Suède: Un migrant « Je hais la Suède. Je suis seulement ici pour baiser des Suédoises. »

Sur une place centrale de Vimmerby, dans les premières heures du dimanche matin, quatre femmes ont été approchées par un migrant.

L'homme a commencé à suivre les jeunes femmes et quand elles lui ont demandé d'arrêter, en lui disant qu'elles se sentaient mal à l'aise avec son comportement, l'homme de 27 ans est devenu agressif. L'une des femmes a déclaré au Dagens Vimmerby que le migrant a alors commencé à crier qu'il détestait la Suède et qu'il était seulement dans ce pays pour "b*** des filles suédoises» et dépenser leur argent.

Par la suite, le migrant a craché sur les femmes, s'est déshabillé devant elles et s'est mis à uriner sur un banc de la place. La police a retrouvé l'individu de 27 ans dans une rue latérale peu après et l'a arrêté sur place.

Source Traduction Christian Hofer pour Les Observateurs.ch

13 commentaires

  1. Posté par Julie Rochat le

    Rien de grave allez, c’est juste un petit sauvageon déséquilibré ou alcoolisé, ou les deux. Enfin c’est sûrement l’excuse trouvée pour protéger cette « chance » pour la Suède. Ce pays a vraiment reçu une élite, un véritable enrichissement, vraiment…

  2. Posté par triste et dégoutée le

    Pour l’instant ns ns contentons de vomir sur ceux qui encouragent ces « pauvres gens » à venir salir, avilir les européennes, détruire nos institutions ; mais bientôt que feront t’ils (ceux qui encouragent) quand leurs femmes, filles et leurs fils seront en 1 ère lignes ? et bien, sachez que nous ne lèveront pas le petit doigt pour les aider. A chacun son tour !!!!!

  3. Posté par alain NEVEU le

    il faut le châtrer chimiquement et discrètement !

  4. Posté par Millerot le

    Ça suffit maintenant il y en a plus qu’assez de permettre à ses pseudos terroristes et aux ficher s de rester impunément sur le territoire et ce aussi bien en France que dans tous les pays où ils sévissent.

  5. Posté par Pullmann le

    Il faut que ces migrants cesse de parler de nous femmes sur la façon qu’on s’habille ,car ici chez nous en France la femme est libre de s’habiller de penser et agir comme elle veut ! Avec respect pour autrui et la loi ,nous sommes pas vendu ni soumises !!!!!!

  6. Posté par miranda le

    IL EST DIT QU’ON NE CHOISIT PAS SES MIGRANTS. BREF, QU’ON DOIT RESTER PASSIFS FACE A CE PROGRAMME QUE L’ON NOUS IMPOSE.
    QUELS MIGRANTS FORTEMENT ISLAMISES ET BRIDES DANS LEUR LIBERTE A CAUSE DE L’ISLAM SALAFISTE S’ADAPTERONT ET RESPECTERONT L’EUROPE?
    MERCI MESSIEURS D’EN HAUT, PRIVILEGIES, DANS VOS TOURS D’IVOIRE où vous décidez tout pour ce monde. N’avez-vous pas peur que justice soit demandé un jour, pour votre projet d’anéantissement des cultures européennes. Vraiment? Aucun compte ne vous sera demandé? Vraiment? N’êtes vous pas un peu naïfs ou trop sûrs de votre « immunité » dans vos égos surdimensionnés?

  7. Posté par Palador le

    Je suis ici seulement pour baiser les suédoises et je hais la Suède. Quel scoop ! la majorité des réfugiés sont des hommes jeunes célibataires. Pourquoi croyez-vous qu’ils viennent en masse en Europe ? Pour fuir la guerre ? Pour avoir une vie meilleure ? On ne peut exclure que certains sont honnêtes et qu’ils disent vrai, mais ça doit être une très forte minorité. Demander à n’import quel enfant africain son but dans la vie, allez en Europe sera la réponse que vous aurez. Chez eux c’est la m.. il y a rien. Ils voient l’Europe à travers la télé, et bien entendu pour eux tout est facile, il n’y a qu’à se servir, et les femmes européennes par leur comportement et allure vestimentaire semblent ne vouloir que « ça » Alors tout ces mâles en ruts ne pouvant pratiquement pas toucher les femmes dans leur pays, ils se sentent encouragés d’aller dans ces pays comme n’importe quel homme allant au bordel.

  8. Posté par Giovannaï le

    Ma pensée est très simple : de leur propre gré ou par la force, il faut que ces tristes individus, pour rester correct, rentrent chez eux !!

  9. Posté par nusbaum le

    Mon pauvre père me disait toujours qu’un âne quoi qu’on lui fasse restera toujours un âne et ne deviendra jamais un cheval de course.

  10. Posté par HATTAB Victor le

    Mettez un âne dans une écurie avec des étalons… Revenez 50 ans plus tard il y aura toujours un ÂNE.

  11. Posté par Charles Alexis le

    La collaboration bienpensante nous expliquera que les paroles et les actes des victimes (les pauvres migrants) sont à prendre au second degré.
    Les agresseurs (les jeunes femmes aguicheuses) n’ont qu’à subir … au premier degré !

  12. Posté par Le pragmatique le

    sanction à venir 10 couscous-amende avec sursis.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.