Quand les femmes se font violer en masse par l’ennemi, c’est que c’est la guerre

Caroline%20Alamachère-130

 

 

Par Caroline Alamachère, assistante d’études marketing. Militante pro-tibétaine.

 

On pourra s’étonner de ce qu’à Cologne, Zurich et Helsinki les clandestins se soient accordés pour violenter simultanément des Européennes blanches.

Mais en même temps, Angela Merkel, très assidue à pratiquer la politique de dhimmigration massive, n’a t-elle pas dit que nous devions « accepter que les migrants soient plus criminels » que les autres ?

Au-viol-au-racisme-au-fascisme

unnamed-1

Un vaste viol collectif, une tournante digne des caves de banlieues ou de la place Tahrir rendue possible grâce à l’aide de collabos locaux, peut-être issus d’ONG prônant le métissage forcé et donc hostiles à la diversité des peuples, qui ont fourni à ces sympathiques clandestins célibataires venus se dégourdir les doigts un mini corpus d’expressions utiles traduisant de l’arabe vers l’allemand des « je veux baiser », « je veux te tuer » ou encore « gros seins ». Bref, le vocabulaire de base que tout touriste doit impérativement connaître quand il visite d’autres contrées, ou que tout réfugié doit apprendre s’il veut demander l’asile politique.

Note-retrouvee-Cologne

On se souvient qu’en septembre dernier le Routard avait édité un guide gratuit visant à « faciliter la communication avec ceux qui ne parlent pas notre langue, dans toutes les situations de la vie courante » et à « établir un contact » à l’intention de ces braves « migrants » à l’esprit si vif, si curieux, et incontestablement convivial.

Voilà qui rappelait la consigne élémentaire du bien vivre ensemble donnée par Jean-Pierre Bacri au chien Didier : « on ne sent pas le cul ! ».

Distribué gratuitement aux différentes ONG, le Routard justifiait son initiative par le fait que « ces réfugiés ne sont pas des délinquants, des chômeurs ou des marginaux, mais simplement des familles avec femmes et enfants qui fuient la mort ».

Mais le lexique du guide du voyage était sans doute trop réac et factuel, il fallait d’urgence quelque chose de plus adapté, de plus « refugees friendly », bref, de plus génital.

Pendant ce temps à Calais, ville assiégée à l’intérieur de laquelle les habitants ont été emmurés vivants, pour la seconde fois (la première c’était pendant la Seconde guerre mondiale par les Alliés pour protéger les Calaisiens de l’envahisseur allemand…), afin de préserver la tranquillité des Anglais et celle de Schengen, on prépare la guerre.

En effet, pour prévenir des attaques récurrentes sur l’autoroute A16 ou sur la rocade portuaire de la part de nos fraternels clandestins, la ville s’est équipée de trois véhicules blindés à roues de la gendarmerie, des VBRG.

Il s’agit de véhicules utilisés par l’Armée qui, même s’ils ont passé depuis longtemps la date de fraîcheur, restent parfois déployés au cours d’opérations extérieures, comme par exemple au Kosovo.

VBRG

Un officier du SIRPA (Service d’Informations et de Relations Publiques des Armées) a expliqué que ce type d’engin blindé, à but uniquement défensif et pouvant projeter du gaz lacrymogène, n’était utilisé que dans « les situations particulièrement dégradées », avec l’accord du Premier ministre au-delà de deux véhicules. Mais à part ça, à Calais tout va bien ou presque. Sur un site dédié des policiers témoignent de leur situation, de leur vécu quotidien :

« Les « no borders » incitent les migrants à nous tendre des embuscades (bien qu’ils n’aient pas besoin de conseil pour le faire) (…) Mais surtout, ils espèrent faire un maximum de blessés dans nos rangs ».

« des cris venant des fourrés dans des dialectes inconnus. Parfois un NIQUE LA POLICE ou FUCK THE POLICE se mêle aux ALLAH AKHBAR ! et à leur slogan favori : VIVE DAESH ! »

Là aussi le vocabulaire se travaille, des membres d’ONG favorables au principe de la colonisation y veillent.

Un internaute lâche un laconique « faudra faire autre chose que leur chanter le p’tit Quinquin !!! ».

