La haine de l’UDC : seul programme politique pour certains?

Pascal Décaillet
Journaliste et entrepreneur indépendant

P.Décaillet : Raus, "Foraus" !

08.54h - Longue tartine du Temps, ce matin, pour nous démontrer que l'initiative de l'UDC

contre les juges étrangers "ne tient pas ses promesses". Selon une "étude Foraus".

D'abord, les "études Foraus", on s'en fout un peu. Les initiatives sont une affaire de citoyens entre eux, évitons de les polluer par des oracles pseudo-scientifiques.

Et puis, cette initiative est en cours de récolte des signatures. La moindre des choses est de laisser faire, sereinement, ce travail démocratique de contact avec les citoyens. Si elle obtient les cent mille signatures, il y aura bien sûr la cléricature de quelques profs de droit - toujours les mêmes - qui nous ramèneront le "droit supérieur" pour la faire invalider.

Elle passera quand même devant le peuple. Et le seul verdict qui compte sera celui du dimanche de la votation.

Cette liturgie républicaine, cette lente montée vers l'autel de la décision souveraine, est une chose beaucoup trop belle, beaucoup trop chère à nos cœurs de Suisses, pour que nous, les citoyennes et citoyens de ce pays, nous laissions impressionner par tout ce fatras et ce fracas "d'études", qui ne sont en réalité que vulgaire propagande.

D'ailleurs, dans "Foraus", il y a "Raus !".

Pascal Décaillet, 13 juin 2016

 

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.