Le racisme est « banalisé » en France déplore un rapport du Conseil de l’Europe

La Commission européenne contre le racisme et l’intolérance (ECRI) dénonce dans son dernier rapport la "banalisation" des discours racistes en France. Les experts du Conseil de l’Europe s’inquiètent également de "l’accroissement des violences racistes, antisémites et islamophobes".

Les propos et actions racistes sont de plus en plus banaliser en France. C’est la conclusion du rapport de la Commission européenne contre le racisme et l’intolérance (ECRI). Preuve de ce climat préoccupant, les données du ministère de l’Intérieur : les violences associées à ces préjugés ont augmenté de 14% entre 2012 et 2014, dont 36% pour celles relevant de l’antisémitisme. Les experts ont également dénoncé l’homophobie et les discriminations anti-Roms. Par ailleurs, en quelques mois, les violences racistes, antisémites et islamophobes se sont étendues dans l’Hexagone. "Le discours de haine, de par sa banalisation dans la sphère publique, demeure un sujet de préoccupation", a commenté le secrétaire général de l’organisation paneuropéenne, Thorbjorn Jagland.

Des responsables politiques qui "attisent les tensions"
Les experts du Conseil de l’Europe pointent également la responsabilité des politiques. En exemple, l’ECRI est revenu sur les propos du député et maire de Cholet, Gilles Bourdouleix, en 2013, lors d’une altercation sur un terrain agricole occupé illégalement par des gens du voyage : "Hitler n’en avait peut-être pas tué assez". Le rapport a aussi cité le cas de la présidente du Front national, Marine Le Pen, qui a tenu des propos islamophobes en 2010. Elle acomparé les prières de rue à l’occupation allemande. Outre ses propos discriminatoires, la Commission déplore également des décisions prises "au nom d’une conception restrictive de la laïcité" comme exemple celle en 2015 du maire de Chalon-sur-Saône, Gilles Platret, de supprimer les menus sans porc des cantines scolaires.

Les recommandations du Conseil de l’Europe
Dans le rapport, les experts recommandent aux autorités de légiférer pour que le racisme ou l’homophobie constitue "une circonstance aggravante de toute infraction pénale ordinaire". Pour le cas des Roms, la France devrait leur accorder une domiciliation administrative afin de ne pas entraver leur accès "aux droits de base", notamment à la scolarisation de leurs enfants. De son côté, Thorbjorn Jagland a appelé les responsables politiques à s’abstenir "de tenir des propos qui stigmatisent des groupes déjà vulnérables et attisent les tensions dans la société française".

Source

11 commentaires

  1. Posté par Tommy le

    Le racisme est banalisé, voulez- vous dire le racisme anti- blanc? Ah, oui, c’est vrai, il est même devenu une pièce de la panoplie des bien- pensants.
    Nous sommes mauvais, incultes et primitifs, seul l’islam pourra nous sauver!

  2. Posté par Tommy le

    Si l’on est, en Europe, contre les Européens, est- ce du racisme? Non, bien sûr, juste l’expression du droit à la différence.
    Parfois, je regrette l’époque de l’apartheid, et je n’ai jamais mis les pieds en Afrique.

  3. Posté par Marcassin le

    Ces glandeurs surpayés parlent d’antisémitisme, mais pas un mot du défilé de musulmans descendant les Champs-Elysées en scandant mort aux juifs sous l’œil bien-pensant et protecteur de la police.

  4. Posté par Pehem Veyh le

    Oui, anti-blanc…

  5. Posté par ASSAYAG le

    Le Conseil de l ‘ Europe : bastion de l’ idéologie …forcément.
    Notez les « experts indépendants » qui ont fait le devoir que leur boss leur a demandé. POINT. Ne pas chercher plus loin. Ils gagnent leur vie aussi.

  6. Posté par sophie edouard le

    Nous étions tous capable d’assimiler des étrangers, comme avant, mais quand on nous envoie un peuple entier qui se revendique de faire disparaitre le nôtre, alors non là ce n’est pas possible de l’accepter. C’est ce travail de destruction qu’a fait la gauche avec SOS racisme, c’est eux qui sont à l’origine de notre racisme et notre racisme est justifié par une volonté de simple survie.