L’Europe est donc bel et bien en guerre, agressée par des hordes venues de derrière des frontières qui n’existent plus, comme en témoigne une Française présente à Cologne :

« les perturbateurs / agresseurs que j’ai pu rencontrer, voir autour de moi parlaient pour beaucoup le français, l’arabe, ou un anglais et très approximatif ou l’allemand. Habillés en survêtement pour la plupart ou Jean et sweat. Âgés de 20 et 35 ans, d’origine maghrébine ou moyen-orientale »

« En tant que Française, ce n’est selon moi malheureusement que le début. En tant que fille ayant été élevée en banlieue, ces agissements ne me sont pas inconnus et j’ai appris à savoir comment plus ou moins réagir…».

Le fraternel colonisateur, cette « chance pour l’Europe », est introduit depuis des années par des dirigeants gavés de pouvoir, aux ordres de la grande finance mondialiste destructrice de peuples, avec l’aide zélée de faux nez anarchos-gauchistes et autres ONG bidons leur servant très utilement de couverture, sous couvert d’un pseudo humanisme frelaté et absolument hypocrite.

Tous ces exploiteurs aux visées similaires ne servant que leurs intérêts propres, ces faiseurs de conflits conchiant en réalité les peuples pour mieux les dénaturer en faisant émerger leurs instincts les plus bestiaux et les plus hostiles, ne pratiquent rien de moins depuis des décennies qu’un vaste trafic humain sans précédent depuis les Barbaresques.

Caroline Alamachère

Article paru en premier sur RL

23 commentaires

  1. Posté par Chris T le

    @ Bruno, votre commentaire démontre une grave méconnaissance de l’islam ! Svp. Prenez le temps même si c’est très rébarbatif de lire le coran, ensuite vous allez comprendre qu’il s’agit bel et bien d’un concept tout à fait islamique ! Les non musulmanes y sont considérées comme des esclaves ! C’est d’ailleurs pour cela que les musulmanes doivent impérativement porter le voile, pour qu’on les reconnaissent et ainsi elle éviteront d’être offensées !

  2. Posté par Cricri le

    *Dommage qu’on ne puisse pas rectifier l’orthographe après envoi! Mon correcteur m’a encore joué des tours pendables !
    Je voulais aussi demander pourquoi il est obligatoire pour ces gens de se déguiser tous les jours? Si on veut être accepté et assimilé pourquoi ne pas adopter la tenue vestimentaire locale? Toujours la question de la femme en jupe Courèges en Arabie-Saoudite !
    *

  3. Posté par Cricri le

    Il faudrait aussi peut-être voir combien il y a véritablement de femmes réfugiées ! Je ne sais pas vous mais j’ai l’impression que ces refuymachos laissent mères, femmes, filles et soeurs au pays , ils n’en emmènent que quelques unes pour préparer la nourriture. C’est certainement une attitude déjà noble qui contribué au fait qu’ils aient besoin de compagnie féminine et comme on leur a dit qu’une femme parfumée et au visage et jambes découverts est une proie autorisée, ils s’en donnent à coeur joie. Leurs femmes leur manquent, les pauvres!

  4. Posté par Cricri le

    Allez donc tout simplement en tant que femme essayer de conduire une voiture, en jupe même pas mini, sans niqab une cigarette et une coupe de champagne à la main! Cela vous aidera à comprendre la tolérance de l’islam. Sans être féministe, encore que, je déteste le regard de certains hommes sur les européennes car pour beaucoup d’entre eux nous ne sommes que de la viande. Le respect prôné par tous ces imams modérés ne se fait que lorsqu’il y a un problème, la plupart du temps les modérés ne disent rien car ils redoutent les violences à leur encontre. Les musulmans viennent acheter l’Europe, vous voulez acquérir un bout de désert allez donc voir comme vous serez bien accueillis. Ils visitent le Vatican, essayez en tant que chrétien tiend’aller à la Mècque pour observer le pèlerinage, ou même voir la pierre sacrée ! Je connais l’argument de beaucoup qui disent que les chrétiens se sont comportés très mal pendant les Croisades, c’était à un stade de notre civilisation où les idées d’égalité de la femme et l’obscurantisme en étaient au même niveau que l’islam l’est encore aujourd’hui. Le loup est déjà dans la bergerie et si nous le laissons continuer nos brebis n’ont aucune chance.

