ceux qui prétendent être discriminés ?L’accusation de discrimination est un piège dans lequel sont tout de suite tombées les autorités, c’est pourquoi les populations doivent maintenant s’en emparer et jouer le même jeu que ceux qui se prétendent discriminés. C’est peut-être le dernier langage possible avant la disparition des peuples autochtones.

  7. Posté par Poulbot le

    Quelque soit le pays , on vois les politiques baisser le pantalon devant les islamistes qui eux n’ont aucuns scrupule a nous considérer comme des animaux.

  8. Posté par miranda le

    L’EUROPE D’EN HAUT ENTRAINE DANS LE GOUFFRE DE LA DECHEANCE
    L’EUROPE CITOYENNE.
    Viendra le jour où nous devrons créer « la défense de l’Europe citoyenne ». Sinon, cela va empirer jusqu’à ce nous tombions tous dans le gouffre, voulu par les mondialistes, les destructeurs des nations.

  9. Posté par Claire le

    La dhimmitude des « autorités » est absolument effrayante. Elles donnent systématiquement raison aux musulmans contre les autres personnes, quitte à mettre en danger la vie de leurs propres concitoyens. C’est une honte.
    Quand va-t-on se décider à chasser tous ces collabos, en commençant par ne pas les élire ou réélire? Ils devraient aussi être jugés pour non assistance à peuple en danger, puisqu’ils laissent leurs peuples, sans défense, aux mains des terroristes islamistes.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.