  7. Posté par SAINT-MARC Jean-Paul le

    Les propos et actions racistes sont de plus en plus banaliser en France.
    Ce qui commence par une grosse faute de grammaire !
    Encore un racisme qui ne dot pas son nom…

  8. Posté par laurent le

    Ce n’est pas de l’angélisme des ploutocrates, c’est plus grave. C’est une immixtion et une ingérence totale dans la législation nationale pour criminaliser et aggraver tout ce qui n’irait pas dans le sens de la bienpensance. Il y a quelques mois, une ONG d’Israël -Conseil européen sur la tolérance et la réconciliation (ECTR)- avait établi un projet de loi sur la tolérance qui était un véritable discours de haine et de racisme pour monter en France les communautés les unes contre les autres se plaignant d’antisémitisme en réclamant une sur-criminalisation, un formatage de la pensée des enfants et des adultes avec des cours de formation forcés dès le 1er âge et une police spéciale de la pensée sur le territoire sous leur propre contrôle. Apparemment leur projet totalitaire a été repoussé à bruxelles et ils ré-attaquent via l’ECRI , une commission du Conseil de l’Europe, puisque ce sont les mêmes dispositions que l’on retrouve un peu plus édulcorées avec la citation des mêmes jurisprudences. Ce dernier rapport n’est plus d’actualité, il viole les libertés civiles et il est discriminatoire. Il part de constatations arrêtées en mars 2015 (1an de retard !) et prétend que la France serait antisémite, antiroms, islamophobe et homophobe. Toutefois on voit quels sont les rédacteurs de ce projet car ils insistent sur l’antisémitisme et demandent des consultations des sociétés civiles et notamment encore et toujours la LICRA. Ils veulent sur-criminaliser les infractions lorsqu’il est question de racisme, antisémitisme, islamophobie, homophobie en instaurant des circonstances aggravantes, prévoir une protection particulière pour les Rom et les femmes voilées, interdire les subventions publiques pour tous les partis ayant un discours raciste (on se demande bien qui est visé ?), formater l’esprit des enfants dans les écoles en modifiant leurs manuels scolaires et en organisant des semaines pour leur parler de génocide, de la traite négrière et de l’antisémitisme. Il est appelé à la France à ses responsabilités pour réparer et indemniser les conséquences de la traite négrière et de son passé colonial…..Alors, Moi Citoyen Français , je réponds à mes interlocuteurs députés : Foutez moi tout cela à la porte, toutes ces organisations totalitaires, sionnistes et malsaines, retrouvons notre indépendance d’esprit, notre nation, notre démocratie pleine et entière bâtie sur des libertés dont la liberté de penser et d’expression. Et si les auteurs spirituels de ce texte sont mécontents, qu’ils retournent sur la terre qu’ils vénèrent mais DU BALAI et qu’ils cessent de nuire à notre France ! rapport entier de l’ECRI http://www.coe.int/t/dghl/monitoring/ecri/Country-by-country/France/FRA-CbC-V-2016-001-FRE.pdf

  9. Posté par Vautrin le

    Désolé de le dire à Messieurs les oligarques de l’europe : le racisme est une opinion comme une autre, et tout comme le bon-sens, dixavit Descartes, la chose au monde la mieux partagée. Les européâstres sont racistes, eux aussi : anti-blancs, c’est ce qui les distingue du vulgus pecum. Alors qu’ils aillent se faire cuire un œuf.

  10. Posté par Marc le

    Tout ceux qui ont connu une guerre vous le diront : subir la violence au quotidien développe la haine et nous subissons une violence énorme depuis que nous sommes entré dans la réalisation de l’objectif de remplacement de population de la politique néo-nazie de l’UE.
    Cette commission européenne contre le racisme n’est qu’un entreprise de totalitarisme et qui veux tuer avant tout le droit des populations indigènes a la libre détermination.
    L’objectif de cette mafia politique, à laquelle appartiennent tout aussi bien Merkel, hollande ou sarkosi est de prendre le contrôle sur l’Europe en ayant les populations a l’usure.

  11. Posté par laurie sept le

    Qui veut faire l’ange fait la bete
    (Pascal). Les ploutocrates fous de la Komission europeenne donnent effectivement dans un  » angelisme » (feint) qui aboutit a la bestialite.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.