  5. Posté par Myrisa Jones le

    Ohé, les féministes ! Où êtes-vous donc passées ?
    Extrait:
    Un récent contributeur faisait remarquer que si les sites parallèles d’information n’existaient pas, jamais les médias n’auraient dit un mot des agressions de femmes à la Saint-Sylvestre dans de nombreuses villes d’Europe : plus de 500 plaintes pour la seule ville de Cologne. On imagine les conférences de rédaction des informateurs « autorisés » du système : « Désolé, les gars, mais ça fait trop le buzz… on va être obligé d’en parler. Mais attention, pas d’amalgames ni allusion à la religion des auteurs… »
    Plus étonnant est le mutisme des féministes professionnelles devant ces violences faites aux femmes.
    (…)

    http://www.bvoltaire.fr/richardhanlet/ohe-feministes-etes-passees,231270

  6. Posté par minoena le

    Les états européens n’assumant pus leur responsabilité qui est d’assurer la sécurité de leurs citoyens, il apparaît que le contrat social est rompu et que notre obéissance n’est plus de mise.
    Nous allons donc passer à une phase de résistance contre cet état qui trahit.
    1) désobéissance fiscale
    2) les citoyens assurerons eux-même leur sécurité.

  7. Posté par Brennos le

    « Quand les femmes se font violer en masse par l’ennemi, c’est que c’est la guerre ». C’est FAUX ! C’est que la guerre est PERDUE ! Et vous connaissez le dicton : « Mahleur aux vaincus ! »

  8. Posté par C. Donal le

    @ bruno
    Sachez que ces pratiques sont courantes dans les pays musulmans. On encercle une femme, à plusieurs, on l’étouffe, la violente de partout, dans tous les orifices, on la viole, personne ne peut la tirer de là, elle n’a aucune possibilité de s’enfuir, ça peut durer 10 minutes ou deux heures. Ce qui explique pourquoi les femmes ne sortent jamais seule. Des traumatisés ne se comportent pas comme ces déchets. Ce comportement est parfois appelé le taharrush gamea. La victime n’a aucune chance et les criminels sont en groupe, et surtout, il devient difficile de les accuser individuellement.

  9. Posté par aline le

    Humilier les femmes par le viol c’est incontestablement une déclaration de guerre.

  10. Posté par bruno le

    personnellement, il me semble que ce qu’ils ont bien compris, c’est qu’en tant de guerre tout était permis, je ne pense pas que ce soit une question de religion ou de pratique, le fait est, qu’ils n’on rien à perdre.
    et qu’ils se retrouve dans une situation, ou ils n’ont pas beaucoup d’alternatives et que devant une réalité aussi pénible, et de masse dont aucune structure n’a était mise en place, faut bien se rendre à l’évidence que l’orque vus faites la fête alors que eux vienne d’arriver en masse dans des condition tellement difficile très souvent ayant perdus des proches, le désespoirs, la haine, toutes ces frustrations, au tends de facteurs qui ne sont pas pour arranger les bidons, venez à moi petits enfant on à besoins de main-d’oeuvre bon marché, mais aucune structure d’accueil. et encore moins pour vos familles.

  11. Posté par guy Dupont le

    C’est tout à fait le début de la mise en application du PLAN KALERGI voulue par Obama pour permettre aux Etats Unis de diriger toute l’Europe.

  12. Posté par Anne Lauwaert le

    ça fait combien de temps qu’on nous l’explique ? souvenez-vous de ceci:
    http://www.breizh-info.com/31829/actualite-societale/brest-rachid-abou-houdeyfa-ceux-qui-ecoutent-la-musique-seront-transformes-en-singe-ou-en-porc-video/
    Participant récemment au salon de la femme musulmane qui s’est tenu à Pontoise, Rachid Abou Houdeyfa, avait tenu à préciser sur Internet quelques jours plus tôt sa conception de la femme : « Comment une femme peut dire qu’elle a de la pudeur, alors qu’elle sort sans voile ? […] Le voile, c’est la pudeur de la femme. Sans pudeur, la femme n’a pas d’honneur. Et si la femme sort sans honneur, qu’elle ne s’étonne pas que les gens, que les frères, abusent de cette femme-là et la négligent.« Toute femme qui sort de chez elle avec du parfum pour qu’on sente son odeur est fornicatrice » »

  13. Posté par C. Donal le

    Oui Sentinelle, le vocabulaire est adapté à la situation absolument terrible pour ces Allemands. La colère contenue depuis des mois explosent. C’est le stade avant l’appel à descendre faire les rondes dans la rue.

