Pauvreté en Italie: Dans les centres Caritas du sud, il y a plus d’Italiens que de migrants

Les données du rapport Caritas sur la pauvreté parlent d'elles-mêmes: 66% de ceux qui ont demandé de l'aide et de l'assistance dans le Sud sont italiens. Les demandes sont supérieures à celles des migrants.

C'est cela la vérité absurde du rapport 2016 de Caritas sur la pauvreté. Au niveau national, le poids des migrants reste majoritaire, avec un pourcentage qui avoisine les 57% mais dans le Sud, les Italiens ont surpassé les étrangers avec 66,6%.

Après une longue prédominance des femmes, 2015 marque un changement important de la tendance générale. Pour la première fois, il y a une parité entre les hommes (49,9%) et les femmes (50,1%). En moyenne, l'âge des personnes qui font appel aux centres Caritas est de  44 ans.

Source Traduction Schwarze Rose pour Les Observateurs.ch

 

 

3 commentaires

  1. Posté par alberto le

    Le 23 % des plus de 65 ans vivent dans la pauvreté en Suisse…Selon un rapport de l’ OCDE…publié dans le Blick..une petite partie choisi de finir sa vie à l’étranger. .pour améliorer son train de vie….c’est aussi le cas de la plupart des rentiers A I kosovars qui passent 11 mois au Kosovo..où les salaires sont 15 à 20 fois plus bas qu’en Suisse…..donc la rente A I suisse 15 à 20 fois supérieure au niveau de vie du Kosovo…
    Pour rappel..Les rentiers A I kosovars n’ont pas le droit de s’établir au Kosovo suite aux innombrables abus…..et ces appartements en Suisse…Eh bien..qui les occupent discretement alors..? Des jeunes du
    Kosovo…..et les prestations complémentaires paient toujours les loyers…ceux qui sont  » en vacance  » au Kosovo encaissant aussi un petit loyer de leurs compatriotes au noir en Suisse….

  2. Posté par conrad.hausmann le

    Bientöt les européens pauvres seront envoyés en Libye et au retour ils amèneront encore davantage de migrants-mafiosi!

  3. Posté par Michel le

    Invasion migratoire musulmane = enrichissement de l’Europe ????
    Enrichissement pour tous les « Zélites » et leurs complices : Politicards, grands patrons , passeurs et leurs associations subventionnées…
    D’un côté de la balance : Coût de l’accueil des envahisseurs, de leurs soins gratuits, des allocations, du logement, des infrastructures nécessaires…Charges à multiplier pour autant d’années à venir, car peu de ces » chances » seront un jour « productives » .
    Cela, au détriment de l’autre plateau de la balance : Appauvrissement, amplification de la misère pour la vile populace car c’est elle qui paie l’énorme charge de l’autre plateau !
    Pour les collabos-dirigeants-droits-del’hommistes, les populistes qui ont le culot de contester, devraient s’estimer heureux de leur contribution « humanitaire ».
    La nouvelle norme sociale c’est : La misère planifiée, pour tous les « sans-dents » de l’Europe sans frontière.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.