L’inquiétant témoignage d’un ancien policier de l’Etat Islamique: La Turquie aide directement l’Etat islamique!

Christian Hofer: En clair non seulement les peuples européens sont laminés et abusés par leurs dirigeants, par la Turquie et par l'immigration musulmane mais encore ils paient pour des gens qui viennent pour les tuer, ces derniers étant accueillis au nom "des droits de l'homme". Pire, cet extrémiste peut narguer directement les Européens sur leurs propres terres, tout en déclarant que son couple profite de l'argent des sales kouffars. Ce qui ne prive naturellement pas un Poggia de clamer que "le peuple suisse n'a pas le choix".

Malgré toutes ces déclarations, on ne compte plus les groupements gauchistes militant pour en accueillir encore plus.

******

Pour rejoindre l’Europe, Abou Moussab dit s’être glissé dans le flux des réfugiés. "Un jeu d’enfant", dit-il. Il confirme qu’il s’agit du modus operandi de l’organisation terroriste pour infiltrer ses hommes en Europe. Abou Moussab dispose de deux faux passeports syriens à des noms différents. Il aurait alterné avec l’un et l’autre aux différents points de contrôle. Sans rencontrer la moindre difficulté.

Il circulerait aujourd’hui tranquillement dans les rues de Bruxelles. Sa femme, voilé de pieds en cap, a également rallié la Belgique. Ils vivraient tous les deux dans un logement pour réfugiés.

La liberté de mouvement de l’ancien djihadiste peut inquiéter : Abou Moussab ne semble pas avoir renié ses anciennes convictions. Loin de là. 

"Le camp de formation était en Turquie à Akçakale. Les Turcs qui nous ont accueillis ont fourni la logistique aux combattants.

Source et article complet

Un commentaire

  1. Posté par marguerite le

    inquiétant ? .pas vraiment mais tellement vrai dans ce chaos fabriqué de toutes pièces !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.