  14. Posté par Palador le

    En effet c’est un acte de guerre, on peut faire la parallèle avec qui s’est passé en 1945.Ces allemandes risquent de connaître le même sort que leurs arrières grand-mères.

  15. Posté par Sentinelle le

    @ C. Donal le 10 janvier 2016 à 17h37

    Merci pour cette vidéo ! 13’ de colère totale d’une jeune femme allemande… (son vocabulaire ne correspond pas toujours au vocabulaire de base appris à l’école…) J’ai l’impression que, cette fois-ci, quelque chose a explosé et que les « élites » politiques et médiatiques allemandes (« Lügenpresse !») n’arriveront plus à remettre le couvercle…

  16. Posté par Myrisa Jones le

    Alerte!
    Ils veulent remettre Tommy Robinson en prison ! Ecrivez à l’ambassade de Grande Bretagne !
    C’est reparti. L’ennemi numéro 1, en Grande Bretagne, ce n’est pas l’imam qui veut la sharia pour toute l’Europe ou celui qui veut des tribunaux islamiques dans toutes les zones musulmanes, ce ne sont même pas les terroristes qui rôdent dans le métro londonien ou devant Buckingham Palace.

    Non, l’ennemi numéro 1 c’est Tommy Robinson qui, malgré des insultes, des menaces de mort pour lui et sa famille, malgré des séjours en prison où il a risqué sa vie, enfermé dans une cellule avec des musulmans, vient de recevoir une nouvelle convocation policière.
    (…)
    http://ripostelaique.com/ils-veulent-remettre-tommy-robinson-en-prison-ecrivez-a-lambassade-de-grande-bretagne.html

  17. Posté par C. Donal le

    Quand Peter Sutherland prend les gens pour des crétins finis et ne le cache pas, son tweet mensonger de hier :
    « Germany has taken in between 800000 and 1 million asylum seekers this year . Are the action of less than 20 to undermine rights to asylum? »

  18. Posté par JeanPaul Costantini le

    Ceux qui proviennent du Maghreb ne sont pas des réfugiés fuyant un conflit, mais uniquement des profiteurs souvent mal intentionnés, la tête bourrée de slogans où Allah occupe la première place et qui ne souhaitent que nous nuire. Ces gens-là doivent non-seulement être expulsés sans ménagement, mais empêchés d’entrer dans l’Union. La guerre justifie tous les moyens et il faut combattre les malfrats islamistes par la force et sans aucune pitié. Nous ne vivons plus dans des états de droit lorsque la police n’intervient pas, comme ce fut le cas à Cologne.

  19. Posté par G. Vuilliomenet le

    Il faut lire ou relire « Le camp des saints » de Jean Raspail.

    http://www.pdfarchive.info/pdf/R/Ra/Raspail_Jean_-_Le_Camp_des_Saints.pdf

    Ce qu’il a décrit est, à peu de chose près, ce qui arrive aujourd’hui.
    Il y a bien un moment où il faudra prendre le taureau par les cornes.
    Il faudrait commencer par savoir si nous souhaitons que notre civilisation survive, si nous désirons conserver ces précieuses valeurs de que sont la liberté de vivre sa vie sans mettre en danger celle d’autrui, de s’exprimer, de critiquer, etc…

    Si notre civilisation est en danger, il est indéniable que pendant une certaine période il sera impératif de mettre de côté les droits de l’homme qui sont finalement la cause de nos malheurs. A force de trop donner d’importance aux minorités, on en a oublié la majorité. Et les choix seront difficiles pour ne pas dire cruels, mais ce sera probablement à ce prix que nous sauverons l’héritage des Anciens.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.