Argovie: Deux agressions en peu de temps par des réfugiés érythréens

Christian Hofer: Outre ces agressions immondes, n'oubliez pas que la Confédération leur paye les billets de train avec nos impôts: voilà à quoi ressemblent les pauvres réfugiés de Simonetta Sommaruga, aucune reconnaissance, aucun respect pour ceux qui travaillent et qui les nourrissent.

Bien entendu les socialistes se fichent éperdument des victimes autochtones...

**********

Un homme a mordu un père de famille, samedi dans un convoi à Brugg (AG). La victime a dû être hospitalisée. Dimanche, une femme a échappé à une agression sexuelle à Anglikon (AG).

Deux agressions ont été commises en peu de temps, le week-end dernier, dans le canton d'Argovie. Dans les deux cas, les attaques ont été commises par des ressortissants érythréens.

Samedi, quatre hommes sont entrés à bord d'un train à Brugg et ont importuné les passagers, renversé de la bière par terre et lancé des déchets tout autour d'eux.

La situation a tourné au vinaigre lorsqu'un père de trois enfants s'est approché du groupe pour lui demander d'arrêter. L'un des hommes l'a alors menacé avec une bouteille de bière, pendant qu'un deuxième l'a violemment mordu au bras, rapporte «Tele M1».

Le deuxième cas s'est produit dimanche soir au bord de la Bünz, à Anglikon. Une jeune femme de 19 ans était assise sur un banc aux alentours de 21h lorsqu'un inconnu s'est assis à côté d'elle, informe mardi la police cantonale argovienne.

L'homme a engagé la conversation avant de la prendre subitement dans les bras. Quand la jeune femme a voulu se défendre, il l'a retenue et l'a plaquée contre le banc. Ensuite, il a essayé de l'agresser sexuellement.

Source et article complet

Rappels:

Près de 90% des Erythréens ayant obtenu l’asile en Suisse touchent l’aide sociale

Aarburg : Une famille érythréenne coûte 25’000 Frs par mois à la commune

ZH : une famille de réfugiés eryhtréens coûte 60’000 frs par mois

 

 

10 commentaires

  1. Posté par aline le

    Mais quelle richesse culturelle!

  2. Posté par Bilou le

    @ Jeudi dernier en début de soirée, alors que je passais sur la petite route près du centre de requérants de Perreux, 4 « réfugiés » se sont mis au milieu de la route. J’ai klaxonné, ralenti mais je ne me serais pas arrêtée quoiqu’il arrive !!! Mon passager a été effrayé par cette provocation. Mes parents habitant près de ce centre et leur maison étant plutôt retirée, je m’inquiète beaucoup pour eux. Et il faut bien constater que les agissements de ces individus ne font pas la « Une » des journaux… Il ne faudrait pas que la population soit informée et se plaigne, n’est-ce-pas…

  3. Posté par Michel Janine le

    Je suis d’accord avec tout ce que vos dire. Pour vous dire la vérité, je n’ose plus sortir. Agir, oui, mais comment?

  4. Posté par Carole le

    Qui a dit que nous voulions être privés de notre liberté, de devoir interdire à notre jeunesse de sortir le soir, de craindre pour notre sécurité à chaque sortie, c’est cela l’enrichissement que nous promettait sœur Sommaruga. Aujourd’hui encore un brave requérant a pénétré dans une maison à Colombier sur Neuchâtel. Il est tombé sur le propriétaire des lieux…et a voulu s’enfuir…malgré des gens qui ont essayé de l’en empêcher…il a sorti un couteau… Et s’est échappé…nous devons avoir peur…armons nous. La semaine passée, à Boudry, des jeunes filles ont été attaqués sexuellement par des requérants (ils logent aux alentours…) et ils se sont fait attraper. Ils étaient en possession de sacs de portables volés… Calais, c’est le futur de nous tous, alors oui, il faut bouger et se révolter. Ces gens qui veulent changer de vie… Et nous devons tuer nos enfants….? Non Mme Sommaruga, non!!!!

  5. Posté par Daniel le

    @le Taz. 100% partant pour une manifestation. Il faut absolument que l’UDC organise quelque chose. C’est maintenant! Cela va effectivement mal finir. Je ne vois aucune raison pourquoi les femmes devraient avoir peur le soir et se faire emmerder.

  6. Posté par A. Vonlanthen le

    Marcassin. Je suis d’accord avec vous. Mais que font les autres partis pour faire cesser ce scandale. Rien ! Ce sont tous des bisounours une bande de lavette qui ne pensent qu’à leurs salaires et à leurs indemnités.

  7. Posté par Marcassin le

    L’Erythrée n’est pas en guerre, les érythréens ne risquent rien puisqu’ils retournent chez eux pour les vacances et payent des impôts sur l’aide sociale qu’ils reçoivent de la Suisse.
    A réexpédier au plus vite !
    Ils peuvent prendre la pianiste incontinente avec eux si ça leur fait plaisir.

  8. Posté par A. Vonlanthen le

    Le Suisse est vraiment con pour accepter de payer pour cette r….Quand allons nous réagir ?

  9. Posté par Mady le

    C’est vraiment horrible, et dire que nous payons aussi pour cette bande de dégénérés qui ne respectent rien. Bientôt on n’osera plus se promener ou prendre le train. Mais avec ce genre de tarés il n’y a qu’une chose à faire et vite : retour au pays. Sinon ce sera de plus en plus insupportable. A bon entendeur salut !

  10. Posté par Le Taz le

    Allons à Berne manifester en masse pour exiger le départ de Sommaruga !

    Ca va tourner au vinaigre tout ça, pas tout le monde dans ce pays se laissera faire et à un moment la réaction risque d’être forte.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.