Suède. Viols diffusés sur Facebook: Les migrants afghans inculpés pour viol

Nous en parlions en primeur déjà ici, bien avant nos médias nationaux.

**********

Le parquet de Suède a annoncé avoir inculpé trois jeunes hommes soupçonnés d'avoir violé une femme en direct sur Facebook.

Deux de ces hommes, ressortissants afghans âgés de 18 et 21 ans, sont poursuivis pour avoir violé la victime dans un appartement d'Uppsala, à 70 km au nord de Stockholm en janvier.

Un troisième suspect, un Suédois de 24 ans, est poursuivi pour non-empêchement de crime et complicité de viol. Il avait filmé et diffusé les faits «sur Facebook en direct ou très peu de temps après le viol», a précisé l'acte d'accusation.

Source et article complet

Un commentaire

  1. Posté par Jim Jardashian le

    J’espère qu’on les récompensera pour contribution à la destruction programmée (par les gauchistes, féministes, élgébétistes, etc.) de la nation suédoise: peut-être de belles vacances (payées par les mauviettes suédoises, naturellement) dans leur pays d’origine, une bonne rente et une télé convexe (ce genre de mec raffole des gadgets électroniques).

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.